L’art épidermique d’Ariana Page Russell

Découverte des étranges œuvres d'une artiste qui utilise sa peau comme toile de fond.

Ariana Page Russell est une artiste new-yorkaise qui souffre d’un trouble appelé dermographie. Cette forme particulière d’urticaire rend sa peau hypersensible et augmente la production d’une substance, l’histamine, ce qui aboutit à un phénomène étonnant (et indolore) : dès qu’elle passe son doigt, un stylet ou tout autre objet sur son épiderme, le tracé devient une ligne rouge, puis blanche, en léger relief (un peu comme une griffure en voie de guérison), qui s’estompe après une trentaine de minutes.

arianarussel2 Lart épidermique dAriana Page Russell

Ariana a utilisé cet aspect de son corps pour en faire des œuvres d’art : des dessins, motifs ou mots tracés sur sa peau, puis photographiés avant qu’ils ne disparaissent. Sur son site Web, elle en parle en ces termes :

« Nous avons, à un certain degré, le contrôle sur la façon dont nous nous montrons, sur ce que nous révélons, mais des émotions et des aspects de notre personnalité filtrent malgré tout. C’est ce qui nous rend humains. [...] Je porte cette vulnérabilité comme une peinture de guerre.« 

arianarussel1 Lart épidermique dAriana Page Russell

Ariana Page Russell a bénéficié de plusieurs expositions dans des galeries américaines, et collabore également avec des magazines aux États-Unis ainsi qu’en Asie du Sud-Est.

- via Golem13

Tous les articles Arts & Expos , Culture
Les autres papiers parlant de Artiste , Etats Unis , Exposition
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Princess Disease
    Princess Disease, Le mercredi 16 mai 2012 à 13h27

    Ca me fait penser à la Colonie pénitentiaire de Kafka, mais je crois que j'exagère un peu :XD:
    Non c'est joli, une bonne manière de dire merde à sa "maladie" & d'en faire quelque chose.

  • Mambomeplease
    Mambomeplease, Le mercredi 16 mai 2012 à 13h31

    C'est magnifique !
    Je trouve ce qu'elle fait très sensuel.

  • Schottky
    Schottky, Le mercredi 16 mai 2012 à 17h43

    Bof, moi ça m'a un peu dégoûtée je sais pas trop pourquoi...

  • Dumdy
    Dumdy, Le mercredi 16 mai 2012 à 18h31

    Je trouve ça vraiment poétique, ce message qu'elle arrive à faire passer, en se servant de sa maladie à une fin artistique. Et puis c'est beau. Chapeau !

    Par contre au départ, en voyant seulement les images, j'avais pensé que c'était des scarifs, je suis la seule ?

  • Mambomeplease
    Mambomeplease, Le mercredi 16 mai 2012 à 18h59

    @chloeblueberry : je pense que le dégoût peut être dû au fait que ce qu'elle fait est hyper organique. J'ai l'impression qu'avec ses films collants par exemple il y a plus de l'intérieur du corps que de l'extérieur. Je m'exprime très mal... c'est disons tout sauf aseptisé : ce à quoi nous sommes tant habitués en terme d'image.

    @Dumdy : même chose, j'au cru que c'était des scarifications.

  • Oorange
    Oorange, Le vendredi 18 mai 2012 à 19h31

    Les images me font penser à des anciennes cicatrices. En fait, ça fait bizarre de voir ça sur les autres. Je ne suis pas habituée.

    Je fais moi aussi du dermographisme (Et pour tout vous dire, jusqu'à il y a quelques mois, je pensais que c'était normal, et que tout le monde avait ça, et puis en fait non) mais il n'est pas aussi important que la fille de l'article ou que certaines d'entre vous.

    En fait, tout pareil pour les symptômes, c'est la durée qui diffère chez moi : en quelques minutes, un quart d'heure tout au plus, tout est parti (pour les marques les plus courantes, après, pour un gros gros grattage, ça dure plus longtemps)

    Moi, ça ne me dérange pas particulièrement, ça m'a plutôt toujours amusé, pour me dessiner dessus. Même si je me suis moi aussi pris quelques regards catastrophés (par exemple, un jour où je me grattais distraitement l'avant bras, et qu'il est rapidement devenu tout rouge, comme si je m'étais griffé au sang... )

    Par contre, Baobei, je ne comprends pas quand tu dis que tu as des bleus à cause de ça, la dermographie n'est qu'une peau différente des autres, cela n'affecte pas le sensibilité de tes vaisseaux sanguins (ceux qui éclatent et te causent des bleus), je me trompe ? (Bon, après, j'ai pas fait médecine, (ça va venir :cretin:) je sais pas trop...)

  • Tcheshu
    Tcheshu, Le mardi 29 mai 2012 à 22h26

    Jack Parker;3183489
    Ça me fait penser à L'Exorciste :chat:

    Spoiler
    Moi aussi ça m'a d'abord évoqué ça XD
    Mais je trouve ça assez sympa de se servir d'une "faiblesse" comme d'une "force" et ensuite comme une forme d'art.

  • Nka
    Nka, Le vendredi 9 août 2013 à 23h44

    albatros;3184301
    Ca me fait trop penser à de la scarification (même si j'ai bien compris que ça n'avait rien à voir)
    moi aussi en regardant seulement la photo je croyais que l'article allait parler d'une artiste qui scarifie les gens

    Après le tatouage temporaire, la scarif temporaire ^^
    en tout cas c'est super joli ! j'connaissais pas du tout

  • Schwa
    Schwa, Le samedi 10 août 2013 à 00h29

    Mon dieu moi aussi j'ai beaucoup de mal à regarder ces photos, pourtant je sais que c'est rien, que ça lui fait pas mal.
    C'est bizarre.
    L'idée est très bien, et si ça me faisait pas des sensations bizarres et désagréables en regardant, je trouverai sûrement ça beau... Je pense.

  • Fleur Delacour
    Fleur Delacour, Le jeudi 14 août 2014 à 16h40

    Un de mes amis à ça, c'est assez impressionnant de voir comment un simple grattage donne des dessins qui vont rester pendant un certain temps sur sa peau.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !