L’instant Putassier #39 : les Attention Whores

Pondu par Pr. Bobby Freckles le 23 août 2011     

Nom d’un chien galeux en santiags* ! Quand je pense que j’avais éludé cette partie du programme, j’aurais presque envie de me faire tatouer l’appareil génital de Satan en guise d’auto-flagellation. Un cas très intéressant & très répandu que nous allons donc étudier aujourd’hui : les Attention Whores.

Le terme – que vous avez peut-être vu passer sur Internet ou lu dans une biographie de Tila Tequila en V.O. – est difficilement traduisible en français, mais enfin essayons d’en donner une définition : une Attention Whore (littéralement « prostituée de l’attention ») est une personne qui a un besoin maladif d’attirer l’attention sur elle. Pourquoi ? Comment ? A quelle occasion ? seront les questions auxquelles nous tenterons de répondre ici.

Linstant Putassier #39 : les Attention Whores attention whoresL’Attention Whore cherche par tous les moyens à attirer le regard sur elle, quitte à en faire trop et à sombrer dans le ridicule. Son but est de faire réagir : que ce soit de la compassion, de la haine, de la pitié, de l’amour, peu importe, rien ne compte plus pour elle que de susciter un intérêt, aussi minime soit-il. Son champ d’action est souvent proportionnel à son ego et à votre indifférence. Que pensait Freud d’un tel comportement ? Je n’en sais fichtrement rien, mais si j’étais parent d’une Attention Whore, je n’aurais pas la conscience tranquille. Passé la théorie, comment cela se manifeste-t-il concrètement ?

- en postant des statuts facebook cryptiques sur son état émotionnel (« très déçue par tous ces gens qui prétendaient être mes amis » ; « voilà que ça recommence… le moral dans les chaussettes ce soir »). De quoi parle-t-elle ? Que nous veut-elle ? Personne ne sait vraiment. Qu’elle fasse référence à son hamster José qui a des coliques ou qu’elle cite Laurent Ruquier, elle espère une réponse en prenant soin de rester évasive.

- en faisant des annonces que ses parents ne voudraient pas lire, type « CE SOIR, JE MONTRE MES ARÉOLES », dont acte deux heures plus tard, quand tout le monde peut admirer ses vilains tétons sur sa webcam.

- en s’incrustant sur toutes les photos de soirées façon « REGARDEZ ! JE TIRE LA LANGUE POUR MONTRER MON PIERCING ! JE SUIS TROP ZINZIN ! ». Non Marie-Soizic, tu nous fais peur, arrête.

- en provoquant un drame à partir de rien jusqu’à en faire une affaire d’Etat (« ATTENDEZ ! ARRÊTEZ-TOUT ! QUI M’A VOLE UN MOUCHOIR EN PAPIER ? ALORS LA ÇA VA PAS SE PASSER COMME ÇA ! »)

- flirte en permanence, par exemple en riant très fort à une blague nulle de Jean-Raoul alors qu’elle est sobre (précision : ce symptôme doit être accompagné d’un comportement agaçant général pour pouvoir être pris en compte)

- en donnant bien trop d’informations sur sa personne (« et donc, j’attendais le bus tu vois, pour aller chez le médecin parce que j’avais un bouton de fièvre sur le derrière, quand soudain… ») (Même remarque que pour l’exemple cité ci-dessus)

- en monopolisant la conversation pour ne parler que d’elle.

- en ayant une attitude saugrenue lorsqu’elle n’est pas le centre de l’attention (touche à tout, se tortille sur son siège, a des gestes brusques, pète).

!!! ATTENTION !!! Certaines personnes peuvent en revanche n’avoir que des instants « Attention Whore ». Ceux-ci se manifestent rarement et dans des moments de baisse de confiance en soi (pluie intempestive, adolescence, dimanche après-midi, alcool triste, abus de musique déprimante). L’exemple le plus célèbre étant « lachez vos comms ! » apparu sur les skyblogs en 2006.

Bien entendu, l’Attention Whore peut être également de sexe masculin. En général, il choisira la politique ou la création d’un personnage très très méchant sur Internet pour assouvir sa soif d’attention. Voyez le schéma ci-dessous :

Linstant Putassier #39 : les Attention Whores attention whores2

La prochaine fois, je vous parlerai des gens qui s’auto-qualifie de pétasses en pensant que ça fait cool (si c’était le cas, m’est avis que Paris Hilton ne le ferait pas).

*Je vous vois en train de dire « n’importe quoi, un chien galeux en santiags n’a jamais existé ». Eh bien si, incrédules que vous êtes : dans le Tennessee, des tee-shirts arborant des chiens en chapeau de cowboy et santiags sont en vente dans le commerce. Je les ai touchés de mes propres mains pour vérifier que ce n’était pas encore l’alcool qui me jouait un tour.

Ça vous a plu ? Partagez !

684 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Pr. Bobby Freckles - Tous ses articles

Plus de Pr. Bobby Freckles sur le web :

Tous les articles L'Instant Putassier, Pour rire et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Forgotten90Forgotten90

    Le 20 novembre 2010 à 13:32

    Je veux le chat! Je veux le chat! Je veux le chat!
    Hum, pardon…
  2. MalinetteMalinette

    Le 20 novembre 2010 à 13:41

    Pr. Bobby Freckles,
    j'aime ta prose, tes sarcasmes et ta putasserie.
    Alors je te le demande, veux-tu m'épouser?

    ;)
  3. cherry69cherry69

    Le 17 décembre 2010 à 15:35

    Mouhahahahahah!!
    Au moins, au lieu d'appeler ces pauvres nanas des poufs, je pourrais dire que ce sont des Attention Whores!!

    M'enfin, qui n'as jamais eu un moment Attention Whore? ( Je ne parle pas au niveau de montrer ses tétons bien évidemment…)
  4. Inees.LInees.L

    Le 22 décembre 2010 à 19:07

    Je connais une fille dont les statuts de facebook ressemblent beaucoup à tout ça ; elle me fais rire !
  5. SavonSavon

    Le 19 mars 2011 à 10:31

    aha ! j'avoue, je peux être dans le premier cas : les statuts FB dans les moments de doute. Super article, comme d'hab !
  6. FlashForwardFlashForward

    Le 23 août 2011 à 10:01

    Hahaha! Heureusement qu'il y a les redif' de l'été, j'avais loupé cet article!

    … Dans lequel je me suis, évidemment, reconnue. Dès le titre, je me suis dit "Et merde, ça, c'est tout moi".
    Mais j'me soigne, j'vous jure!
  7. Rose39Rose39

    Le 23 août 2011 à 10:48

    Oui c'est un article très marrant on retrouve beaucoup de contacts fb!!!! mais…..oui y'a un mais…Je m'autoqualifie de pétasse, oui…. dois-je avoir honte ou me rassurer en me disant que le ridicule ne tue pas ????
    Non, mais quand même, je sais que je suis un peu pétasse, je ne dis pas ça pour faire cool, mais juste parce que je suis une pétasse, selon ma définition propre et tout à fait personnelle de la pétasse !!!!!! :clin:
  8. Crevette au sésameCrevette au sésame

    Le 23 août 2011 à 11:18

    Super article qui m'a beaucoup fait rire, j'ai trouvé à présent une façon de les désigner sans me faire mitrailler dessus. :yawn:
  9. Bulle-de-savonBulle-de-savon

    Le 23 août 2011 à 14:00

    Cet article est magique !
    Déjà le titre + la photo du chat qui exhibe ses parties, ça vend du rêve.
    Lorsque je l'ai lu, je venais tout juste de quitter la page FB d'une p*tain de garce.
    J'arrivais pas à trouver un adjectif qui lui collait pleinement à la peau (morue, …)…
    Et puis là, l'article révélateur, où, à chaque ligne que je lis, c'est comme une autobiographie putassière d'elle.
    Mais vraiment de A à Z, du piercing à la langue, au statut facebook, aux grands drames de sa vie si peut intéressante et dont tous les jours j'ai un descriptif complet " tu vois on a finit les cours à 16h, du coup je suis arrivée chez moi à 16h15, j'ai pris mon goûter, j'ai couru 45min, même que j'ai battu Josette, et puis après j'ai regardé un film " …. Et moi j'ai fait la grosse commission ce matin au boulot. Tout le monde s'en fou hein ?
    C'est juste une grande avancée dans mon monde de pouvoir dire que c'est une Attention Whore !
    :pom:
  10. little.kiwilittle.kiwi

    Le 03 septembre 2011 à 15:03

    Ahah ! Cet article est excellent ! On connait tous une "attention whore".

    Personnellement, j'en ai rencontré une particulièrement ressemblante à l'article il y a trois ans. Elle n'avait que 16 ans, mais faisait tout tout tout tout pour attirer l'attention sur elle, c'était vraiment drôle. Risible en fait. J'étais en colonie de vacances, et elle était (bien sûr) dans ma chambre. En y repensant, elle est un peu dans le même délire qu'Amélie de Secret Story (oui j'ai des références particulièrement culturelles), elle criait tout le temps pour rien, hurlait, pleurait, et allait même jusqu'à faire des crises de paniques pour des conneries. Sans compter que dès que quelqu'un entrait dans notre chambre, elle trouvait toujours le moyen d'être à moitié à poil. Insupportable. Elle a réussi son coup la gamine, je m'en souviendrais toute ma vie.

    (c'était ma minute "moi aussi j'ai une vie écoutez moi regardez moi" = (attention je suis une) whore) :raie:

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !