Ce qu’on attend de « District Z », le programme signé TF1 qui commence ce soir


District Z, c'est la nouvelle émission sur laquelle TF1 mise beaucoup : le programme prend la suite de Koh Lanta sur la tranche très prisée du vendredi soir. Voici ce qu'on espère y voir !

Ce qu’on attend de « District Z », le programme signé TF1 qui commence ce soir

Rien à voir avec l’excellent District 9 du réalisateur sud-africain Neill Blomkamp : l’inspiration est plutôt à chercher du côté de World War Z ! Car ce sont bien des zombies que vous retrouverez dès ce 11 décembre en prime time sur TF1.

Dans District Z, des équipes de célébrités évolueront pendant toute une nuit dans un décor extérieur aux accents post-apocalyptiques. Piégés par un savant fou, les candidats et candidates devront affronter des zombies et autres démons pour préserver leur « vie », tout en accomplissant des épreuves physiques.

Le concept du jeu est original : comme le souligne La Dépêche, ce n’est pas l’adaptation d’une idée étrangère mais une création signée Satisfaction, la boîte de production d’Arthur. Par contre, l’objectif est classique : les stars récoltent un maximum d’argent au profit d’une association !

À quelques heures de la diffusion du premier épisode de District Z, voici ce qu’on espère voir (et ne pas voir) dans cette ambitieuse émission.

La parité femmes-hommes, un jour dans District Z ?

La Dépêche, toujours, liste le casting des six premiers épisodes. Nous avons mis en gras les noms de femmes afin de les faire ressortir :

  • Arnaud Ducret, Mickaël Youn, Vincent Desagnat, Denitsa Ikonomova et Cartman
  • Bruno Guillon, Teheiura, Booder, Baptiste Lecaplain et Marine Lorphelin
  • Camille Cerf, Élodie Fontan, Tarek Boudali, Philippe Lacheau et Julien Narruti
  • Camille Lacourt, Florent Peyre, Ahmed Sylla, Maëva Coucke et Héloïse Martin
  • Kev Adams, Jarry, Estelle Lefébure, Sandrine Quétier et Camille Combal

Ce qui fait huit femmes sur… 25 personnes. On est encore loin de la parité qu’on pourrait espérer voir à la télévision à quelques jours de 2021 !

Ne sautons pas sur une condamnation de TF1, car nous ne savons pas combien de potentielles candidates ont été contactées et ont pu refuser pour diverses raisons. Mais nous pouvons regretter le résultat : encore une fois, dans plusieurs équipes, il n’y a qu’une femme pour quatre hommes…

C’est d’autant plus dommage qu’il est franchement chouette de voir des candidates dans des rôles physiques, tactiques : aucune des célébrités n’étant une star du sport, chacun et chacune peut faire ses preuves, un peu comme dans Koh-lanta !

Pour finir sur une note positive, nous remarquons tout de même que les candidates n’ont pas une tenue plus sexualisée que les candidats (bon, ce legging gris paraît bien moulant comparé au pantalon porté par Mickaël Youn mais on va encore dire que les féministes pinaillent).

Espérons que les femmes soient traitées comme les hommes, et pas reléguées à des épreuves faites pour se rincer l’œil comme feu les « cylindres » de Fort Boyard !

Des zombies intéressants dans District Z

Le zombie est un symbole fascinant sur lequel on peut projeter tout un panel de préoccupations humaines : la peur de nos responsabilités face à l’effondrement de nos civilisations, le rapport conflictuel que nous entretenons avec notre côté bestial, l’angoisse de devenir une proie alors que nous avons atteint le sommet de la chaîne alimentaire…

C’est bien pour ça que le zombie a été tant exploité dans la pop culture, au point que certaines personnes ne peuvent plus le voir en peinture.

L’image du mort-vivant, ou de l’infecté, qui veut attaquer, dévorer, et changer ses semblables, a pourtant plein de choses à apporter dans un jeu ! Espérons donc qu’il y ait dans District Z un semblant d’histoire autour des zombies, et surtout de la cohérence — c’est-à-dire que s’ils courent (comme dans 28 jours plus tard), alors ils cavalent quoiqu’il arrive. S’ils se mettent soudain à se traîner pour faciliter la tâche aux candidats, c’est de la triche !

En somme, nous aimerions voir des zombies qui ne sont pas qu’un élément de décor… mais à dire vrai, nous n’y croyons pas beaucoup. Ils serviront probablement à courser les candidats et à les faire sursauter. Dommage !

Des associations qui changent dans District Z

Vous avez remarqué ? Certaines associations ne sont jamais bénéficiaires des jeux télévisés, surtout ceux qui passent en prime time. Et croyez-le ou non, ce sujet est politique !

Même si ce sont officiellement les candidats et candidates qui choisissent quel organisme recevra l’argent (comme l’indique, pour District Z, cet article de France Inter), ce « choix » se portent toujours vers des causes consensuelles…

Il est plus rare de voir des associations aux messages plus engagés, parfois clivants. Ne serait-il pas temps, à l’aube de 2021, de soutenir par exemple le Planning familial qui aide tant de femmes, Règles élémentaires qui lutte contre la précarité menstruelle, ou Acceptess-T qui fait beaucoup pour les personnes trans ? À nos yeux, si !

En attendant de voir si nos rêves deviendront réalité, nous surveillerons attentivement le succès de District Z — en espérant que ça finisse mieux que le film. Rendez-vous à 21h05 sur TF1 !

À lire aussi : Faut-il être un homme au comportement toxique pour réussir dans la télé-réalité ?

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Couettecouette

Ouais bon ca sera sans moi. J'ai vu quelques extraits et Arthur est allé faire la promo dans Quotidien..

Ils disent que c'est pas comme fort boyard mais là aussi ils jouent sur les peurs des candidats.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!