Live now
Live now
Masquer
dating-around-netflix
Mode

Tu vas tomber amoureuse de Dating Around sur Netflix

Queen Camille est tombée en amour avec Dating Around, la série Netflix qui suit des célibataires géniaux dans cinq premiers rendez-vous avec des inconnu·es.

J’aime L’AMOUR. J’aime le chercher, le vivre, le perdre, en parler, en débattre…

J’adore suivre la vie sentimentale des personnes de mon entourage. Que l’histoire me concerne ou non, je sais qu’elle me passionnera.

Quand j’ai découvert qu’une série Netflix pouvait me transformer en petite souris pour assister aux premiers rendez-vous de vrais célibataires, laissez-moi vous dire que j’ai tout bingé dès le premier soir.

Dating Around, la télé-réalité des 1ers rendez-vous sur Netflix

Quand j’aime, il faut que ça se sache.

Ce lundi matin, j’avais hâte d’arriver au bureau pour vous parler de Dating Around, mon coup de cœur Netflix de ce weekend.

En ligne depuis le 14 février dernier, cette série de six épisodes a fait rôtir le chamallow qui me sert de cœur à feu doux. 

Chaque volet met en scène un·e célibataire new-yorkais·e qui passe cinq premiers rendez-vous identiques avec des candidats à l’amour dont il ou elle ne sait rien, et parmi lesquels il ou elle devra choisir l’élu·e pour un deuxième date.

Les personnages (on notera la présence de personnes homos et d’un sexy sexagénaire), les lieux, les lumières, le montage : tout dans le show est absolument canon. 

Du petit lait pour les romantiques en miel comme moi, et autres amoureux de la vie.

Dating Around dédramatise le premier date

Malgré sa réalisation ultra-léchée et un casting de New-Yorkais privilégiés, Dating Around demeure un programme de télé-réalité qui n’évite pas les instants drama, mais je lui ai aussi trouvé des vertus plus profondes.

Hormis la mignonnesse intense des candidats (un premier rendez-vous est déjà assez stressant sans qu’il y ait 6 caméras braquées sur toi), j’ai adoré Dating Around pour le discours sous-jacent très positif qu’il délivre sur le célibat, la quête de l’amour et, finalement, LA VIE.

Parce qu’elle se distingue des Bachelor et autres mises en scènes télévisuelles peu réalistes de la rencontre amoureuse, la série surfe avec naturel sur la culture américaine du dating.

Les célibataires en présence sont loin d’être des désespéré·es et le seul enjeu de chaque rencontre est de passer une bonne soirée, ce qui dédramatisera l’affaire pour celles et ceux qui se font une montagne de ce genre de rencontres.

Dating Around, une question de feeling

Si tous les dates de la série ne vont pas comme sur des roulettes, ils mettent en tout cas tous en scène des personnes authentiques, prêtes à s’ouvrir et à échanger leurs points de vue sur l’existence dans la bonne humeur.

Et c’est tout ce qu’un premier date devrait être à mes yeux !

L’issue n’a finalement que peu d’importance : il y a beaucoup de poissons dans l’océan… Mais encore faut-il être prêt à jouer le jeu de vouloir connaître quelqu’un et de se dévoiler, car c’est à cette seule condition que la magie pourra éventuellement opérer.

L’enchainement des rendez-vous de Dating Around, que le montage entrelace avec malice, et la variété de leur « scénario » met en évidence ce qui fait une vraie rencontre : la connexion, le feeling, bref ce truc inexplicable entre deux personnes qu’aucune prod de télé ne peut scripter par avance.

Et toi, mon jeune enfant, vas-tu te laisser charmer ?

À lire aussi : La question à se poser pour bien choisir un partenaire


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

4
Avatar de na-Thalia
8 mai 2019 à 11h05
na-Thalia
J'ai regardé les 2 premiers épisodes et je pense que j'aurai pû apprécier si j'avais été un peu plus "naïve" face à la télé-réalité . Là j'imaginais trop les producteurs et productrices en train de réfléchir au casting (peut être aussi la faute à la série Unreal qui dévoile les coulisses de ce genre d'émission).
Pour le premier épisode ça donnait : "bon alors il nous faudrait la fille rigolote , la fille "sans-gêne"/extravertie, une fille plus classe et réservée ..... C'est bon on a tous les stéréotypes ? OK, lets go ! " Bon après je ne nie pas l'existence de ce genre de personnes, je sais que ça correspond à des traits de caractères réels et il fallait bien varier les rdv .... Mais le pire c'était la salsa au clair de lune, là encore j'entendais les réals dans ma tête "tiens regardez c'est la pleine lune ! romantique non ? et si vous nous faisiez une petite danse ? "

Bref, j'aime beaucoup tout ce qui concerne les relations sociales etc mais je n'arrive pas à regarder les épisodes en déconnectant mon cerveau ...
3
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Mode

famille marche rue // Source : Pexels
Daronne

Chronique d’une daronne : J’ai arrêté de forcer mes enfants à sortir

2
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Ce nouveau sac Polène est-il hideux ou somptueux ? // Source : Polène
Actualité mode

Ce nouveau sac-filet en perles de cuir upcyclé Polène est-il hideux ou somptueux ?

Source : Emmanuelle Mayer
Mode

Emmanuelle, en célicouple : « Nous n’avons pas le courage ni l’envie de passer à la famille recomposée »

1
Couple de femmes devant un miroir
Mode

Help, ma première fois avec une femme me terrifie 

Où trouver de belles robes de cérémonie en seconde main, jolies et pas cher ? // Source : Des robes jolies, éthiques et au prix juste vendues sur l'eshop We Dress Fair
Conseils mode

Où trouver de belles robes de cérémonie en seconde main, jolies et pas cher ?

1
À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure

La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

6 gilets sans manches tendance pour le printemps-été 2024 // Source : Antik Batik / Balzac Paris / Shiwi via Zalando
Conseils mode

Les gilets sans manches sont-ils toujours tendance ?

edouard-baer
Mode

Édouard Baer accusé d’agressions sexuelles par six femmes

6
Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

La vie s'écrit au féminin