La face sombre de Tik Tok, l’appli la plus téléchargée au monde

Connais-tu Tik Tok ? C'est l'application la plus téléchargée au monde ! Caroline te fait découvrir cette plateforme... et ses dérives.

La face sombre de Tik Tok, l’appli la plus téléchargée au monde

Soit tu vis tes années collège ou lycée et Tik Tok n’a plus de secrets pour toi,  soit tu n’as jamais entendu parler de la chose et tu es en train grâce à ces mots d’apprendre son existence.

Laisse-moi donc t’éclairer sur ce phénomène !

Tik Tok, l’application la plus téléchargée du monde

Tik Tok, qu’est-ce donc ?

Tik Tok est l’application chinoise qui a racheté Musical.ly, dont le concept était de se filmer face cam en dansant et faisant du playback sur un son.

Tik Tok, c’est aussi l’application où les ados réalisent de petits sketchs, a la manière de Vine. En gros, c’est une fusion entre Vine et Musical.ly. Pas étonnant que ça marche !

Mais tu y trouves aussi des minis sketchs, des tutos maquillage, cuisine, ou encore des défis comme le #shoechallenge qui consiste à mettre ses chaussures en rythme avec une musique…

Les utilisateurs de Musical.ly ont été fusionnés avec ceux de Tik Tok en août 2018, et l’application connait depuis un succès mondial grandissant, avec plus de 500 000 nouveaux utilisateurs par mois.

Les adolescents sont les stars de Tik Tok

Tik Tok connaît sa plus large audience chez les 11-12 ans, et peu d’utilisateurs semblent dépasser la vingtaine.

Les stars de Tik Tok sont donc des ados entre 13 et 18 ans.

Quelques personnalités des plus connues sont par exemple les jumelles Léna et Lisa, qui postent principalement des vidéos où elles dansent, mais encore les chanteurs et youtubeurs Loren Gray, Jacob Startorius et Baby Ariel.

Tous n’ont pas plus de 15 ans et comptent une trentaine de millions d’abonnés chacun.

La star française est Léa Elui, 17 ans, qui connaissait déjà du succès sur Musical.ly avec ses vidéos de danse du ventre. Elle compte pour sa part 7,4 millions d’abonnés sur Tik Tok.

Tik Tok, l’application créative

Tik Tok se positionne comme une application créative, et a même organisé un concours de court-métrages, le Tik Tok Real Short Award, en partenariat avec une organisation à but non lucratif.

La grande gagnante, Ann Lupo, va recevoir 10 000$ pour « l’encourager dans sa créativité et sa passion pour les histoire en vidéo » grâce à ce mini-film.

Les dangers de Tik Tok

Voilà, tu as le topo. Néanmoins, si Tik Tok fait parler d’elle, ce n’est pas seulement parce qu’elle est l’appli la plus téléchargée au monde.

Plusieurs personnes comme en France le youtubeur Le Roi des Rats ont dénoncé les dangers de l’application.

Tik Tok, le physique et le cyberharcèlement

Dans la première partie de sa vidéo, le youtubeur donne son avis sur ce qu’il considère comme de « l’hypersexualisation ».

En effet, les utilisatrices de Tik Tok imitent souvent des danses vues dans des clips comme le twerk, se maquillent… le physique est important sur l’application.

En soi, j’ai envie de dire que si une enfant qui danse est considérée comme sexy, le problème se trouve chez la personne qui la regarde.

Mais Le Roi des Rats parle aussi de vidéos d’automutilation, et du cyberharcèlement sur Tik Tok.

Recevoir des commentaires haineux, c’est déjà difficile à l’âge adulte, ça doit l’être d’autant plus pour des préados en pleine construction.

Tik Tok et la pédophilie

Le youtubeur parle ensuite d’un sujet inquiétant : les hommes adultes qui s’inscrivent sur Tik Tok et ne suivent que de très jeunes filles, souvent dansant en brassière ou dans des vêtements courts.

En quelques manipulations, il accède aux profils d’utilisateurs clairement majeurs qui postent des commentaires sous des contenus exclusivement de ce type-là.

Quand il les contacte, ces hommes lui demandent parfois directement s’il a de la pédopornographie à leur envoyer…

Comment rendre Tik Tok plus sûr ?

Je suis peut-être blasée, mais je ne suis même pas surprise que des hommes aux intentions mauvaises profitent de ce réseau social investi par les plus jeunes.

Ce qui me fait peur, c’est que les filles en question n’ont pas forcément la conscience du danger ni les moyens de se protéger.

J’ai donc réfléchi à quelques conseils pour faire de Tik Tok un espace plus sûr.

Être en sécurité sur Tik Tok

Si tu es sur Tik Tok, voici ce que je peux te conseiller :

  • Envisager le compte privé, accessible seulement aux personnes que tu valides (et donc pas aux inconnus de 40 ans)
  • Permettre à uniquement tes amis de poster des commentaires, de réagir etc. (sans forcément passer en privé)
  • Bloquer immédiatement les utilisateurs qui te paraissent louches, t’envoient des messages qui te mettent mal à l’aise… et signaler leur profil à l’application
  • Activer le Mode restreint pour ne pas voir les vidéos soumises à une limite d’âge ou au contenu sensible
  • Utiliser la Gestion du temps d’écran pour te limiter dans ton utilisation de l’application (au cas où tu as du mal à lâcher ton smartphone)

Et un conseil plus général : si tu as un doute sur une personne, un contenu, si tu as l’impression d’être dans une situation malsaine ou en danger…

Parles-en autour de toi. À tes amis et amies, mais aussi à des adultes, parents, personnel de ton établissement scolaire, grande sœur ou grand frère.

Tu es mieux protégée quand tu n’es pas seule !

Aider les autres à être en sécurité sur Tik Tok

Je suis bien placée pour savoir que les parents ne sont pas toujours au courant de ce que font leurs enfants sur Internet, surtout quand de nouvelles « appli star » fleurissent tous les 4 matins.

Alors si tu as des jeunes filles (ou jeunes garçons d’ailleurs) dans ton entourage qui utilisent Tik Tok, comme ta petite soeur ou ta nièce par exemple, tu peux :

  • Discuter de cet article avec elles, les informer des risques, leur demander si elles ont déjà vécu des choses étranges ou inquiétantes sur l’application
  • Garder un œil sur le contenu qu’elles postent, les réactions et leur propre implication dans ce réseau (est-ce que ça leur tient à cœur, est-ce qu’elles l’utilisent beaucoup…)
  • Faire régulièrement, avec elles, un tour de leurs messages privés : tu pourras peut-être repérer des menaces qu’elles n’ont pas identifiées

L’idée n’est pas de s’arrêter de vivre parce que certains prédateurs ciblent les jeunes filles, mais d’être consciente des dangers et de s’entre-protéger.

Il y a beaucoup de contenu fun et innocent sur Tik Tok, l’appli en elle-même n’est pas néfaste mais comme partout, il faut se méfier des personnes mal intentionnées…

À lire aussi : Non, la loi Schiappa n’a pas « légalisé la pédophilie » — Les Décodeurs

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Caroline.A


Tous ses articles

Commentaires
  • Freehug
    Freehug, Le 8 novembre 2018 à 18h08

    On est beaucoup de taties aigries en fait :cretin:

    On oublie aussi trop souvent que des jeunes filles de 11/14 ans déjà formées et ont l'air d'avoir cinq ans de plus que leur âge réel, il y en a plein, et même de plus en plus j'ai l'impression. Je sais que c'était mon cas et qu'à ces âges-là, tu ne comprends pas qu'on te sexualise et ce que ça implique. Même si tu te maquilles et imite des poses sexy pour faire comme les grandes. Trop souvent j'entends des "roh dis donc, elle devrait savoir ce qu'elle fait" devant des photos de filles que je soupçonne très fortement d'être largement mineures. Et le slut-shaming à cet âge-là, ça fait des dégâts incommensurables...

    Je tique pas que là-dessus hein mais les madz ont déjà fait toutes les autres remarques auxquelles j'ai pensé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!