Ces fringues défoncées que je pourrais aussi vendre 1400€, comme les baskets Margiela

Par  |  | 2 Commentaires

Face aux nombreux articles vendus déjà détruits, Elise a décidé de faire une liste de tous ces vêtements et accessoires défoncés qu'elle pourrait aussi vendre une fortune.

Ces fringues défoncées que je pourrais aussi vendre 1400€, comme les baskets Margiela

Je me confronte régulièrement aux fringues vendues déjà démolies, que ça soit les collants d’Urban Outfitters filés, des chaussures crades ou une veste en jean complètement déconstruite.

Mais en voyant les pompes à 1400€ de Margiela, je me suis dit, telle la drama queen que je peux être parfois : LÀ JE SAIS PLUS QUOI VOUS DIRE LES GARS, MERDE.

Les pompes Margiela que j’ai aperçues chez Allure

Les fringues déjà destroyed et moi

De toi à moi, je comprends qu’on kiffe les vêtements un peu défoncés, ça fait un style. Mais mon esprit se referme telle une huître dès qu’on me propose d’acheter un jean déchiré ailleurs que sur un genou.

Appelle-moi vieille meuf, mais si je dois défoncer un truc, je préfère que ça soit après l’avoir acheté, par mes propres soins (entends par là toutes les fois où je me casse la gueule parce que je regarde pas où je marche).

À l’inverse de Topshop qui, sauf erreur de ma part, n’a pas passé d’accord avec Weldom au moment où la marque a sorti son pantalon à fenêtres en plastique, la déconstruction de ces baskets est justifiée par l’ADN de la Maison Margiela.

Elle s’en sert comme d’un réel outil de création. La marque fait donc exception à mon raisonnement, mais c’est pas pour autant que je dépenserai mes thunes là-dedans.

Tous ces trucs défoncés que tu pourrais vendre à 1400 €

Ça m’a vraiment fait réfléchir à tous ces trucs cassés, déchirés ou sales que je garde par flemme nostalgie. Alors que je pourrais les vendre, apparemment.

Bon ok, mon nom est peut-être pas aussi connu que les marques énoncées plus tôt dans cet article de qualité, mais je peux toujours faire une vidéo de moi en train de me brosser les dents avec une asperge. Qui sait, ça deviendrait peut-être viral !

Tes culottes dont l’élastique est décédé

C’est le stéréotype de la culotte DIM que t’as gardée depuis le lycée, celle vendue dans un pack de 3 que ta mère t’a offert à tes 16 ans.

Elle est trouée, un peu serrée parce que t’as pris du bouli, l’élastique est visible et part en couille, mais tu la gardes, coûte que coûte.

À lire aussi : Pourquoi… les sécrétions vaginales décolorent mes culottes ?

Tes chaussettes trouées au gros orteils

Je sais pas si mes ongles d’orteils sont bioniques mais même s’ils sont toujours courts (3615 mylife, bonsoiiir) ils finissent par trouer ma chaussette (et à la longue mes baskets en toile).

Si t’es d’humeur généreuse, tu peux même faire un combo et vendre une paire trouée et dépareillée.

À lire aussi : Les chaussettes littéraires pour afficher ton amour des livres de la tête aux pieds

Les bijoux cheap

Tu les as achetés chez H&M ou Pimkie, tu t’es promis ce jour-là de les enlever quand tu te laveras les mains « pour en prendre soin ». Aujourd’hui ils te font les doigts verts dégueu et même la technique du vernis transparent à l’intérieur ne marche pas.

Allez hop, direct en vente !

Des vestes à la doublure déchirée

J’ai arrêté de compter toutes les vestes dont j’ai déchiré la doublure. Tu sais, quand t’es à la bourre, que tu veux enfiler ton vêtement vite fait et que ton bras reste coincé dans la doublure ?

Ou que tu cherches tes clefs, que tu les retrouves au bas de ton manteau parce que tes poches sont trouées ? Voilà, c’est ma vie. Et comme une veste c’est déjà cher à la base, on va vite arriver à 1 400 €, non ?

Si on va par là, je mets aussi en vente : ma brosse à dents tellement usée que les poils sont à 90° et que j’utilise le manche en plastique, la tonne de mouchoirs à côté de mon pieu que je ne jette pas et mes chemises auréolées jaunes, la couleur tendance de l’été !

Et toi, qu’est-ce que tu vendrais parmi les affaires défoncées que tu gardes au fond de ton armoire ?

À lire aussi : String, banane, baskets… Le fameux sac bleu IKEA inspire des DIY inattendus


Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Elise S.
    Elise S., Le 15 mai 2017 à 11h15

    @ThinkBecca excellente contribution hahahaha XD

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!