Nous ne faisons plus l’amour, est-ce la fin de mon couple ?


Avec le temps, il arrive que des couples ensevelissent leur rapport au sexe dans un océan de non-dits. C'est un des sujets qu'aborde avec finesse le manga Corps Solitaires tout en ouvrant des questions pertinentes sur les attentes dans un couple.

Nous ne faisons plus l’amour, est-ce la fin de mon couple ?

En partenariat avec KANA (notre Manifeste)

Comment entretenir la flamme et parler des choses qui fâchent dans un couple marié ? Depuis deux ans, les protagonistes de Corps Solitaires Michi et Yo-Chan n’ont plus aucun rapport sexuel.

Alors que la collègue de Michi papillonne entre plusieurs relations, le sujet devient une obsession : « elle a de la chance, elle a fait l’amour… »

Corps Solitaires, dans le quotidien d’un couple ronronnant

De son côté, Michi ne peut s’empêcher de se comparer aux autres : pourquoi ne fait-elle plus l’amour avec son partenaire ? Ne veut-il pas d’enfant ? N’est-elle plus désirable à ses yeux ?

Michi devient plus pressante et demandeuse de reconnecter physiquement avec Yo-Chan, mais celui-ci peine à exprimer les raisons de son manque de désir envers sa femme, une situation douloureuse que vivent de nombreux couples.

Tous les deux ruminent intérieurement sans jamais parvenir à communiquer leurs besoins à l’autre, laissant s’installer une profonde frustration et tristesse. Il n’en faut pas plus pour qu’une complicité s’installe entre Michi et son collègue Niina, qui semble vivre le même décalage de désir avec sa femme.

Nina Luka, psychologue et coach spécialisée en amour, explique à Rockie :

« J’ai souvent rencontré des femmes qui vivaient une baisse de libido et dont le partenaire était en demande, mais l’inverse est aussi possible et c’est une réalité plus méconnue.

Ce décalage crée beaucoup de honte et de culpabilité d’une part comme de l’autre. Ça peut vite devenir un cercle vicieux : plus on y pense, moins on a de libido. Les femmes que j’accompagne m’approchent souvent pour apprendre à s’aimer plus. Ensemble, nous réfléchissons à leurs besoins, aux habitudes qui se sont mises en place, aux éventuelles dynamiques de non-dits et aux moyens de se reconnecter à leur vitalité et à leur sexualité. »

Si chaque individu a son propre rapport à son corps et à sa sexualité, savoir le communiquer à ses partenaires est loin d’être une évidence. Dans de nombreuses sphères, le sujet du sexe est encore tabou et provoque de la gêne, des maladresses ou des angoisses. Peur de perdre l’autre, peur d’être perçue comme bizarre, peur de brusquer et de dépasser les limites… Les raisons de l’évitement des conversations essentielles à la vie à deux sont multiples et intimes.

C’est cette thématique qu’explore avec sensibilité la série Corps Solitaires, en évitant subtilement de porter un jugement sur les choix des personnages.

Corps Solitaires

Tome 1 disponible en librairie ou sur le site KANA

Apprivoiser la question de la sexualité dans un couple qui dure

Le manga Corps Solitaires n’est pas encore terminé en France mais il propose des clés de lecture assez intéressantes pour questionner son propre rapport à un couple qui tient dans la durée.

Nina Luka offrait déjà quelques pistes à explorer dans sa vidéo YouTube « Comment avoir un couple qui dure en 7 conseils ». Elle y rappelle notamment en introduction qu’un couple dans la durée est souvent perçu dans la société comme un facteur de réussite qui peut s’accompagner d’une certaine pression :

« Le but, ce n’est pas d’avoir une relation qui dure une dizaine d’années. Le but, c’est d’être dans une relation épanouissante, dans laquelle on se sent bien, qui est intéressante, vivante et pleine d’amour. »

Outre le fait de mettre en place des moments pour parler du mode de communication avec son ou sa partenaire (« quand tu me dis telle chose de telle façon, je ressens ceci ou cela ») et d’apprendre à s’excuser, Nina propose de s’interroger sur la définition de la fidélité dans sa relation et d’échanger sur la place de la sexualité dans sa vie.

Malgré des décennies de philosophie et de réflexion sur les relations sociales, de nombreux sujets peuvent devenir « des éléphants dans la pièce » dont les personnes en couple n’osent pas parler. Ouvrir la parole sur ces sujets qui peuvent amener du malaise ou de la gêne demande parfois un peu de préparation. Comment créer une communication plus saine et agréable autour de la sexualité et éviter de rentrer dans un cercle vicieux de non-dits ?

Nina Luka observe :

« Il est possible que ces discussions arrivent d’un coup et que ça pète mais lorsqu’on essaie de se poser régulièrement avec soi-même pour faire le point sur sa vie, on voit mieux venir ce genre de choses.

Si on préfère préparer cette discussion, on peut prendre le temps de faire une introspection, d’être au clair avec ses intentions : pourquoi on a besoin de partager son ressenti ? Comment est son désir derrière cette envie de faire un état des lieux ? On peut imaginer une fausse discussion devant son miroir.

Et puis, il faut se jeter à l’eau. On aura beau se préparer de mille façons, la réalité est souvent différente de celle qu’on a imaginé ! »

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Comment ouvrir la discussion sans tout porter sur ses épaules ?

Les protagonistes de Corps Solitaires retranscrivent avec justesse le mal de ventre caractéristique des discussions difficiles avec les personnes que nous aimons. Ces moments désagréables et inconfortables sont souvent guidés par la peur de blesser l’autre et de provoquer un changement douloureux.

Pourtant, en les embrassant et en acceptant qu’ils font partie de l’histoire d’un couple, ces échanges profonds peuvent marquer de vrais points d’étape positifs. Déclenchées par des insécurités ou des sujets sensibles, les tensions et les incompréhensions sont des « vagues » qui peuvent aller et venir dans la vie à deux.

Mais saisie par la peur, comment mettre toutes les chances de son côté pour que la discussion soit efficace et positive pour les deux parties ? Nina Luka conseille de préparer un terrain favorable à la discussion en posant un cadre :

« Dire clairement : J’aimerais qu’on discute, qu’on ait du temps devant nous parce que des choses me traversent et j’ai envie qu’on soit ensemble pour trouver des solutions. Je veux qu’on en parle parce que je nous kiffe et je veux qu’on aille plus loin dans notre relation, qu’on soit plus intimes, qu’on se sente mieux. »

C’est important d’exprimer qu’on souhaite être plus heureuse et plus épanouie à deux, ça apaise et ça évite souvent que l’autre se mette sur la défensive en ayant l’impression qu’on lui reproche des choses. »

Une fois le sujet ouvert, Nina Luka suggère d’essayer de ne pas se focaliser sur le négatif, mais aussi d’apporter de la nuance en abordant ce qui nous plait :

Plutôt que de « vomir » à l’autre tout ce qui ne va pas, on peut essayer d’amener des pistes de réflexion, montrer qu’on est dans une dynamique d’équipe. Est-ce qu’on a toujours envie d’avancer ensemble ? De passer du temps ensemble ? Alors mettons en commun nos incroyables cerveaux pour trouver des solutions : cherchons la troisième option, celle qui nous contente tous les deux ! »

Cette dynamique d’équipe doit permettre d’éviter un travers qui intervient dans de nombreux couples : aujourd’hui encore, la femme est souvent le moteur du bien-être à deux.

« Si on est tout le temps dans la recherche de solutions pour nous deux et qu’on est seule à le faire, je comprends qu’on soit épuisée. Dans ce cas, on peut s’interroger : pourquoi ai-je besoin d’ouvrir la discussion ? Quels sont mes besoins ? Quelles sont mes limites ? Une fois qu’on connait ses attentes, on est aussi plus au clair avec le message avec lequel on va voir l’autre. »

Si dans Corps Solitaires, Michi et Yo-Chan ont du mal à surmonter seuls les difficultés que traverse leur couple, Nina rappelle qu’en France, de nombreux professionnels peuvent accompagner ce cheminement à deux. Avec un objectif : permettre à chacun de se sentir bien et à sa place dans sa vie amoureuse.

powered by Typeform

Marie Camier Théron

Marie Camier Théron

Marie est responsable des événements pour madmoiZelle et Rockie. Elle prend parfois le clavier pour écrire sur la société numérique et la culture japonaise.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!