Live now
Live now
Masquer
saturdaychores-tumblr-pro-choix
Actu mondiale

SaturdayChores, le Tumblr des pro-choix trollant les anti-avortement

Un couple d’Américains pro-choix passe ses samedis à troller les activistes anti-avortements qui manifestent devant les cliniques. Et ça fait du bien.

Leur première contre-manifestation date du 8 mars 2014, ainsi que Tina le raconte dans le premier post de leur Tumblr Saturday Chores :

« Ça s’est fait sur le moment. Il n’y avait pas de magasin de bricolage près de chez nous, alors nous sommes allés vers une banlieue de Raleigh. […] Nous sommes passés devant une clinique sur le chemin.

Grayson et moi avons grandi dans le coin, et nous avons vu cette clinique des centaines de fois. Mais pour une raison inconnue, la présence des manifestants nous a agacés plus que d’habitude.

Grayson a suggéré de faire un panneau « drôle de hobby » et de le pointer sur l’un des manifestants. »

Ils l’ont fait, et ont posté le cliché sur les réseaux sociaux. La photo ayant été likée et partagée massivement, les deux Américains ont donc décidé de poursuivre ce qu’ils ont appelé leur « corvée du samedi ».

Depuis, d’autres militants pro-choix ont rejoint Tina et Grayson dans leurs corvées du samedi. Dans une interview accordée à Cosmopolitan, Tina raconte certaines interactions que le couple a eu avec les manifestants anti-avortement:

« Ils nous parlent constamment. La première fois que nous nous sommes incrustés dans leur manifestation, je leur ai demandé quatre fois de me laisser tranquille. Ils ont finalement optempéré, lorsque Grayson s’est interposé et le leur a demandé un peu moins poliment.

Ils nous disent que nous sommes de terribles pécheurs, que nous iront en enfer, que nous aimons Dieu en secret, etc. Ils me demandent combien de fois j’ai avorté (aucune, à vrai dire), si nous sommes athées (oui, absolument) et pourquoi nous nous donnons cette peine (parce que ça vous  emmerde, bien sûr !).

Sur la photo « bring back Pepsi », ils sont en train de prier pour moi. Enfin, je ne suis pas sûre qu’ils prient pour moi, ou pour « la femme de Grayson ». Ils ne m’appellent pas par mon prénom. Je suis la propriété de mon mari, bien sûr, et dois être ainsi désignée. Donc oui, je trouve que cela relève d’une insulte profondément misogyne. »

Souhaitons bon courage à Tina, Grayson, et tou•te•s les pro-choix dévoués aux corvées du samedi.

Peut-être que leurs actions finiront par pointer l’absurdité profonde des manifestations anti-choix. Car pour la dernière fois : personne ne vous oblige à avorter, ni même à être d’accord avec cette pratique. Mêlez-vous juste de vos vies et de vos choix, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Plus d’infos sur le même sujet…

Et en France aussi, car nous ne sommes pas en reste :

Les Commentaires
7

Avatar de Aesma
31 juillet 2014 à 23h16
Aesma
Mes nouveaux héros Ils font ça avec tellement de légèreté et d'humour.

Je plussoie les panneaux "Weird hobby" et "Women's right expert".
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Psychologie
Femme dépitée

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

17 jan 2022

16
Actu mondiale
petr-sidorov-unsplash-sorciere

En reconnaissant les victimes de la chasse aux sorcières, l’Écosse fait face à son histoire

Maëlle Le Corre

06 jan 2022

Actu mondiale
Canadiens

Fyre Festival, édition 2022 : des influenceurs canadiens inconscients sont bloqués au Mexique

Eva Levy

06 jan 2022

9
Société
Theranos

La girlboss du scam médical Elizabeth Holmes reconnue coupable de fraude

Mélanie Wanga

04 jan 2022

4
Actu mondiale
Deux femmes qui se consolent

2021, c’était pas notre année et c’est OK

Actu mondiale
Femme accablée devant son ordinateur

Traumatisée par les vidéos choquantes qu’elle modère pour TikTok, une femme porte plainte

Actu mondiale
sex-work-is-work-pancarte

En Espagne aussi, le débat sur l’abolition de la prostitution fait rage

Julien Hennequin

23 déc 2021

Food
Personne prenant en photo son plat avec son smartphone

Les recettes virales de TikTok bientôt livrées à domicile (par des gens exploités, probablement)

Actu mondiale
Femmes avec une pancarte en soutien aux droits d'avorter

Quand les politiques anti-IVG font bondir les violences : +125% en 2020

Actu mondiale
keep-abortion-legal-IVG-larissa-puro-flickr

Il est désormais possible de recevoir la pilule abortive par la Poste aux États-Unis

Maëlle Le Corre

21 déc 2021

La société s'écrit au féminin