Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Revues de films

L’autre, c’est moi (Gad Elmaleh)

27 déc 2005 43

L’autre, c’est moi (Gad Elmaleh)J’ai eu deux DVD pour mon Nowel : L’autre c’est moi de Gad Elmaleh et le nouveau spectacle d’Eric et Ramzy. Le grand aux bras maigres et le ptit chauve sans le cheveu m’ont déçu et ont vraisemblablement du mal à se renouveler, Gad Elmaleh m’a plus que surpris.

Oh bien sûr, il m’avait fait marrer dans La vérité 2, dans ses interventions génialissimes avec Michaël Youn. Son premier spectacle (Décalages – avec les québecois) m’avait déçu et j’avais de ce fait zappé son second, La vie normale.

Si tu es prof de théâtre et que tu as besoin d’un exemple pour illustrer la notion de spectacle vivant, ne va pas chercher plus loin : L’autre, c’est moi de Gad Elmaleh en est le parfait exemple.

Son spectacle est d’une fluidité étonnante, on passe d’un sketch à l’autre sans même le sentir, si bien qu’on ne voit pas le temps passer (d’ailleurs, Gad dirait : « et dis-moi, comment tu le vois le temps passer ? Il est passé par où exactement ? »).

Gad dépeint des moments de la vie quotidienne avec son point de vue très personnel. Il a sa façon très personnelle de considérer le ski, les blonds, la piscine, les comédies musicales, le R&B francophone. Sans jamais tomber dans le lourd.

Il avoue également qu’il aurait aimé devenir chanteur. On avait entr’aperçu son magnifique timbre dans l’album Anthologigi avec le titre It’s kiz maï life et je dois avouer qu’il m’a scié. Ce garçon est drôle, il danse (il a piqué ma façon de bouger d’ailleurs), joue de la gratte, chante à merveille et en plus de tout ça, est modeste.

Et en plus de ça, il est drôle. A quoi je sais ça ? Je mets ma femme devant un DVD amusant. Un épisode de Friends, un film style Tais-toi, le DVD de Gad. Quand elle trouve ça drôle mais sans plus, elle sourit (elle « rit à l’intérieur », me dit-elle). Quand elle trouve ça hilarant, là, elle commence à rire doucement. Si c’est pliant, là, elle se marre de bon coeur. Et pour Gad, ça a été gros rires pendant tout le spectacle. Pour moi, c’est une référence. Faites-moi confiance :)

Les Commentaires
43

Avatar de Amiral Moth
18 avril 2007 à 11h28
Amiral Moth
Tiens c'est marrant je l'ai regardé y'a deux jours et vraiment j'adore ! J'avais peur d'être déçue parce que tout le monde en disait du bien mais non, c'est très bien comme tout le monde et moi-même now disent ^___^

J'adore les comiques qui chantent et dansent comme ça [ comme Khavannah (L) ]
0
Voir les 43 commentaires

Plus de contenus Revues de films

Revues de films
everything leonine

Une mère chinoise met Marvel KO : foncez voir Everything Everywhere All at Once au cinéma

Maya Boukella

31 août 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Cinéma
I’m your man film

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Revues de films
Sweat 3

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
Cinéma
MEN ALEX GARLAND

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Cinéma
Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

Revues de films
critique-licorice-pizza

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

Revues de films
matrix-4-critique

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4
Revues de films
une-femme-du-monde-critique-film

Naturaliste, nuancé, puissant : Une femme du monde parle de prostitution sans glamour ni misérabilisme

Kalindi Ramphul

10 déc 2021

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

28
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

La pop culture s'écrit au féminin