Conceptrice rédactrice, découverte du métier

Tous les jours, on croise des tas de publicités, et sans s’en rendre compte, on lit le travail de plein de gens. Ben oui, vous vous êtes jamais demandé qui avait inventé le formidable « Le cheval c’est génial » ?! En tout cas c’est pas Omar Sharif ! Et non, c’est un concepteur rédacteur ! Souvent, […]

Conceptrice rédactrice, découverte du métier

Tous les jours, on croise des tas de publicités, et sans s’en rendre compte, on lit le travail de plein de gens. Ben oui, vous vous êtes jamais demandé qui avait inventé le formidable « Le cheval c’est génial » ?! En tout cas c’est pas Omar Sharif ! Et non, c’est un concepteur rédacteur !

Souvent, quand je parle de ce métier, mon métier, les gens froncent les sourcils et me demandent « cékoiça » ?! Et c’est vrai qu’à part en avoir entendu parler un jour, ou avoir quelqu’un dans son entourage qui exerce ce métier, on ne voit pas tellement à quoi ça correspond ! Alors, souvent aussi, je dis qu’en gros j’écris de la pub, et là les gens font les yeux ronds; ben ouais, la pub, ça en jette.

Mais ne vous laissez pas tromper par les apparences (et par 99 Francs) : être conceptrice rédactrice ce n’est pas (que) boire des coups entre collègues tous les soirs pour avoir de bonnes idées !

Voici un petit aperçu du métier (côté junior et chez l’annonceur, cette petite précision a son importance…)

Conceptrice Rédactrice, cékoiça ?!

La conceptrice rédactrice a le sens du mot juste, l’amour du verbe, avec une pointe de culture générale et une bonne dose de connaissances en grammaire et en orthographe.

C’est celle qui écrit le slogan et les textes qui vont faire mouche dans un spot de pub (bravo d’ailleurs à celui ou celle qui a inventé « fallait pas oublier le Cantal, Chantal ! »), une affiche, ou dans une plaquette.
En général, elle travaille en binôme avec un directeur artistique (le DA, c’est celui qui est chargé de l’image) et ensemble, ils donnent vie aux idées de leur client.

En général, voici comment ça se passe : le client (souvent : la direction marketing) dit au team créatif (CR – DA) « Nous aimerions faire une pub qui dit « achète mon produit, c’est le meilleur » avec telles contraintes (de charte graphique, d’utilisation de certaines images, de coûts…) ».

Ensuite, le team créatif cherche le concept, l’angle pour réaliser le document (tant pour les textes que pour orienter les prises de vues si besoin). Il fait quelques propositions au client, qui valide les éléments, et une fois que les 2 parties sont d’accord, le team créatif passe à la réalisation du document, qui pourra ensuite être imprimé, diffusé…

Ca a l’air simple dit comme ça, mais chercher (et trouver) un concept novateur, qui réponde aux attentes du client, qui touche la cible de son annonceur tout en respectant les contraintes (techniques ou non) imposées par celui-ci, ce n’est pas toujours évident. D’autant plus si on veut y ajouter un petit clin d’oeil à une oeuvre d’art, un sujet d’actualité, si on tient à utiliser une phrase en particulier, si on doit trouver un nom au produit qu’on vend…

Comment devient-on conceptrice rédactrice ?

Il existe des formations spécialisées qui donnent les bases de la rédaction et facilitent l’entrée dans le monde du travail (comme Cepreco, l’école de la CCI de Lille), mais ce n’est pas LE passage obligé vers la conception rédaction.

En pratique, il existe autant de parcours que de concepteurs rédacteurs ! Parmi ceux que j’ai croisé, on trouve aussi bien des anciens étudiants en histoire, qu’en philosophie, en anglais, en espagnol, en communication… Les profils sont vraiment très divers. Ils ont pourtant tous un point commun : aucun ne voulait faire concepteur rédacteur quand il était petit ! Rare sont ceux qui ont eu la vocation quand ils avaient 5 ans (d’ailleurs, si vous en rencontrez, merci de me les présenter !).

Le métier se découvre un peu par hasard, au cours des études, quand on commence à rechercher un autre débouché que celui proposé par sa filière (souvent : professeur ou fonctionnaire.). On découvre alors le terme « concepteur rédacteur », on se dit que ça pourrait le faire étant donné qu’on aime écrire depuis toujours, et puis on commence à faire des papiers, pour soi, pour un stage, pour un site internet. On étoffe son book, puis on postule : en agence, chez l’annonceur, ou dans n’importe quel organisme susceptible de devoir produire des documents rédigés.

Si vous avez la fibre littéraire, que vous aimez lire et écrire, et que vous avez un bon niveau de français, pensez à la rédaction !
Ecrire pour un site, un blog, s’essayer aux critiques de films télé ou ciné, et s’entrainer à rédiger :ça peut être une bonne idée pour s’ouvrir à un beau métier !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Crêpe Suzette
    Crêpe Suzette, Le 16 décembre 2009 à 22h31

    Salut Maélie ! Ça fait plaisir d'échanger nos points de vue sur le métier, car au sein d'un certain nombre d'agences (dont la mienne), on est le/la seule(e) à remplir cette fonction.

    Ton article est nickel ! J'ajouterai juste qu'il existe aussi un aspect plus "com" que "pub" dans ce métier avec l'identité et l'image d'entreprise : la baseline du logo, le message de vocation, etc.

    Comment ça m'est venu tout ça ? De l'envie de raconter des histoires, de pouvoir laisser libre cours à son imagination et bien sûr de jouer avec les mots... Le format court et ludique de la pub me plaisait et me paraissait être un vecteur intéressant d'expression (aujourd'hui, si j'étais gamine, je pense que le web me ferait le même effet).
    J'ai eu connaissance du métier de concepteur rédacteur dans un livre sur la pub qui trainait chez mes grands-parents, mais quand j'ai évoqué l'idée de choisir cette voie, on m'a répondu "beaucoup d'appelés, peu d'élus", et blablabla... :sad:

    Je savais malgré tout que la rédaction resterait au centre de mes projets, et c'est bien plus tard que j'ai eu ma revanche, d'abord en agence web, puis très vite en agence généraliste. :)

    Je serais aussi curieuse de savoir ce que Mindy entend par "conception rédaction littéraire"...? En ce qui me concerne, j'ai toujours le sentiment d'être "littéraire", même quand je rédige une brochure sur les tondeuses ! :d

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)