Game of Thrones S08E05 — Le récap (rigolo) !

Game of Thrones S08E05 a mis Mymy en PLS tellement elle était à fond dans l'action et le suspense, mais elle a quand même réussi à en faire deux-trois blagues !

Game of Thrones S08E05 — Le récap (rigolo) !

À lire aussi : Game of Thrones S08E04 — Le récap (rigolo) !

Est-ce que j’ai aimé cet épisode ? Oui. Est-ce que j’ai SANGLOTÉ ? Oui. Est-ce que je me demande ce que je vais devenir après la fin de Game of Thrones ?

Encore oui.

Le récap rigolo de Game of Thrones S08E05

Le podcast Game of Thrones S08E05

L’épisode 5 de la saison 8 de Game of Thrones sera disséqué en live ce mardi 14 mai à 19h30. Pour m’écouter, il faudra passer par :

Ensuite, l’épisode sera disponible en replay là où tu écoutes d’habitude tes podcasts. Tu peux t’abonner :

Écoute-moi débriefer tous les épisodes de Game of Thrones saison 8 dans le podcast dédié !

le-recap-game-of-thrones

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

MorganeGirly

Je suis vachement étonnée que tu aies aimé @Mymy!! C'est la première fois de TOUTE LA SERIE que j'ai failli arrêter l'épisode à la moitié. Je me suis forcée à terminer et j'étais en train de me dire "ah bah je disais que j'étais bon public la semaine dernière, je comprends mieux l'article de @Mymy là, je déteste vraiment". J'ai même pas envie de voir le dernier épisode, c'est dire!!

J'ai trouvé cet épisode très beau visuellement mais pas franchement très crédible, pas du tout subtil, vraiment gros sabot, ça fout tout le reste de l'histoire à la pubelle.

Oui, c'est vrai, j'ai vachement défendu Daenerys donc à la base je suis déçue du tournant. Mais j'aurais compris qu'elle fasse des conneries, seulement là pour moi, c'est juste du gros foutage de gueule de nous balancer les choses comme ça, de la faire basculer en super-méchante en 30 secondes. J'ai l'impression qu'on a complètement bazardé son histoire en faisant ça, en ne lui donnant pas la possibilité de se développer en méchante s'il le fallait ou de rester fidèle à sa personnalité. Toute son histoire c'était sa lutte contre son côté obscur, je penserais pas que ça tournerait aussi peu subtilement. L'histoire de la pièce qui se retourne et qui décide au pif si le Targaryen est gentil ou méchant, je trouvais ça tellement cliché bah finalement, ça résume bien le manque de subtilité de l'épisode.
Aussi, moi perso dans cette saison, je commençais vraiment à accrocher au couple Jon/Daenerys, je voyais l'alchimie entre les deux acteurs (contrairement à leur recontre) et je comprends pas du tout pourquoi Jon passe son temps à embrasser Daenerys puis à la repousser à la dernière minute alors que c'est clairement de son affection dont elle a le plus besoin. C'est ultra bizarre comme choix de mise en scène, on sent leur alchimie mais c'est pas du tout développé alors pourquoi en faire une intrigue à la base en fait?

A partir du moment où Daenerys crame le tout, j'ai complètement décroché. A moins que vous me disiez que le dernier épisode est génial, je sais pas si je vais regarder. Je vais considérer que ça se termine aux cloches et m'inventer une autre fin. Je comprends même pas pourquoi on a besoin de nous faire 3 épisodes avec ce vieux suspens "wouhou méchante ou pas???" si c'est pour faire les choses aussi peu subtilement d'un coup.

Une fois que Daenerys crame tout, pour chaque scène qui a suivie j'étais là WTF??? WTF Grey Worm qui opte pour le massacre de gens innocents alors qu'à la base, il a suivi Daenerys pour sa morale???? WTF Jamie qui est VRAIMENT toujours amoureux de Cersei??? Putain mais t'avais raison @Mymy, les showrunners étaient sérieux, j'y croyais pas, je pensais que c'était pour nous induire en erreur! Je croyais vraiment qu'il allait lui faire un vieux coup ou au moins je sais pas l'assassiner en last minute en mode Lannister tordu. WTF la bataille entre Euron et Jamie? Genre on s'en fout en fait? WTF en fait Euron a servi à RIEN DU TOUT???? Genre je croyais qu'il a servir à un truc à un moment, mais non?? Il se vante de tuer Jamie mais c'est même pas ça qui tue Jamie!! WTF le combat des Clegane??? Il est juste dégueu, beaucoup trop long et ya pas eu assez de narration autour de cette rivalité fraternelle dans la SERIE pour que ça soit plus important que Jon Snow et Daenerys. WTF Arya qui erre pendant trois plombes dans la ville??? Oui c'est ok pour voir l'horreur du truc mais euh, je sais pas, on a compris dès les 10 premières minutes? Pas la peine de faire 45 minutes de murs qui s'écroulent! WTF la mort de Cersei??? Je m'attendais à un truc épique mais il y a tellement de mort et de chaos qu'en fait, la mort de Cersei passe limite inaperçue, trop déçue qu'elle meurt comme tout le monde avec limite moins de fanfare que son zombie, et que finalement elle ait pas servi à grand-chose pendant cette saison. Et c'est quoi ce vieux cheval à la fin??

Du coup bah, je suis contente pour ceux qui ont aimé, mais moi le super bon public du début à la fin de cette série, qui ait été ultra conciliante, là ça a dépassé toutes mes limites, j'ai l'impression qu'on me vole la fin de GoT, qu'on s'est foutu de ma gueule avec toutes les constructions de personnage. Genre limite je serais pas étonnée que finalement Arya retourne épouser Gendry et devienne femme au foyer tellement tout ça me parait aller à l'encontre de la construction des personnages.
Et à ce stade, ya tellement de morts dans l'indifférence que si Daenerys, Grey Worm et Tyrion meurent ça ne changera pas grand-chose, et au final, on aura plus pleuré pour Ser Jorah et Lady Mormont que pour Jamie et Clegane. OUI, nos héros auraient dû mourir pendant la guerre contre les zombies au final... ça aurait eu plus d'impact...

En plus, je suis d'autant plus énervée que je trouvais le dernier épisode très intéressant par rapport à l'exclusion de Daenerys, et je pensais que ça allait évoluer dans une fin douce-amère où elle est trahie et dépossédée à cause d'un Westeros sexiste et xénophobe, pas dans un film d'action à la Michael Bay.
Je trouve ça ultra injuste que Daenerys devienne unilatéralement la plus grande méchante de tout GoT après les derniers épisodes. Dans le dernier épisode, je trouvais ça super intéressant la scène Tyrion/Varys à la réflexion, parce que Varys sortait des arguments misogynes pour justifier que Jon Snow monte sur le trône en disant que oui, c'est sexiste mais c'est le monde qui est comme ça donc faut être sexiste aussi pour gagner! Yavait des trucs qu'il disait genre "les gens sont naturellement attirés par Jon", c'était typiquement le patriarcat qui parlait : oui à Westeros, les gens sont sexistes, donc ils font naturellement plus confiance à un bonhomme. Idem quand il disait "non Jon peut pas épouser Daenerys parce qu'elle a un trop fort caractère, elle le mènerait à la baguette, il pourrait pas la contrôler". SEXISME AGAIN. Je pensais que Daenerys allait se heurter à ça.
Et puis le fait que même si elle était le personnage colonialiste, c'est aussi le personnage "étranger" qui est soutenu par tous les non-blancs de la série, que la seule femme noire de la série soit exécutée pour l'atteindre, que le seul mec noir de la série soit de son côté, qu'il y ait eu cette scène au début où les gens du Nord ont l'air racistes envers Missandei et les Unsullied, ben je trouvais que Daenerys et sa team incarnaient les gens opprimés par une société raciste et sexiste, et que c'était à l'hostilité des Westerosi qu'ils allaient se heurter, comme on le voyait avec Sansa, Varys ou même Arya, que la fin douce amère ce serait que malgré tout ça, Daenerys ne parviendrait pas à "briser la roue" comme elle avait espéré le faire et que la société sclérosée serait sa perte.
Là, transformer tous les étrangers et Daenerys en les gens avides de sang et fou, je trouve que ça enlève toute la subtilité qu'il restait à la série et ça me déçoit énormément.
Bonjour, je ne me suis toujours pas remise de cet épisode et je ne suis toujours pas prête à voir le dernier XD

Mais en fait, j'avais envie de reposter ici parce que je réalise que je repense souvent à cette tirade de Daenerys :
Je dis souvent que je me suis beaucoup "identifiée" à Daenerys et je crois que ce passage représente bien ce qui me "parlait" chez elle, cette idée du "je garde foi en moi-même et je triompherai grâce à ça".
En écho au dernier passage de mon auto-citation ci-dessus, je trouve vraiment dommage d'un point de vue féministe que le personnage de Daenerys ait tourné comme ça. Ce discours à Jon Snow, c'est une vraie subversion pour un monde sexiste comme celui de Westeros, c'est une femme qui refuse de se laisser briser par les épreuves imposées par le patriarcat. Elle ose croire en ses capacités et prétendre à la plus haute fonction, malgré toutes les tentatives des hommes pour la remettre à sa place de femme écrasée. En tant que femme, en ayant de l'ambition, de l'indépendance et en croyant en elle-même, elle va à l'encontre de l'ordre social établi et c'est une énorme subversion.
Je trouve ça vraiment regrettable que cette subversion soit assimilée à un problème. La fin donne l'impression qu'en ayant cette ambition et cette foi, Daenerys était atteinte d'un orgueil démesuré et d'une folie des grandeurs, alors même que c'est ce qui était si inspirant chez son personnage, le fait qu'elle refusait de laisser ces préjugés sur la modestie féminine la ralentir dans son ascension.
Je trouve ça dommage au final que la plupart des femmes qui ont subverti les attentes sociales en prenant le pouvoir dans un monde qui les avait fait souffrir soient présentées comme néfastes et aveuglées par des considérations dangereuses voire folles, que ce soit Daenerys, Cersei ou la femme d'Oberyn notamment. Sansa rattrape un peu ce sentiment que l'ambition féminine est synonyme d'instabilité, mais le discours de Daenerys "faith in myself" était différent de ce que propose Sansa. A ce moment-là du récit, ce qui distinguait Daenerys des autres, c'était justement que sa foi en elle-même lui permettait de ne pas rechercher la vengeance personnelle. Elle était si sûre qu'elle pouvait triompher et survivre par sa force intérieure que la violence n'avait pas un but cathartique chez elle. Quand elle se "venge", notamment des Khals ou des esclavagistes, c'est en tant que leader qui asseoit son pouvoir par un coup d'éclat, pas en tant que femme offensée qui pense que la souffrance de ses ennemis l'aidera à réparer ses blessures. Sansa est un peu différente car son opposition à Ramsay notamment est d'abord personnelle avant d'être politique. Elle a besoin d'assouvir sa vengeance contre Ramsay avant de pouvoir devenir un leader équilibré, et d'ailleurs elle est excessivement méfiante jusqu'à la fin, comme si son expérience personnelle continuait à la hanter dans ses décisions politiques.
Le discours "faith in myself" de Daenerys donnait une autre version de la résilience féminine, celle d'une résilience qui passe par des accomplissements et une progression, plutôt que par la vengeance et l'ombre éternelle du trauma comme Sansa et Arya. Daenerys se disait "j'ai survécu au pire donc je sais que je survivrai à tout ce qui pourra m'arriver désormais" tandis que Sansa est plus en mode "j'ai survécu au pire, donc ça veut dire que le pire peut se produire à tout moment". Et même si le personnage de Sansa est intéressant, je me reconnaissais beaucoup plus dans la vision de Daenerys. Je trouve dommage que ce regard féminin transgressif soit mis à la poubelle avec le retournement brusque de Daenerys.
Bref, j'avais envie de repartager ce discours et de me plaindre à nouveau de cette fin :cretin:
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!