Live now
Live now
Masquer
avortement-ivc-pologne-feminisme-droits-des-femmes-europe-
Actu mondiale

La Pologne poursuit sa politique anti-IVG en instaurant un registre numérique de grossesses

Depuis 2020, le gouvernement polonais continue de durcir sa législation concernant l’avortement. Dernière restriction en date ? Un livret numérique pour recenser les grossesses des Polonaises.

Une énième mesure pour restreindre le droit à l’avortement en Pologne… Le 6 juin, l’opposition parlementaire polonaise a dénoncé une nouvelle mesure du gouvernement d’extrême droite : les médecins généralistes seront désormais obligés d’inscrire les grossesses dans un registre numérique médical, d’après Le Monde.

Un registre numérique médical recensant les grossesses

Pour l’opposition, ce registre numérique pourrait devenir « un nouvelle outil de répression » envers les femmes dans un pays où l’avortement est pratiquement interdit. Toutefois, d’après le ministre de la Santé polonaise, Adam Niedzielski, les informations recensées permettront à tout médecin de poursuivre la prise en charge des patientes, que ce soit en Pologne ou encore à l’étranger. Ainsi, dans ce cahier numérique figurera des informations concernant la grossesse, les maladies passées ou en cours, les visites médicales, les traitements ou encore le groupe sanguin.

À la suite de la publication de l’arrêté du ministère de la santé, la députée libérale Kamila Gasiuk-Pihowicz est montée au créneau. Elle a déclaré à la presse, selon Le Monde, que ce livret est né « pour pouvoir persécuter et contrôler les femmes polonaises, créer un nouvel outil de répression, de contrôle, d’influence politique de l’État sur nos vies, sur notre santé, sur nos familles. » 

La présidente d’une fondation défendant les droits des femmes, Joanna Pietrusiewicz s’est-elle aussi indignée suite à la promulgation de cette mesure, d’après le quotidien Gazeta Wyborcza, comme l’a repris Le Monde :

« À une autre époque, le transfert de telles informations dans le système n’aurait pas suscité d’inquiétudes, mais, dans la situation actuelle, il s’agit pour nous d’un signal sans équivoque d’une nouvelle tentative de l’État de s’immiscer dans la vie des femmes. »

Un registre qui pourra être réquisitionné par la justice

L’opposition au gouvernement de Morawiecki s’inquiète du fait que ce registre numérique médical, sur décision d’un tribunal, pourra être réquisitionné par le parquet, actuellement contrôlé par les populistes nationalistes au pouvoir. Une décision inquiétante dans ce pays où des violations de l’État de droit ont été relevées à plusieurs reprises par des instances européennes…

Selon la députée Katarzyna Lubnauer, en Pologne, « depuis six ans, tranche par tranche, les droits reproductifs des femmes sont restreints » :

« D’abord, on introduit la contraception d’urgence sur ordonnance (…), puis la fécondation in vitro n’est plus financée par le budget de l’Etat, (…) puis intervient ce verdict brutal de la Cour constitutionnelle. »

5
© Wikipédia

200 000 IVG illégaux ont lieu chaque année en Pologne ou à l’étranger

Ledit verdict de la Cour constitutionnelle interdit depuis octobre 2020 l’avortement en Pologne en cas de malformation grave du foetus. Toutefois, une femme ayant recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) n’est pas poursuivie par la justice, contrairement au médecin qui l’a pratiquée ou aux personnes qui l’ont aidée.

Actuellement en Europe, la Pologne prône une des législations les plus restrictives en matière d’avortement. D’après les données officielles, relayées par Le Monde, moins de deux mille avortements légaux sont réalisés chaque année dans le pays. Cependant, les organisations féministes, estiment, quant-à-elles, qu‘environ 200 000 IVG par an ont lieu illégalement ou à l’étranger.

À lire aussi : Le Sénat des États-Unis échoue à faire adopter une loi garantissant l’accès à l’avortement

Image en Une : © Wikipédia

Les Commentaires
4

Avatar de Nastasja
7 juin 2022 à 16h11
Nastasja
J'ai bien des trucs à dire sur les gens qui ont décidé de cette loi, mais je vais épargner vos yeux, vous ne méritez pas de lire des grossièretés pareilles.
Ces pauvres Polonaises... c'est grave putain.
Comment ils peuvent dire que c'est qu'ils sont pour la vie, quand ils laissent des femmes mourir des suites de grossesses qui se passent mal? que des misogynes, hypocrites en plus de ça.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

GGNZ_Swearing_of_new_Cabinet_-_Jacinda_Ardern_2
Actu mondiale

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, démissionne, à la stupeur générale

Anthony Vincent

19 jan 2023

5
trans rights terfs fuck off flickr mat hrkac
Actu mondiale

Pourquoi une loi pour les personnes trans en Écosse a été retoquée par le Royaume-Uni

Maëlle Le Corre

17 jan 2023

Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

Femme dépitée
Psychologie

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

16 jan 2023

25
Le footballeur français Benjamin Mendy a été reconnu non-coupable de six viols
Actu mondiale

Le footballeur français Benjamin Mendy reconnu non-coupable de six viols

Anthony Vincent

13 jan 2023

11
lisa marie presley
Pop culture

Lisa Marie Presley, fille unique du King est morte à 54 ans

Maya Boukella

13 jan 2023

libraire jaredd craig unsplash
Actu mondiale

Filippo Bernardini, l’éditeur qui volait des livres très attendus avant leur publication

Maya Boukella

10 jan 2023

Le palais de Westminster, chambre des députés britanniques © NenonJellyfish de la part de Getty Images Signature
Actu mondiale

Sept députées dénoncent le sexisme toxique au Parlement britannique

Anthony Vincent

10 jan 2023

golden-globes-2021
Pop culture

Enlisés dans les scandales, les Golden Globes misent sur des mesures inclusives (et des stars) en 2023

Maya Boukella

09 jan 2023

docu netflix complot
Pop culture

Ce documentaire est une théorie du complot, mais Netflix ne fait rien

Maya Boukella

09 jan 2023

5

La société s'écrit au féminin