Ce t-shirt du turfu change de couleur en fonction de la pollution pour sensibiliser

Par  |  | Aucun Commentaire

Un t-shirt a été créé dans le but de sensibiliser les gens à la pollution de l'eau grâce à une teinture à base de chou rouge.

Ce t-shirt du turfu change de couleur en fonction de la pollution pour sensibiliser

Deux laboratoires de recherche (sans les blouses), The Unseen et The Lost Explorer, se sont associés pour créer un vêtement pas comme les autres. Ces deux structures expérimentent les matériaux, la chimie et réinventent des techniques originales.

Souviens-toi d’ailleurs, The Unseen c’est le groupe d’expérimentation qui a élaboré la coloration pour cheveux qui change selon le temps qu’il fait.

L’urgence face aux eaux polluées

WWD, qui couvre cette info, explique que cette démarche à quatre mains a été motivée par deux faits :

  • 20% de la pollution industrielle de l’eau est liée à l’industrie textile (selon l’International Research Journal of Engineering and Technology)
  • 80% de l’eau usagée retourne à la nature sans avoir été traitée (selon un rapport de l’U.N World Water Development).

Ensemble, les deux laboratoires ont décidé de mêler leur savoir-faire pour créer un t-shirt qui permettrait de sensibiliser le public, grâce au chou rouge.

Ce légume contient des anthocyanes, des pigments naturels dont la particularité est de changer de couleur selon le pH de l’eau avec laquelle ils sont en contact.

Ça rappellera des cours de chimie à certain•es d’entre vous, moi j’ai pas eu la chance de tester ça.

Dans une interview donnée autour du projet sur le site de The Lost Explorer, Lauren Bowker, fondatrice de The Unseen, explique :

« Les causes humaines de la fluctuations du pH dans notre eau viennent soient de la pollution de l’air, des sols ou bien de l’eau directement. Les pluies acides sont l’exemple le plus parlant des conséquences de l’homme sur le pH de l’eau. »

Ce projet a été lancé le 5 juin, lors de la journée mondiale de l’environnement.

Le t-shirt qui révèle la pollution de l’eau, la recette en vidéo

On retrouve Lauren Bowker dans cette vidéo qui explique comment reproduire cette expérience chez nous.

Lauren explique qu’elle fait d’abord bouillir son t-shirt dans de l’eau associée à de la soude pendant 2 heures, afin de le décaper. Pour ouvrir les fibres, elle fait bouillir de l’eau ainsi que de l’acétate d’aluminium et y plonge le tissu entre 24 heures et 4 jours.

Pour créer la teinture, il suffit de couper le chou rouge en petits morceaux et les plonger dans de l’eau bouillante. Puis y mettre son t-shirt et l’y laisser pendant une heure.

Elle montre la différence entre un t-shirt lavé à Londres (qu’elle tient dans la main, un pH7), un t-shirt lavé sous une pluie acide (pH2) et un t-shirt lavé dans la mer Morte (pH6).

À nous d’explorer le pH de notre eau !

Quand la curiosité rencontre l’écologie

Toujours dans l’interview sur The Lost Explorer, les fondateurs des deux groupes expliquent qu’ils sont souvent comparés à Hypercolor, la marque qui a développé les t-shirts aux couleurs changeantes avec la chaleur.

Mais pas de produits chimiques ici, juste l’envie de titiller la curiosité de l’autre avec un ingrédient du quotidien et de le sensibiliser à l’environnement.

Tu vas tester ça chez toi ?

À lire aussi : Ultraboost Uncaged Parley, les sneakers écolo d’Adidas arrivent !


Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!