The Feed, ta nouvelle série de science-fiction préférée


The Feed et sa pelletée de stars (venues de Game of Thrones et d'Harry Potter) est une série brillante qui fait froid dans le dos. Découvre l'intrigue de cette production britannique qui devrait te faire patienter jusqu'au retour de Black Mirror.

The Feed, ta nouvelle série de science-fiction préférée

Les séries, j’en bouffe au tractopelle. Encore plus depuis que je suis arrivée au festival CanneSéries où j’en ai vu 12 en tout et pour tout.

Mon cerveau est au bord de l’indigestion mais a encore un peu de place pour quelques merveilles, ce gourmand.

Hier soir d’ailleurs, j’en ai vu une grosse, de merveille. Et si l’on en juge par les applaudissements généreux de la foule cannoise après la projection de deux heures, elle est en passe d’être un succès…

The Feed, de quoi ça parle ?

Dans un futur proche, le cerveau de chaque habitant du monde est connecté à un même système, le Feed.

Chaque interaction, chaque émotion, chaque souvenir peut être partagé instantanément.

Tom Hatfield, dont le père en est l’inventeur, s’en méfie, tout comme sa femme, enceinte de leur premier enfant.

Dans ce monde ultra-connecté, il existe plusieurs « clans ». Celui qui ne vit que pour le Feed et se drogue d’images épileptiques toute la journée, celui qui l’utilise modérément et enfin celui qui l’exècre.

Alors que des gens de par le monde commettent d’étranges meurtres et s’arrachent les yeux en criant avoir « quelqu’un dans leur tête », Tom qui exerce le métier de psychologue du Feed, décide de mener l’enquête. 

Qui s’insère dans le cerveau des gens et les pousse à commettre le pire ?

En parallèle, la femme de Tom est très inquiète car elle ne parvient pas à nouer des liens avec le bébé qui grandit dans son ventre. Tout le monde la rassure, mais elle sent que quelque chose cloche…

De plus, elle n’a plus accès à certains de ses souvenirs. Quelqu’un se serait-il inséré dans son Feed pour lui voler ses « réminiscences » ?

Est-elle un danger pour son propre enfant ?

The Feed, une série brillante

Pour être tout à fait honnête, les 5 premières minutes du premier épisode m’ont laissée perplexe. Je trouvais le personnage de Tom un peu insupportable, et l’esthétique globale du machin ne me plaisait qu’à moitié.

Mais il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis !

Et au bout de 15 minutes, j’étais conquise, au point d’avoir envie de passer la nuit au cinéma Louis Lumière pour mater la série dans son intégralité.

The Feed, c’est très prenant parce que très bien écrit.

Tout ce qui est amorcé est expliqué, les personnages adoptent des comportement plutôt rationnels face aux malheurs qui leur arrivent, et l’histoire suit son cours sans la moindre faille.

Franchement, j’ai été absorbée à 2000% dans l’intrigue. 

C’est sans doute grâce au casting de premier choix : Guy Burnet (Pitch Perfect 3, Charlie Mortdecai), Nina Toussaint-White (Bodyguard, Switch), Michelle Fairley (Catelyn Stark dans GOT), et David Thewlis (Harry Potter, Le garçon au pyjama rayé).

Bref, la série britannique de Channing Powell mérite, bien plus qu’un coup d’œil, un vrai gros morceau de ton temps.

The Feed, bientôt diffusée sur Amazon, va te passionner, j’y mettrais ma main à couper !

À lire aussi : Ma série coup de cœur : Bauhaus – A New Era

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!