À quoi servent vraiment les guêpes, ces démons venus de l’Enfer

Tu t'es certainement déjà demandé à quoi servaient les guêpes, plutôt qu'à piquer et foncer dans ta salade de fruits. Mathilde t'explique.

À quoi servent vraiment les guêpes, ces démons venus de l’Enfer

Les guêpes sont des suppôts de Satan, tout le monde le sait.

Au point qu’elles sont premières dans le top 5 des insectes que Mymy déteste le plus. Rien que ça. Alors que c’est pas son genre, de râler.

Mais aujourd’hui, je me fais à la fois avocat du Diable et défenderesse de la nature, pour répondre à cette question qui va te tarauder tout l’été : « À quoi ça sert, les guêpes ? »

Les guêpes bouffent d’autres insectes détestables

Les guêpes sont des insectes qui bouffent d’autres insectes. Même s’il est évident que ce n’est qu’un des symptômes de leur malfaisance démentielle, ce n’est pas tout à fait inutile.

La chaîne alimentaire est bien faite, et que les guêpes boulottent leurs congénères permet de réguler la présence de dits « nuisibles ».

Les guêpes s’attaquent à tout plein d’insectes et de parasites contre lesquels j’ai aussi beaucoup d’animosité : mouches, moustiques, chenilles, araignées, taons pour les frelons.

Les plus grosses peuvent aussi croquer (enfin non, elles n’ont pas de dents, mais imagine) dans des criquets ou des sauterelles.

Les pucerons sont aussi dans la liste de leurs mets, au point qu’elles ont été développées scientifiquement et utilisées dans l’horticulture.

Les guêpes aident à la pollinisation

Tu seras peut-être aussi surprise que moi en apprenant cela, mais oui, les guêpes assurent un rôle dans la pollinisation.

Il existe même une espèce de guêpe, l’agaonidæ ou « guêpe du figuier », qui est souvent l’unique pollinisatrice du figuier.

Si leur apport à la grande œuvre qu’est la pollinisation est moindre par rapport à celui des abeilles, il est toutefois existant, et au vu de la situation actuelle de ces-dernières, certainement primordial.

Les guêpes dévorent des cadavres

Les cadavres sont plutôt relous, peu agréables, et avec la chaleur estivale, ont tendance à empester rapidement.

Je parle principalement de cadavres d’insectes ou de petits animaux, mais libre à toi de faire preuve d’imagination, bien sûr.

Les nécrophores, insectes nécrophages (qui mangent les trucs morts, donc) ont pour rôle de décomposer les cadavres, et d’éviter ainsi que tu finisses par retrouver un monticule de corps sans vie dans ton jardin, si tu as la chance d’en avoir un.

Les guêpes, dans toute leur insanité, ne se refusent que rarement un petit casse-croûte carnivore et nécrophage. Elles apportent ainsi leur aide aux nécrophores, ce qui évite que les espaces extérieurs ne soient constitués uniquement de cimetières.

En bref, elles bouffent les morts, et nous les en remercions.

Les guêpes font du vin, du pain et de la bière

Une dernière pour la route, et pas des moindres : les guêpes participent à la fabrication du vin, du pain et de la bière, soit les meilleures choses de la vie.

Non, je ne déconne pas.

Explications : il existe une levure, la saccharomyces cerevisiæ, qui est utilisée entre autres pour la fermentation alcoolique. Ce, depuis la Haute Antiquité !

Elle a été découverte, isolée et identifiée au milieu du XIXè siècle par des brasseurs hollandais, à la demande de la corporation des boulangers parisiens.

Leur but était de trouver un procédé de fermentation plus fiable et plus rapide que le levain traditionnel, alors que leur production s’industrialisait.

Une étude publiée en 2012 explique que ces levures ont été observées dans la flore intestinale de certaines espèces de guêpes. Dans leur estomac, oui. Bon appétit.

Ces levures, je le rappelle, sont des organismes vivants (oui, même celles que tu mets dans tes gâteaux).

Elles ont besoin de sucres pour survivre dans la nature, qu’elles trouvent entre autres dans les raisins. Il sembleraient qu’elles aient découvert dans les guêpes un nid bien confortable pour les périodes de grands froids.

Pendant l’hivernage, les levures peuvent survivre dans les intestins des guêpes, lesquelles les transmettent à leur descendance.

Comment ? Tout simplement en alimentant les larves avec de la nourriture régurgitée.

Au retour de la belle saison, la nouvelle génération de guêpes redépose lesdites levures dans les grains de raisin, notamment, en mordant dans les baies.

Bien sûr, les guêpes ne sont pas les seuls vecteurs de ces micro-organismes, toutefois leur rôle reste majeur, de par la longévité de la saccharomyces cerevisiæ dans leur système digestif.

En plus de cela, les guêpes prêtent peu d’attention au type de levures ingurgitées. Ainsi se créent des mélanges dans leur estomac : la conséquence est une influence sur les saveurs des bières et vins, selon les régions.

Les guêpes servent à quelque chose

En quelques recherches, j’ai pu trouver tous ces rôles qu’endossent les guêpes, trompant ainsi leur mauvaise réputation.

J’imagine qu’il y en a bien d’autres, ne serait-ce que de nourrir les oiseaux qui les chopent au vol, ou piquer ton petit cousin Jean-Baptiste qui n’avait qu’à pas s’agiter autant autour de la piscine s’il avait préféré être tranquille.

Je retiens quand même qu’elles participent à la création du pain, du vin et de LA BIÈRE. Rien que pour cela, je vais essayer de râler un peu moins.

Et avec toutes ces infos, je vais pouvoir me la péter aux prochains apéros ou barbecues entre amis.

À lire aussi : Mettre un nid de guêpes dans son vagin n’est pas une bonne idée (et oui, y a des gens qui font ça)

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • Hedeltrude
    Hedeltrude, Le 30 juillet 2018 à 18h47

    @Kathelvellon
    On dirait des grosses fourmis ailées ! merci haha (mais je vais tenter de ne pas en tuer, je préfère trouver des moyens de les éloigner plutôt...)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!