Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
12 nov 2009

The Box est le dernier thriller-science fiction de Richard Kelly, le réalisateur de Donnie Darko. L’actrice principale est Cameron Diaz et, pour une fois qu’elle ne joue pas une comédie, je me suis dit, tiens allons voir. Son homologue masculin est James Marsden. Mais si tu le connais, c’est Cyclope des X-Men, ou encore Corny Collins de Hairspray version 2007. Ça y est tu vois qui c’est?

Le synopsis de The Box est plutôt sympa : un couple marié a une petite vie pépère dans leur petite ville tranquille jusqu’au jour où un inconnu dépose une boite devant leur porte… vers 6h du matin s’il vous plait. Déjà que ce n’est pas assez étrange qu’un inconnu dépose une boite devant chez soi, il faut que ça se fasse au petit matin. Cette boite contient un objet bizarre avec un bouton et un mot qui dit qu’une personne – M. Steward – va venir expliquer tout ça dans la soirée.

Le happy couple a été choisi pour faire un test : savoir s’ils sont capables ou non de résister à 1 000 000 $ ou pas. S’ils ne résistent pas, ils appuient sur le bouton rouge de la boîte mais cela provoque la mort d’un inconnu.

The Box

Raconté comme ça, le film a l’air plutôt sympa mais alors l’histoire qu’il y a autour, je n’y aurais jamais pensé. Bon, tu te doutes bien que quelqu’un a appuyé sur ce fichu bouton, sinon ça serait sans intérêt. J’ai manqué une fois ou deux de faire une crise cardiaque, j’ai rigolé à des moments -voir des hommes à moitié zombies avec des têtes de geek-bucherons poursuivre quelqu’un dans une bibliothèque ce n’est pas très commun- mais qu’est-ce que le film est long. Certaines scènes auraient pu être coupées ou du moins raccourcies sans que cela ne gêne l’histoire. Le côté science fiction est bien là… C’est même carrément bizarre mais bon, c’est de la science fiction.

J’ai bien aimé cette histoire de boite : celui qui appuie est condamné à mourir sauf s’il veut vivre en sachant pertinemment que les nouveaux handicaps de son enfant sont sa faute. C’est tordu à souhait. Bien entendu, on a droit à notre lot de niaiserie « tue-moi! » « Non, je ne peux pas » « On se reverra au paradis, je t’attendrai » etc…

Alors oui, les acteurs jouent bien. Cameron Diaz est émouvante (à la fin du film) et elle montre qu’elle sait jouer autre chose que de la comédie. Je l’ai trouvé très attachante dans ce rôle. Et James Marsden aussi, tellement amoureux de sa femme et dans ses dernières scènes de torturé. Leur famille est toute mimi et on n’a pas envie qu’ils leur arrivent malheur mais pourtant, pas le choix, tu assistes à l’effondrement de leur vie paisible.

Les Commentaires
6

Avatar de Sophiecine
9 mars 2012 à 17h58
Sophiecine
Alors moi, j'ai RIEN compris? Mais rien, et j'ai littéralement détesté. On a un milliard de questions sans réponse, j'ai été déçue de ce film qui avait pourtant un scénar d'enfer!

(Si il y a quelqu'un qui veut bien m'expliquer..

Moi j'ai vu le film il y a peu etre un an, et c'est probablement un des rares films que j'ai DETESTE! Limite un cauchemar. Pourtant, je suis une tres tres grand amatrice de films mais alors la, je l'ai trouve horrible et angoissant
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Revues de films

Cinéma
I’m your man film

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Lifestyle
Sponsorisé

Comment rencontrer l’amour tout en respectant sa spiritualité ? J’ai posé la question à deux femmes

Humanoid Native
Revues de films
Sweat 3

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
Cinéma
MEN ALEX GARLAND

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Cinéma
Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

Revues de films
critique-licorice-pizza

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

Revues de films
matrix-4-critique

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4
Revues de films
une-femme-du-monde-critique-film

Naturaliste, nuancé, puissant : Une femme du monde parle de prostitution sans glamour ni misérabilisme

Kalindi Ramphul

10 déc 2021

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

28
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Revues de films
dune-vertical

On a adoré Dune, et en plus on a presque pigé toute l’histoire

Kalindi Ramphul

15 sep 2021

5

La pop culture s'écrit au féminin