Une psy livre 5 conseils pour concilier vie de couple et amitiés sans négliger personne


La série Star Original Dollface débarque ! Le pitch : l’héroïne se fait larguer et décide de renouer avec ses anciennes amies. Alors chez Madmoizelle, on voulait rappeler qu'aucun couple mérite de sacrifier ses amitiés...

Deux personnages de la série Dollface créée par Star Original

En partenariat avec Disney+ (notre Manifeste)

Vous avez certainement déjà levé un sourcil d’intérêt lorsqu’on vous narrait le pitch de Dollface, un peu plus haut. Cela nous évoque à tous et à toutes des souvenirs, non, cette histoire de « cumuler couple et amitié » ? Eh bien nous avons encore deux arguments de poids dans notre manche qui vous donneront définitivement envie de dévorer cette série !

On commence par le casting, avec en premier lieu l’actrice principale, Kat Dennings, déjà l’un des rôles principaux de l’hilarante 2 Broke Girls. Il y a aussi Shay Mitchell, qu’on a découvert dans Pretty Little Liars avant qu’elle ne crève l’écran avec son rôle de bad bitch dans la première saison de You, ou encore Brenda Song, tout droit sortie des écuries Disney, qu’on avait plus vue depuis longtemps malgré son super potentiel comique… Ah, et pour finir de vous convaincre : Dollface est produite par Margot Robbie, donc pas de male gaze à l’horizon !

Mais revenons à nos moutons, voulez-vous bien ? Dollface traite de l’importance de conserver, malgré sa passion amoureuse, des personnes bienveillantes dans votre existence, autrement dit nos amis et amies. Car quand on y pense, des gens qui s’inquiètent pour vous, veulent le meilleur pour vous et prennent soin de vous sans rien attendre d’autre que votre amitié, c’est assez extraordinaire !

Pour nous aider à trouver de meilleurs arguments, et vous aider à démontrer que ces êtres merveilleux que sont les potes méritent du temps et une place quoi qu’il arrive, nous avons fait appel à Marie Lafond, psychologue clinicienne. Rien ne vaut une experte, après tout !

Les amis et amies, meilleur rempart contre les relations toxiques

La psychologue commence en rappelant que nos amis et amies jouent un rôle essentiel : celui de garde-fou lorsque nous nous engageons dans une voie qui ne nous fera pas du bien.

« Lorsqu’ils se remémorent leurs débuts de relation, mes patients et patientes me peignent un tableau fusionnel, idyllique. Mais ce côté fusionnel, justement, a aussi tendance à les couper de leurs autres relations, ce qui leur fait prendre beaucoup de risques.

Il peut arriver que le couple ne fonctionne plus, voire qu’il devienne toxique, et si nous n’avons pas d’amis (ou de famille) autour de nous, mettre fin à la relation sera plus compliqué. C’est là qu’on peut se retrouver piégée malgré nous, car sans soutien, nous n’arrivons pas à identifier et quitter une situation qui ne nous convient pas… Car nous nous sentons ni très dignes d’intérêt, ni très soutenue par ailleurs.

Pour aller plus loin, on pourrait presque dire que si nous n’avons pas d’amis, il arrive qu’on ne puisse pas mettre fin ) un couple, car personne ne sera là pour nous dire que partir serait le bon choix. De plus, la peur de se retrouver seule est très importante, même inconsciemment.

Comme on dit, il ne faut pas mettre tous ses jetons au même endroit ! »

Avoir un jardin secret et cultiver sa différence est primordial

Marie Lafond rappelle ensuite l’importance de prendre soin de soi pour être épanouie, dans son couple comme ailleurs. Et vous savez ce qui fait du bien ? Voir ses potes, pardi ! Et exister en-dehors de sa bulle amoureuse…

« Lorsque nous rencontrons quelqu’un, nous ne lui racontons pas tout de A à Z — du moins je conseille fortement de ne pas le faire. Si nous ressentons le besoin de nous confier dès les tout premiers moments de notre relation, il faut se demander pourquoi : pourquoi avons-nous besoin que la personne nous connaisse ainsi pour sentir que la relation fonctionne ? Certains ont l’impression que s’il y a moins d’enjeux dans une relation de couple si elle n’est pas fusionnelle, qu’elle ne vaut pas le coup…

C’est très important d’avoir du temps pour soi et de ne pas s’oublier. Prendre du temps pour faire les choses qu’on aime et voir ses amis, c’est aussi une façon de prendre soin de soi. »

« Tout ne peut pas reposer sur une seule relation »

Être dépendant ou dépendante d’une seule personne, c’est risqué : on met notre moral, notre équilibre, notre santé mentale sur les épaules d’un être humain qui, comme nous, doit déjà se dépatouiller avec ses propres émotions. Alors que multiplier les forces, c’est ça le secret !

« Certains couples sont très fusionnels, puis se rendent compte qu’ils ne sont pas une seule et même personne, et c’est là que commence une dynamique de rejet. Le monde est idéal à leurs yeux, puis ils se disputent et se séparent. Souvent, ces couples se remettent ensemble, et tout va mieux… jusqu’à la prochaine dispute.

Trouver un certain équilibre en passant du temps avec d’autres personnes, comme ses amis et amies, permet de contrecarrer cette dynamique, pour mieux apprécier les moments que l’on passe avec sa moitié. Aucune relation ne peut être idyllique 100% du temps.

Car si tout repose sur une seule relation, alors arrive un moment où ce n’est plus tenable : il y a trop d’intensité, et les hauts comme les bas deviennent de vrais gouffres ! »

Une relation amicale, comme une relation amoureuse, ça s’entretient

Viendra peut-être le jour où, comme l’héroïne de Dollface, vous vous retrouverez célibataire et regretterez vos amitiés négligées… car rien ne garantit qu’elles repousseront.

« Si vous vous coupez de vos amis et que vous vous enfermez dans votre relation amoureuse, vous deviendrez tout doucement le reflet de l’autre : vous serez en quelque sorte une autre personne. Et cela peut vous éloigner encore davantage de vos proches.

N’oubliez pas qu’une relation, quelle qu’elle soit, s’entretient ! Si vous gardez contact avec vos amis et amies, évidemment il y a toujours un risque que vous ne finissiez par prendre des directions différentes, mais vous aurez nourri votre lien et cela vous aidera à garder le contact malgré ce qui vous sépare.

Mais si vous rompez le contact pendant votre couple pour revenir après, la relation peut ne pas y survivre puisque vous renouez par la suite avec des gens qui n’ont plus rien à voir avec vous : vous n’avez pas évolué ensemble. »

Nos relations amicales sont une partie essentielle de nous

S’absorber dans le cocon moelleux du couple peut être tentant. Mais Marie Lafond rappelle qu’il est essentiel de varier les liens humains pour être pleinement à l’aise avec vous-même :

« La notion d’estime de soi est très importante. Si nous avons besoin de fusion, c’est que nous avons un peu besoin de nous oublier, car nous n’apprécions pas certaines facettes de notre personnalité. Nous préférons donc nous fondre dans une relation au cours de laquelle nous serons valorisée par l’autre.

Sauf que cette sensation ne dure qu’un temps… à long terme, ce n’est pas très satisfaisant : la seule personne qui peut nous valoriser c’est nous-même. Et c’est là que les relations amicales sont intéressantes ! Car contrairement à nos moitiés, nos amis ne sont pas présents 24h sur 24 : cela nous oblige à être bien avec nous-même, seule comme accompagnée. »

Vous l’aurez compris : pour appliquer ces conseils, il est important de comprendre en profondeur les mécanismes qui nous animent. Une chose à retenir selon Marie Lafond, c’est que « si vous oubliez vos amis c’est une part de vous que vous oubliez. »

affiche de la série Star Original Dollface

En tout cas, nous avons hâte de suivre les aventures de Jules, le personnage joué par Kat Dennings. Pour savoir comment elle s’en sort dans tout ce méli-mélo d’émotions entre sa rupture et ses retrouvailles avec ses amies, rendez-vous le vendredi 16 avril dans Star sur Disney+ pour découvrir Dollface !

À lire aussi : Pourquoi regarder Dollface, une série hilarante sur la sororité

Sophie Castelain-Youssouf

Sophie Castelain-Youssouf


Tous ses articles

Commentaires

Marie.L

Pour répondre aux lectrices en demande de conseils pratiques : lorsque l’on m’a contactée pour cet article j’ai exposé les mêmes arguments à Sophie. Ma posture de psychologue m’impose d’aider chacun à gérer une réalité et un contexte qui lui est propre. En donnant des conseils généraux je ne fais rien d’autre qu’énoncer une vérité qui serait censée être bonne pour tout le monde. S’il existait des conseils généraux tous prêts je n’aurais plus de travail : si mes patients passent à des heures pendant plusieurs mois dans mon cabinet c’est que trouver des réponses n’est pas si simple. Ces conseils sont volontairement généraux pour que chacun y trouve du sens et puisse l’appliquer à ses propres contraintes. Je ne connais pas votre vie mieux que vous et je ne connais pas vos réponses, j’ai une formation qui m’aide à avoir du recul sur certains mécanismes et donc à aider les personnes qui le souhaitent à trouver leurs réponses. Les conseils plus directifs sont plutôt le propre de méthodes d’avantage formelles, comme celles des coachs, qui ont aussi leurs avantages mais qui ne font pas partie de mon travail. Si vous êtes dans une situations difficile concernant cette problématique en particulier et que vous en souffrez, je vous conseille de vous rapprocher d’un.e professionnel.le en qui vous avez confiance. Si vous êtes en demande de réponses plus précises, beaucoup de livres de développement personnel traitent de ce sujet et donnent beaucoup de pistes, ceux de Christophe André sont accessibles et très bien faits. Mais il y a parfois un monde entre recevoir des conseils et parvenir à les appliquer, et je sais combien cela peut être frustrant!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!