Ma vie c’est pas Pinterest (mais je le vis bien)

Pinterest, c’est beau, c’est lisse, c’est une véritable mine d’or d’idées. Sarah aimerait bien être comme ces gens parfaits qui mangent et font des choses parfaites. Mais ça marche pas.

Ma vie c’est pas Pinterest (mais je le vis bien)

Je me souviens avec émotion du lancement de Pinterest. Quand d’autres sites se remémorent leurs premières versions avec un soupçon de nostalgie et une certaine dose de malaise, Pinterest est né parfait, tel une Vénus des temps modernes dans son petit coquillage. Et moi, j’étais là, Cupidon voletant à la douce brise de son succès à venir, émerveillée par les milliers de photographies chatoyantes qui remplissaient déjà le site.

vie-pinterest-boticelli

La naissance de Pinterest, par Bo(tti)celli

Oui, dès ses premiers instants, Pinterest a su faire frétiller mon coeur, toute émoustillée que j’étais alors par l’infinité des possibles que cette caverne d’Ali Baba représentait. Tous ces plats alléchants que je pourrai préparer ! Ces coiffures que je pourrai reproduire pour enfin avoir un style… D’ailleurs, c’était décidé, j’allais me mettre au DIY et réaliser, moi aussi, des bougies à paillettes !

À lire aussi : Comment utiliser Pinterest, le réseau social façon tableaux d’inspirations ?

Hélas, si j’y navigue toujours en solitaire, l’étincelle aujourd’hui menace de s’éteindre. Car les années ont passé, et mes pâtes n’ont toujours pas la même gueule que sur ce foutu site. De la machine à rêves au foutage de trogne, il n’y a qu’un pas.

Mais qui sont ces gens parfaits (qui mangent des pâtes parfaites) ?

Évidemment, la catégorie qui m’a tout de suite attirée tel un papillon de nuit faisant kamikaze sur une lampe, c’est Cuisine et Boissons (de préférence un peu avant midi). Pinterest a vite surpassé Tumblr en matière de foodporn de qualité. Cette… Ce… Ces virevoltes de spaghetti alla carbonara, ces pétillements de parmesan, cette danse folle de gâteaux au chocolat moelleux, ces pizzas qui s’effilochent en fromage fondu à l’infini, je… Ce houmous soyeux ! JE N’AIME MÊME PAS LE HOUMOUS.

vie-pinterest-houmous

Tahi-quoi ?

Moi qui jusqu’alors vivais heureuse avec une petite bolognaise maison préparée en 10 minutes top chrono, je devenais d’une ambition aussi dévorante que l’auto-digestion qui s’attaquait à mon organisme à chaque virée sur Pinterest : j’allais tout cuisiner. TOUT. Des fajitas au poulet fondant. Des tartes aux pommes caramélisées dans la rosée du matin. Des moelleux aux fruits et au lait ribot mais qu’est-ce que le lait ribot ?!

À lire aussi : Les tortillas maison — Recette facile (et vegan !)

Et puis, de fajitas trouées en pancakes jamais ronds, j’ai fini par réaliser quelque chose. Moi, quand je fais des pâtes, ça ressemble à ça :

vie-pinterest-pates-maison

Et quand tu tapes « quick pasta » dans Pinterest, ça ressemble à ça :

vie-pinterest-quick-pasta

En même temps, quand t’as faim en tapant « navet » dans Pinterest, tu comprends qu’on se fout de ta gueule. Des gens capables de rendre sexy un navet, personnellement, je ne leur ferais pas confiance. (Un NAVET.)

Pinterest VS mon incapacité à trier plus de 10 minutes

Tout à fait entre nous, j’aurais dû comprendre que ce site n’était pas fait pour moi au moment où il m’a proposé de créer des « boards » pour y « pinner » des images par catégorie, et de se faire un petit tableau de bord organisé. Alors bon : j’adore le rangement (et dire « pinner » me fait crever de rire). Les photos de rangement parfait me font littéralement fantasmer.

Seulement, voilà : moi, quand je commence à ranger mes livres et que je réalise au bout du cinquième qu’absolument aucun n’est de la même taille, de la même couleur, ou du même genre littéraire, ça me saoule. Au sixième bouquin qui me tombe sur le pif, j’abandonne.

vie-pinterest-orphan-black

Beaucoup trop de ciseaux pour une personne qui ne coupe pas droit (mais c’est joli).

C’est ainsi que, dans l’ardeur des premiers instants, je créai une dizaine de boards… Que j’abandonnai ensuite à moitié plein de trucs qui ne rentraient « pas tout à fait dans cette catégorie, mais déjà plus que dans celle-là, mais vazy y a trouzemille lolcats différents je vais pas tous les trier oh bordel j’hyperventile ». À ce jour, le board « je sais pas laisse-moi je kiffe » est encore le plus actif.

« La réalité c’est moche », ou pourquoi le DIY c’est pas pour tout le monde

Si c’est aujourd’hui de cette manière que je pars traîner sur Pinterest, c’est-à-dire sans pression ni autre but précis que de regarder de jolies photos et récolter quelques vagues idées… Au départ, je montais réellement des plans sur la comète qu’est mon board désertique. J’avais des projets, oui madame. De type « pinner » (ahaha) des tutos de jolies coiffures sophistiquées en m’imaginant transformer mes cheveux fins en chevelure de sirène quand faire une simple-queue-de cheval représente déjà le bout du monde.

À lire aussi : Sélection de tutos coiffure avec un headband

Et encore, si ce n’était qu’une question de savoir se coiffer ! Ce si joli site, si plein de gens beaux et de jambons photographiés sous un angle parfait dans une luminosité optimale, me mettait des paillettes dans les yeux, au point de me faire croire que je n’allais plus jamais choisir l’option « je commande des sushis et j’m’en fous » un soir de flemme/disette — mais bien sortir de mon congélo un petit plat équilibré préparé le week-end dernier au lieu d’hiberner sous mon plaid.

vie-pinterest-canape

Nope.

Et puis un jour, tandis que je tentais encore de réaliser une bougie à paillettes en ayant mis des paillettes partout, jusqu’à la raie la racine des cheveux sauf sur ma bougie, j’ai compris.

J’ai compris que non, je n’allais jamais fabriquer une jolie boîte à partir de quelques outils et un morceau de bois sans autre résultat que me faire tomber le marteau sur le pied, ou me planter une écharde dans le pouce. Non, je ne vais pas transformer un t-shirt ou un vieux slip en sac tendance, et je vais aller acheter des étagères plutôt que d’en scier.

À lire aussi : Mon premier meuble Ikea : chronique d’une fille manuelle

Et si ma mère s’arrache les cheveux depuis des années sur mon incapacité à recoudre un bouton sans faire un trou dans le manteau, c’est simplement que je m’en fous. Je m’en tape. M’en tamponne. Je m’en brosse le nombril avec le pinceau de l’indifférence. Je n’ai jamais eu le moindre intérêt et encore moins la patience pour les travaux manuels, alors d’où me vient ce délire ?

vie-pinterest-bree

Non je… Je sais pas.

Je ferai éternellement partie de ces gens qui font « oohh » avec des étoiles dans les yeux devant les créations des gens doués de leurs mains, avant de retourner manger mes pâtes au gruyère dans un canapé noyé sous customisé à base de plaids. Et en fait, ça me va.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ChoOkette
    ChoOkette, Le 29 mars 2016 à 9h48

    WonderLeez
    Je me suis tellement retrouvée dans ton article !!
    Sauf que moi je n'ai même pas passé l'étape de "pinner" des trucs. Je suis allée sur Pinterest, j'ai été éblouie, j'ai noté plein de trucs, et je n'y suis jamais retourné, parce que LA FLEMME.
    :yawn: Haaahahahaha pareil !
    Quand j'y suis allée les premières fois (oui j'ai persisté) j'ai trouvé des fringues de rêve, des chaussures à tomber par terre et des associations avec des accessoires qui me donnaient envie !
    J'étais partie sur une lancée de "Je n'achète plus de chaussures sur un coup de tête, j'économise pour les paires de mes rêves !!! :puppyeyes:" et de "je vais écumer les magasins pendant les soldes pour ne sortir de la maison qu'une fois PARFAITEMENT apprêtée, fringuée et accessoirisée !" Tel était mon prétendu but.
    Puis avec le temps, ce que je cherchais ne se trouvait pas / ne m'allait pas / était BEAUCOUP trop cher (choisir la formule correspondante)

    Et avec la flemme j'ai fini par pinner (huhuhu) plus par plaisir des yeux que par vraie volonté d'y adhérer.
    En revanche, pour ce qui est de la bouffe, après une période de désillusion tout pareil que @Sarah Bocelli , j'ai fini par ne l'utiliser que pour trouver des alliances de bouffe inédites ou des classiques auxquels je ne pensais plus pour changer de mes repas de tous les jours, en précisant "Healthy" dans mes mots clés de recherche pour me donner bonne conscience (puisque je finis toujours par rajouter une sauce, une tonne de fromage, ou le double de la ration recommandée.....)

    BREF Pinterest c'est sympa, mais c'est surtout un joli catalogue comme celui d'IKEA : ça donne envie mais c'est jamais tout pareil chez toi !

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)