Live now
Live now
Masquer
pub-aubade-fesses
Féminisme

Les fesses de la discorde : la pub Aubade polémique est-elle sexiste ?

18 déc 2018 55
Une pub Aubade montrant des fesses galbées a été affichée en version géante sur les Galeries Lafayette de Paris. Et ça ne plaît pas à tout le monde.

Le bouli qui dérange : une pub Aubade (une grande marque de lingerie) fait beaucoup parler d’elle.

Certaines voient en effet dans cette affiche, installée en plein Paris puis retirée, une image représentant le patriarcat et la réification des femmes, réduites ici à leurs fesses…

La pub Aubade : des fesses en plein Paris

Cette pub ornait les Galeries Lafayette de Paris, lieu très fréquenté notamment à l’approche des fêtes de fin d’année.

Hélène Bidard, militante au Parti Communiste et adjointe à la mairie de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes, s’en était publiquement indignée :

Petit tour d’horizon des différents avis au sujet de cette campagne.

La pub Aubade est-elle sexiste ?

De nombreuses voix s’élèvent régulièrement, principalement du côté des féministes, pour dénoncer la sexualisation gratuite des corps féminins.

Une femme quasiment nue pour vendre un yaourt, un profond décolleté pour vanter une voiture, une mannequin en sous-vêtements au milieu d’hommes habillés pour promouvoir une montre…

Rien de tout cela n’est pertinent, rien de tout cela n’est justifié.

Mais pour vendre de la lingerie, eh bien, ce n’est pas vraiment déconnant de montrer des fesses, et de zoomer dessus !

Surtout qu’Aubade ne traite pas vraiment ses modèles masculins différemment :

https://twitter.com/MarylinMaeso/status/1073660854388834310

Ce que les détractrices et détracteurs de cette campagne décrient, c’est plutôt le contexte. Le tweet d’Hélène Bidard mentionne le mouvement #MeToo, par exemple.

Alors, en 2018, est-ce un souci d’afficher des fesses de femme en plein Paris ?

Des fesses de femme en plein Paris, c’est sexiste ?

Je pense pouvoir affirmer une chose sans trop me tromper : c’est pas demain la veille qu’un cul d’homme aura le droit à de tels honneurs.

Des fesses d’hommes, pour beaucoup de gens, dont beaucoup d’hommes d’ailleurs, ce n’est pas joli. Ce n’est pas sensuel. Ce n’est pas excitant. Ça peut même être dérangeant.

Ce double standard, qui vient du fait que les femmes sont sexualisées partout, tout le temps, pour tout faire et tout vendre, il est bien réel… mais ce n’est pas Aubade qui l’a créé.

La marque ne faisait que répondre à un réflexe bien intégré dans la société, et je ne sais pas si je peux la blâmer : c’est une marque. Son but est que les gens offrent de la lingerie à Noël. Pas de changer les mœurs.

Peut-être que la mairie de Paris aurait dû pousser l’égalité, dire OK pour du Aubade géant, mais alors avec un homme et une femme, deux fesses, pas de jaloux !

https://twitter.com/MarylinMaeso/status/1073915421500366848

Et pour être tout à fait sincère, je soupire déjà en imaginant les réactions à des fesses masculines géantes.

L’homophobie, le rapport toxique à la masculinité, les tweets indignés des plus étroits et étroites d’esprit envoyés à la mairie de Paris… clairement, le débat n’aurait pas forcément été moins agité !

Montrez ces fesses que je saurais voir

Et pour finir, j’ai envie de dire… ce ne sont que des fesses.

Deux moitiés charnues qui facilitent l’assise, qui remplissent les jeans, qui renferment des nerfs essentiels, du muscle, du bon gras qui tient chaud.

La pub Aubade n’aurait pas choqué si elle avait montré des coudes, des genoux, des pieds. Son érotisme est assumé, mais il est aussi dans l’œil de celui ou celle qui la regarde.

Peut-être qu’un jour, il y aura un cul d’homme géant sur les Galeries Lafayette. Et peut-être qu’un jour, montrer un cul, ça ne dérangera plus personne.

Tu préfères quelle option, toi ?

À lire aussi : Le sexisme dans la publicité, à nous de l’éradiquer !


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires
55

Avatar de Grumpy
20 décembre 2018 à 16h56
Grumpy
En vous lisant je réalise que j'avais oublié un évènement assez anecdotique concernant ma propre cambrure que j'avais oublié mais qui a dû participer pour beaucoup à ma lecture de cette image par rapport à la votre : Pendant mon enfance et mon adolescence ma mère et mon médecin généraliste m'avaient dit de faire attention à ma posture parce que j'étais naturellement très cambrée et que si ça se renforcé en grandissant je pourrais avoir des soucis de santé à cause de ça. Et quand plus tard je me suis mise au yoga, rebelote, ma prof m'a beaucoup fait réajuster la position de mon bassin. Et ça m'a fait un bien fou ! Dans l'instant ça me procurer un grand sentiment de confort, et sur le long terme j'ai pu enfin porter des charges sans avoir mal au dos.
Du coup dans mon imaginaire la cambrure bien marquée comme ça, oui ça me fait mal au dos rien que d'y penser, et je le vois comme un stigmate de plus de notre condition de femme (avec le fait par exemple de croiser les jambes, qui est mauvais pour la circulation, ou les sacs en bandoulière, un autre moyen de se flinguer le dos, les talons, n'en parlons pas, etc.).

Et @LittleCerys j'ai vraiment du mal avec l'argument selon lequel cette posture de séduction est acceptable parce qu'il s'agit d'une pub de sous-vêtement de charme. Les postures, qu'elles soient de séduction ou non, sont le miroir des positions de domination et de soumission des uns par rapport aux autres. Pour moi cette posture est une posture de soumission autant que de séduction. Il suffit d'imaginer un homme prendre cette posture pour se le figurer.. Je fais un gros travail sur moi pour arrêter de me mettre dans des positions de soumission féminine à tout bout de champ (encore là à l'instant je viens de me surprendre à croiser les jambes et courber l'échine). Ils faut sortir de ces normes de postures autant que de ces normes physiques.
6
Voir les 55 commentaires

Plus de contenus Féminisme

femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Monique_Wittig_ph._Colette_Geoffrey
Féminisme

Pourquoi les féministes d’aujourd’hui doivent redécouvrir l’oeuvre radicale de Monique Wittig

Maëlle Le Corre

08 jan 2023

2
Miss France
Féminisme

Le concours Miss France contrevient-il au droit du travail ? La justice a tranché

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

sex workers rights
Féminisme

Pourquoi lutter contre les violences faites aux travailleuses du sexe est un enjeu féministe

Maëlle Le Corre

17 déc 2022

39
disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

La société s'écrit au féminin