Help, mon mec n’en branle pas une pour l’organisation des vacances


Vous avez des questions ? La Daronne a des réponses ! Bienvenue dans cette dix-neuvième édition de notre courrier du cœur, initialement publié chez Rockie et qui vit maintenant sa meilleure vie chez Madmoizelle.

Help, mon mec n’en branle pas une pour l’organisation des vacances@Alex Green / Pexels

La Daronne, dont les conseils foireux sont connus du monde entier (au moins) répond à vos questions en étant toujours plus à côté de la plaque.

La question de la semaine

Chère Daronne, 

Mon mec, avec qui je suis depuis un bon paquet d’années, n’est jamais foutu d’organiser ou de prévoir des vacances, et c’est toujours à moi de m’y coller. Chaque été, c’est la même chose !

Entre les idées de destinations, les réservations, les valises et même les activités, il n’en branle pas une. 

Aide-moi chère Daronne, comment lui faire comprendre que si ça continue, je pars sans lui ?

Bisous, 

Cynthia

La réponse de la Daronne

Ma petite tartine au beurre salé,

Tu as malheureusement face à toi un des exemples les plus probants de ce qu’on appelle la charge mentale des vacances.

Qu’est-ce donc, me demanderas-tu, suspendue à mes mots ?

Tu connais la charge mentale, j’imagine ? Cette enclume que bon nombre de femmes en couple hétéro doivent se coltiner au jour le jour, dans leur foyer, et qui consiste à penser et organiser tout et tout le temps, pour tout le monde ? Eh bien la charge mentale des vacances, c’est la même chose, mais avec le mot vacances en plus.

Oui tu as raison, c’est du bon foutage de gueule, du coup.

Ici, nous semblons donc être face à un homme qui a bien compris que si on ne lui demandait rien, il était peinard, et que puisque tu t’occupais déjà de tout, ce n’était pas la peine qu’il s’implique.

C’est un peu comme un enfant qui déjeune à table. À la fin du repas, si personne ne lui demande de débarrasser, il ne le fera pas, puisque d’autres le font déjà à sa place.

Oui, c’est un peu facile de comparer les hommes cis à des mômes de huit ans, mais c’est pas moi qui laisse mes chaussettes à côté du panier hein.

Du coup, quelles sont tes solutions pour que ton mec prenne un peu cette charge en main cette année ?

Eh bien laisse-le se démerder, tout simplement. Ne fais pas ce que tu fais chaque année, à savoir imaginer, penser, anticiper, organiser et planifier. Ne fais rien, ne dis rien, et laisse-le réaliser.

Oui, c’est vrai, cette technique est à double tranchant, puisque tu risques surtout de ne pas partir en vacances du tout, à ce rythme-là. Mais laissons-lui le bénéfice du doute, peut-être que, quelques semaines avant vos congés, il se rendra compte que vous n’avez pas du tout parlé de ce que vous vouliez faire pour cette période et qu’il se dépêchera de tout organiser comme un pro.

Oui je sais, c’est beau de rêver.

Si tu as déjà perdu la foi et que tu SAIS qu’il n’aura rien branlé et qu’il va se retrouver comme un couillon trois jours avant le début des vacances, tu peux, de ton côté :

  • Essayer de lui en parler en amont. Il parait que la communication est le ciment du couple ! Bon, mon Jean-Roger n’a toujours pas pigé le concept, mais j’ai entendu dire que c’était un truc qui se faisait pas mal ces dernières années.
  • Organiser TES vacances, seule ou avec des potes, dans l’endroit que tu auras choisi, mais sans l’inclure.
  • Voir avec ses parents s’ils ne veulent pas le prendre pour les vacances, en garde partagée.
  • Faire les valises et les laisser bien en vue dans la chambre, pour lui donner l’idée d’aborder le sujet.
  • Organiser des vacances de rêve et lui facturer la prestation, telle une agence de voyages haut de gamme
  • Enfin, si rien ne fonctionne, tu peux l’abandonner attaché à un lampadaire sur la route des vacances, en espérant qu’il existe une SPA (Société Protectrice des Assistés)

Si rien ne marche, tant pis ! Tu auras déjà utilisé bien trop d’énergie à essayer de lui faire passer un message qu’il aurait dû comprendre tout seul.

Dans ce cas, à toi les mojitos sur la plage en solo ou avec tes potes, et tu peux dire à ton Jean-Roger que tu le verras à la rentrée, si ton bronzage ne lui fait pas perdre la vue à ton retour.

Je te laisse ma petite gaufre, j’ai des billets à réserver !

La bisette,

Ta Daronne

 

Chère Daronne, la réponse à vos questions

Voilà, c’était le 19e épisode de notre courrier du cœur baptisé Chère Daronne, qui parle d’amour bien sûr, mais aussi de relations humaines compliquées et de galères du quotidien !

Nous répondons à VOS questions avec une grosse louche d’humour et d’autodérision, un petit peu de bienveillance et quelques conseils plus ou moins foireux de la daronne le cas échéant. Vous pouvez retrouver quelques épisodes précédents ci-dessous :

  1. Chère Daronne, comment faire taire mon voisin bruyant sans finir en prison ?
  2. Chère Daronne, aide-moi à faire comprendre à mon mec qu’il étend mal le linge
  3. Chère Daronne, le père de mon bébé se fout de ma tronche, que faire ?
  4. J’ai peur de perdre mes amies après avoir eu un enfant, help !
  5. Help, mon beau-père est un vieux réac, que faire ?
  6. Comment avouer à mon enfant que non, ses dessins n’iront pas sur le frigo
  7. Help, je ne peux pas blairer le mec de ma meilleure pote !
  8. Ma fille veut des jouets aspirateur et serpillère, send help
  9. Help, mon mec veut partir vivre à la campagne et télétravailler
  10. Je déteste jouer avec mon fils, suis-je une mauvaise mère ?

Si vous voulez participer à la rubrique, écrivez-nous sur daronne[at]madmoizelle.com, en précisant en objet « Chère Daronne » !

Chère Daronne

Chère Daronne


Tous ses articles

Commentaires

Marre des

Merci @Hiboude !!!
Quand je suis en vacances, je reste les 3/4 du temps chez moi (l'autre quart c'est partir voir la famille et c'est loin d'être des vacances...) et on me plaint mais j'adire rester chez moi à ne rien faire à part faire ce que je veux quand je veux ! Je ré-découvre presque mon chez moi car je travaille toute la journée, le soir je suis crevée et j'ai le temps ni l'envie de rien...
Puis j'ai pas envie de claquer le fric que je n'ai pas dans un voyage qui va m'épuiser et revenir au travail épuisée...
J'aimerai voyager mais est ce que l'on profite vraiment ? Sachant que rester mon cul à l'hôtel ou la plage non merci
Je préfère profiter de mon temps sans pression
J'aime par contre planifier qq we (surtout les longs we) j'arrive à mieux profiter et à me couper du monde (et c'est plus gerable financièrement car c'est 1 à 2 we max par an)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!