Abaco, des sacs 100% made in France

Rencontre avec la très belle marque de sacs Abaco et sa créatrice Raquel, qui nous en apprend un peu plus sur le terme de « 100% made in France ». 25 ans maintenant que Raquel et son mari Guy ont fondé leur marque de sacs, Abaco. À l’occasion d’un évènement dans leur boutique du Marais pour fêter […]

Abaco, des sacs 100% made in France

Rencontre avec la très belle marque de sacs Abaco et sa créatrice Raquel, qui nous en apprend un peu plus sur le terme de « 100% made in France ».

25 ans maintenant que Raquel et son mari Guy ont fondé leur marque de sacs, Abaco. À l’occasion d’un évènement dans leur boutique du Marais pour fêter l’arrivée d’un e-shop, j’en ai profité pour poser quelques questions à Rachel à propos de son engagement made in France (mais pas seulement).

Ces sacs seront très loin d’être accessibles à toutes (comptez bien 300€ à 400€) mais justement, je tenais vraiment à interroger Raquel sur le savoir-faire qui justifie ce prix et à partager ses créations, qui malgré les 25 ans d’existence de la marque, restent relativement intimistes.

Bonjour Raquel, alors d’abord, pourquoi Abaco, d’où vient ce nom ?

Abaco vient des îles Abacos dans les Bahamas. C’est un magnifique souvenir de notre voyage de noces avec Guy : le soleil, la mer turquoise et le sable fin.

Tu as d’abord embrassé une carrière de maquilleuse professionnelle ; comment se lance-t-on dans l’aventure de la création de sacs à main du jour au lendemain quand on a pas la formation adéquate ?

J’ai toujours eu un sens de la couleur et une capacité à les mélanger pour obtenir des teintes personnelles. En effet, dans le maquillage nous avons ce rapport direct avec les couleurs et les textures. C’est cette sensibilité très poussée qui m’a donné envie de créer des couleurs nuancées et des textures très sensuelles, qui fondent l’identité de la marque Abaco.

En effet, je n’ai pas de formation styliste modéliste. Guy m’avait demandé de créer un sac que j’aurai aimé porter. C’était une question de feeling, j’ai créé des sacs à mon image, aussi bien féminins que décontractés, des sacs tout en souplesse qui n’existaient pas sur le marché.

Ça fait 25 ans maintenant que tu as créé Abaco, un bel anniversaire mais la marque reste plutôt confidentielle et très parisienne en France, je me trompe ?

Depuis la création d’Abaco, nous avons eu cette volonté de rester une marque confidentielle, intimiste pour maîtriser la fabrication et la qualité en restant 100% fabriqué en France. Ça a toujours été un choix de ne pas communiquer sur notre marque, mais plutôt de tout mettre en œuvre pour que nos clientes s’attachent à Abaco, et que la fidélisation se fasse naturellement. Nous avons toujours fait confiance au bouche-à-oreille. Aujourd’hui nous avons des vrais fans d’Abaco, parisiennes pour la plupart mais pas seulement, on en trouve aussi à New York !

NDLR : Malgré tout, Abaco s’ouvre un peu plus au World Wide Web, puisqu’un e-shop est prévu pour fin mai-début juin. Pour être tenue au courant de l’ouverture, inscrivez-vous sur ce lien

Abaco est aussi une marque 100% made in France, ça tombe bien : la production française a eu droit à un sacré coup de projecteur ces derniers temps, tu peux m’expliquer le processus de création de tes sacs et ce qui justifie aussi leur prix ?

Le made in France était au départ la facilité d’avoir ses façonniers à porté de main. Quand tout le monde a délocalisé; je me suis aperçue que la différence du made in France faisait notre force. Concernant le processus de création d’un sac, je démarre avec un croquis qui devient ensuite une petite maquette succincte.

En parallèle, j’imagine avec mes gouaches la couleur dans laquelle je voudrais qu’il soit réalisé. Ensuite mon façonnier met au point le sac, que je fais évoluer jusqu’à la veille de la présentation. En effet, je ne suis jamais satisfaite du premier coup, c’est pourquoi la promiscuité avec mon façonnier est essentielle pour soigner les détails.

La qualité de nos cuirs et la fabrication 100% française justifient nos prix, qui devraient être beaucoup plus élevés mais nous faisons des efforts pour que nos sacs soient accessibles.

Comment peut-on être sûre que le sac que l’on achète est réellement fabriqué en France de A à Z ? (NDLR : En effet il y a des abus. : aujourd’hui n’importe qui peut appliquer la mention made in France sur ses créations car il n’existe pas encore de réglementation. Il y a bien eu une tentative l’an dernier du député Yves Jégo avec le label « Origine France Garantie » mais elle repose uniquement sur la base du volontariat. Il y a donc encore des progrès à faire dans le secteur.)

Vous mettez le doigt sur un point qui m’est cher et qui a toujours fait partie de l’éthique d’Abaco. Nous avons une capacité de réassort et de fabrication très rapide : cela prouve que nous ne dépendons pas d’une usine à l’étranger. De plus, la qualité de finitions de nos sacs témoigne du savoir-faire français.

Et petite question perso pour finir, quelle est la forme de sac que tu préfères, à la fois créer et porter ?

Mon ODELIA qui a tout pour me plaire : léger, féminin, pratique. C’est mon complice idéal, il s’adapte à toutes les situations sans jamais me contrarier.

ODELIA

Pour voir les sacs Abaco de plus près, tu peux aller voir la collection Printemps-Été sur le site Internet ou te rendre directement dans la boutique parisienne du Marais (5, rue des Rosiers) pour tâter le cuir bullé, véritable emblème de la marque.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • CocomicStrip
    CocomicStrip, Le 28 mai 2012 à 2h38

    J'ai découvert cette marque sur un blog mode il y a quelques mois de cela.
    Ces sacs sont magnifiques,certes chers mais d'une très bonne qualité,leur genre de qualité qui ne fait pas regretter d'avoir lâché 300 ou 400euros...

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)