Le yoga vu par une grande stressée, ou la découverte d’un nouveau monde

Le yoga, il paraît que c’est un sport complet, et qui DÉTEND. Alors Sarah, en éternelle stressée de la vie, a voulu essayer de se changer en guimauve relaxée. Mais c’est pas si simple...

Le yoga vu par une grande stressée, ou la découverte d’un nouveau monde
  • 17h30

S’il fallait encore une preuve de ma nature anxieuse, la voici dans une formidable mise en scène : une andouille (moi), posée au milieu de la salle d’attente d’un club de yoga, est occupée à compter les coussins et à les trier par couleurs en attendant que le cours commence… d’ici une demi-heure.

À lire aussi : Une claustrophobe dans l’Eurostar : le défi d’une vie

Si un jour une divinité quelconque peint cette scène pour ses archives personnelles, je m’attends à ce qu’elle mette en légende : « elle habitait dans l’immeuble en face mais elle avait peur d’arriver en retard lol ».

yoga-stress-darjeeling-limited

  • 17h31

C’est l’histoire de ma vie, ça, de toujours arriver en avance. Et quand je fais tout pour être là en retard, non seulement ça me file des crampes d’estomac, mais en plus je ne fais qu’arriver pile à l’heure. PILE À L’HEURE. DANS CE MONDE OÙ « j’arrive dans 5 minutes » SIGNIFIE « je vais songer à partir de chez moi à un moment ou un autre ». Et ça m’éneeeerve…

  • 17h32

La secrétaire m’a vue mordre dans un coussin. C’est gênant.

À lire aussi : 3 idées de playlists pour gérer le stress

  • 17h33

Je sais qu’elle me regarde du coin de l’oeil. Je le sens. Et ça me stresse. Est-ce qu’elle n’est pas censée aider les novices à se relaxer pour mieux ouvrir leur 46ème chakra ou quelque chose du genre ? Non, parce que me surveiller en allumant des bâtons d’encens qui me font tousser et me demander si on n’essaie pas de m’empoissonner (ET SI J’ÉTAIS ALLERGIQUE ?!), ça ne me paraît pas super efficace.

Bon. Il y a du thé. Je vais me faire un thé. Ça va me détendre.

  • 17h40

PUT*** DE SAL*PERIE DE MACHINE DE M*RDE TU VAS ME DONNER DU L’EAU OUI ?!

À lire aussi : Le thé pour les nulles : comment s’y mettre et découvrir l’art du thé ?

  • 17h45

Bon. Qui a besoin de thé ? Pas moi. Et puis des gens commencent à arriver. Je vais leur laisser la place. Si jamais ils veulent du thé. À cette SAL*PERIE DE MACHINE DE…

yoga-stress-gif

  • 17h55

Ça fait un moment que je veux tenter un cours de yoga, mais maintenant que je suis sur le point d’en suivre un, je me demande ce que je fiche ici. Et puis, je ne vous raconte pas mes recherches. TELLEMENT de types différents de yoga ! Le Bikram yoga. L’Ashtanga. L’Illen…Ilyen.. Iyen… Bref. Beaucoup.

Finalement, entre yoga spirituel et moins spirituel, j’ai fini par choisir un club qui découpe ses cours en « méditation », « relaxation » ou « dynamique ». Puis comme il y a toujours un truc qui me gratte quand j’essaie de méditer ou de me relaxer, j’ai pris « dynamique ». Elle est pas simple, la vie ?

  • 18h00

Et voilà. Il est en retard. Le prof de yoga est en retard. Comment veut-il que je me détende s’il arrive en retard ?

Il est un peu ma dernière chance, là. Je passe mon temps à courir toute la journée, tendue ou pas, et je me crispe pour un rien. Résultat : j’ai régulièrement ce qui me sert de muscles dorsaux qui se tord de haine pour ma personne, et tous les étirements du monde n’y font plus rien. « Meuh, t’as qu’à te faire masser », me direz-vous, naïfs enfants. Ce serait une solution SI JE SUPPORTAIS LES MASSAGES. Non je ne crie pas. Mais je crie quand on essaie de me malaxer les épaules. Soit parce que ça fait mal, soit parce que ça chatouille.

À lire aussi : Je veux comprendre… le stress

Bref. Je vais faire du yoga. Et le prof est en retard.

  • 18h05

Ah non en fait ça va. On nous invite à rentrer dans une salle sombre et prendre un petit tapis, un peu comme à l’heure de la sieste, à la maternelle. Ces séances interminables pendant lesquelles je faisais la toupie pour tenter de persuader la maîtresse que je n’avais pas besoin de dormir.

Je le sens pas super.

yoga-stress-soul-eater

Moi dans une heure. (non)

  • 18h12

Bien. Voilà bien dix minutes qu’on « respire » en position assise et le dos droit. J’ai le nez qui gratte, une mèche de cheveux dans les yeux, des crampes aux mollets, et je n’ai plus qu’un désir sur Terre : faire le dos rond. Quant au truc de respirer, là, je ne tiens pas la moitié d’une de leurs inspirations.

Du coup, je me dis que soit il était temps que j’arrive, soit je suis tombée dans un cours « spécial surhumains ». Dans tous les cas, je demeure circonspecte.

  • 18h15

« Maintenant, vous expirez la bouche bien ouverte. Répandez votre haleine. »

Hein ? Quoi ? Mais non ! ALERTE ATTAQUE BACTÉRIOLOGIQUE !!

yoga-stress-chat-fuit

  • 18h16

Bon, je ne répands pas mon haleine, mais depuis que je me suis cognée d’effroi à mon tapis, je halète un peu. Ça le fait ou bien ?

  • 18h22

Je commençais à m’habituer à faire plein de trucs en respirant par la bouche, j’étais tranquillement assise sur mes talons dans un équilibre parfait, quand soudain, le prof a lancé l’appel du « Ommm ».

J’aurais espéré qu’il m’en faudrait plus pour me faire me péter la gueule. Mais tout de même. « Ommm ».

À lire aussi : Mad Gyver – Je fais du sport

  • 18h23

Mais pourquoi ils font tous « Ommm » ? C’est une secte, c’est ça ? Je me serais trompée de salle ? Qui est cet « Ommm » que l’on invoque ? Pourquoi ? Est-ce que c’est une divinité qui leur insuffle le pouvoir d’inspirer super longtemps ? Si c’est ça, c’est de la triche, parce que je ne tiens toujours pas plus d’une seconde et demie.

Vazy là, Ommm, fais pas ta reusta.

yoga-stress-indien-ville

  • 18h25

Les choses se compliquent. Je fais présentement le « pont » en équilibre sur mes bras et mes jambes tremblotantes, mon corps a lancé l’alerte « à 3 je lâche tout » il y a bien trente secondes, et voilà l’autre qui nous répète de continuer à respirer. SI JE RESPIRE JE TOMBE OKÉ ?

  • 18h26

J’ai la fesse droite qui gratte.

  • 18h26 et quelques secondes

Aïe.

  • 18h35

J’avoue, je ne pensais pas que c’était aussi sérieux, le yoga. Je ré-apprends l’anatomie de manière intensive tout en me contorsionnant dans des directions qui me paraissent peu naturelles. Je pense qu’on fait difficilement mieux pour travailler sa mémoire et sa latéralité.

« Libérez votre avant-bras droit. »

Ok, l’avant-bras, c’est ça.

« Relevez votre bassin. »

Ok, bassin, check.

« Détendez les omoplates. »

Omoplates, check.

« Relâchez le foie. »

Merde, il est où déjà, lui ?

« Maintenant, pour ceux qui peuvent, on va tenter la posture de la grenouille. »

OUAIS CALME-TOI BIEN AVEC TES GRENOUILLES JE CHERCHE MON FOIE, LÀ.

  • 18h37

La posture de la grenouille, mais de qui se moque-t-on ? Le seul truc que j’ai réussi à prendre de la grenouille, c’est mon absence de nez lorsque mes bras ont refusé de continuer à soutenir mon corps.

  • 18h40

En fait, le yoga, c’est un peu comme un jeu de Twister. On met un bras là, puis un pied là, on passe ce bras derrière… La tête par ici… On recule cette jambe…

« Et maintenant, on lève la main. »

Hein quoi comment pardon ?

yoga-stress-souffle-dieux

I believe I can flyyy…

  • 18h40 et quelques secondes

Aïe.

  • 18h45

J’ai trouvé la position de ma vie. Ça s’appelle la posture de l’enfant, et en gros ça consiste à poser ses fesses sur ses talons, appuyer le front au sol, lâcher les bras et faire sa grosse larve. La réponse aux questions de toute une vie, en gros. Allez, salut, continuez sans moi !

À lire aussi : Typologie de la sieste

  • 18h46

Comment ça, « prendre la posture du chameau » ?

yoga-stress-chameau

  • 18h50

Les chameaux font de drôles de choses.

  • 18h55

Je ne sais pas si je fais un chameau très convaincant, mais à force de tirer tout ça dans tous les sens, je n’ai plus mal au dos tandis qu’on nous fait nous allonger pour la partie « méditation ». C’est peut-être tout simplement que je ne sens plus rien. À part à la tête.

« Inspirez lentement… Relâchez complètement tout votre corps… »

C’est très bien, cette affaire. Bon, je ne maîtrise pas super bien la posture de la grenouille, mais l’enfant et le chameau, je suis au taquet. Et puis j’ai l’impression d’avoir enfin relâché tous mes muscles. Je me sens bien, tiens. Je me sens détendue, je…

  • 18h56

J’ai la fesse gauche qui gratte.

À lire aussi : Venez nous parler de votre sport ! — Appel à témoignages

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Vinca
    Vinca, Le 12 septembre 2015 à 17h31

    Sarah Bocelli
    @Shann ah, désolée si tu l'as pris comme ça, mais je n'ai pas l'impression d'être négative vis à vis de la discipline. Je raconte au contraire que je ne connaissais rien de cet univers, et que malgré ma gaucherie habituelle, j'ai même senti des résultats dès la (en vérité "les") première séance :)
    Alors moi j'ai adoré ton article et ai eu un fou rire du début a la fin. Je ne trouve pas ta description négative ou irrespectueuse comme le disent certaines Madz.. Au contraire la description minute par minute montre ce qu'un débutant peut ressentir.

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)