Barack Obama met un gros taquet à Donald Trump

Barack Obama a été forcé de publier son acte de naissance, pour prouver à ses détracteurs qu'il était bien né aux États-Unis, tout ça à cause de Donald Trump qui s'est lancé dans une croisade anti-Obama, renversant tout sur son passage.

Pour être Président des États-Unis, il faut être Américain, et né sur le sol US – ça paraît relativement logique. C’est donc armés de ce principe de base qu’une poignée de républicains, menée par Donald Trump, se sont attaqués à Obama, persuadés qu’il n’était pas né sur le territoire américain et donc pas apte à en être président. Lassé de voir cette histoire revenir sur le tapis depuis sont élection, Obama a donc cédé et autorisé la publication de son acte de naissance, sur lequel on peut lire qu’il est né à Honolulu, Hawaï – tout en insistant sur le fait que, maintenant que cette question était réglée, les américains pouvaient enfin se concentrer sur des problèmes plus importants.

Donald Trump s’est empressé de faire part de son euphorie, après tout, il a réussi à faire céder le président, et pour lui, ça constitue une victoire tout à fait honorable. Tout ça parce qu’en plus de s’être fait des milliards dans l’immobilier, d’être l’un des hommes d’affaires les plus célèbres des États-Unis, et d’avoir sa propre émission de télé-réalité (The Celebrity Apprentice), Trump a aussi décidé qu’il se verrait bien président en 2012. Et pour cela, il faut bien sûr éliminer tous les candidats, à commencer par celui qui pourrait être réélu.

Avec un programme chargé (anti-avortement, anti-mariage gay, anti-contrôle des armes et autres merveilles progressives), Donald a sorti fourches et torches pour aller déloger Obama de sa maison blanche. Mais c’était sans compter sur le charisme et l’humour corrosif du président, qui ne s’est pas privé pour lui tailler un costard au Diner des Correspondants à la Maison Blanche. Admirez le travail.

Chargement du lecteur...

Obama fait son entrée sur des images de son acte de naissance, avec I Am A Real American en fond sonore (accessoirement utilisée par le catcheur Hulk Hogan pour annoncer sa montée sur le ring) et un petit sourire coquin qui annonçait la couleur. Il s’adresse en suite au public en les appelant « Mes camarades américains » – histoire de bien rappeler qu’il en fait partie aussi, au cas où l’info n’aurait pas encore circulé jusqu’au fond de la salle. Vient ensuite un véritable one man show, qui commence lorsqu’il annonce la diffusion de la vidéo de sa venue au monde, jamais vue jusqu’à présent, rien que pour les yeux gourmands des conspirateurs.

Et là, c’est l’hilarité générale. La vidéo en question n’est autre qu’un extrait du Roi Lion, dans lequel Simba est présenté au royaume par Rafiki. Je pense que ce passage a tué des gens de rire, c’est pas très gentil, j’ai moi-même frôlé la mort et ce fut douloureux, mais bon dieu qu’est-ce qu’on a ri. Obama a quand même eu la présence d’esprit de préciser à Fox News (chaine républicaine par excellence) qu’il s’agissait d’une blague, histoire de ne pas lancer une nouvelle polémique absurde.

Presque vingt minutes de blagues non-stop, ça c’est un Président qui déboîte. J’ferais bien une remarque sur le notre mais on est pas là pour ça hinhin.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Zuko
    Zuko, Le 29 avril 2013 à 13h09

    Toujours beaucoup de classe et de décontraction ce Barack ! Cela dit je trouve la vidéo d'entrée super kitsch, on dirait un gamin qui s'amuse sur Youtube -_-

    Sinon je suis totalement pour "régler ses comptes" de cette façon, une petite phrase en passant et on passe à autre chose.
    En France les politiques passent leur temps à essayer de se descendre et au final on en oublie l'intérêt de faire de la politique : FAIRE DE LA POLITIQUE (de rien^^). Si on veut voir des gens se mettre sur la tronche on allume NRJ12 et puis c'est tout :cretin:

    - Après je ne m'intéresse pas de trop près à la politique Américaine mais j'aime à penser que Barack s'amuse à la faire voler un peu plus haut que les pâquerettes, et être impliqué dans ce qu'on fait n'a jamais empêché de faire preuve d'humour :)

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)