Guide pour reconnaître une personne née avant 1950

Comment reconnaître une personne née avant 1950 ? Mademoiselle So vous guide de ses conseils éclairés !

Guide pour reconnaître une personne née avant 1950

Initialement publié le 2 juillet 2009

Les personnes nées avant 1950 sont différentes de nous, nous agacent quand elles essaient d’expliquer un problème informatique à la hotline, et font une seule et longue épluchure quand elles pèlent une pomme.

Si je te propose de comprendre ces humains nées juste Après-Guerre, c’est pour qu’on fasse la paix avec eux et leurs habitudes et surtout parce qu’un jour, nous aussi, on sera des personnes nées trop tôt par rapport à une jeunesse qu’on ne comprendra plus.

À lire aussi : Les symptômes des vacances de Noël chez les parents

dany de vito strip friends
Voilà à quoi ressemble la personne née avant 1950 Outre-Atlantique
(on avait aussi Robert Redford, mais ça collait moins avec le ton de l’article)

Us et coutumes

La personne née avant 1950 n’a pas grandi dans le même contexte que nous. Nos parents nous racontent les années 70, les leurs racontaient les affres des tranchées pendant la Guerre. C’est d’ailleurs pour ça que la personne née avant 1950 met des nappes à toutes les tables, même celle de la cuisine, la nappe étant un symbole de peur enfouie dans l’Inconscient du quotidien.

À lire aussi : Quizz – Connais-tu bien les 70’s ?

Avant une certaine date, il faut se rappeler que les conditions de vie n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui. Les toilettes se trouvaient dehors, la brioche ne se mangeait qu’à Saint Nicolas et les trajets pour l’école se faisaient en vélo, c’est d’ailleurs pour cette raison que le Born Before Fifty (BBF) a la cuisse nerveuse.

Par contre, le mystère reste entier sur deux sujets :

  • Les classeurs de cuisine, dans lesquels la BBF stocke des milliards de recettes qu’elle ne consultera jamais plus. Les spécialistes enquêtent.
  • La couronne de cheveux, que le BBF s’efforce de ne pas raser, alors qu’il voit bien qu’au milieu de la tête sa calvitie part complètement en couille. Mystère.

jean-pierre-foucault

Jean-Pierre a pas l’air d’avoir ce problème de calvitie, lui

Alimentation et cycles de sommeil

Les BBF sont instables, ils peuvent manger genre rien, ou une soupe et des biscottes pendant deux jours, et se faire éclater la panse en s’enfilant une omelette qui contient douze oeufs pour deux, des lardons et de la ciboulette.

  • On ne se rend pas compte de la chance qu’on a, en tout cas c’est ce que je me dis quand j’entends un BBF raconter les plats d’antan, soi disant « de fête », force de cervelle frite, d’escargots par deux douzaines / pers. et de bettes bouillies quand c’était la saison. (Les bettes c’est pas bon, même en beignet.)
  • Les BBF sont instables, ils peuvent manger genre rien, ou une soupe et des biscottes pendant deux jours, et se faire éclater la panse en s’enfilant une omelette qui contient douze oeufs pour deux, des lardons et de la ciboulette. Comme ça d’un coup.

Quant au sommeil, il faut distinguer les mâles et les femelles dans cette catégorie, puisque les femmes ne dorment plus la nuit à cause de la ménopause. Les hommes nient ronfler comme des sonneurs de cloche, alors qu’ils pourraient fabriquer de l’énergie si on avait trouvé un moyen de transformer les décibels en courant électrique.

À lire aussi : Le sommeil et ses mécanismes complexes

Le point commun au sommeil de cette génération, c’est d’être capable de s’endormir assis, n’importe où, de préférence juste à la fin de PBLV*, alors que personne ne s’y attend. (Bien sûr il se réveille et dit — alors que personne ne lui a RIEN demandé — « Non j’ai pas dormi ». C’est lol les vieux.)

*Plus Belle La Vie bien sûr !

Je voudrais dire pardon à ma mère et jurer sur son gros livre de cuisine que je ne me moque pas d’elle.

Un rapport aux télécommunications compliqué

Il faut replacer le contexte : aujourd’hui on a téléphone, Internet et la télé pour 29,90€, mais ça n’a pas toujours été le cas. Avant, quand toute l’Assemblée européenne réunie pouvait tenir au bar PMU de Saint Julien en Genevois, communiquer était une lutte.

On se rend pas compte : l’opératrice, le PCV, le téléphone rouge tout ça, les cabines publiques, ça marque.

Tu comprends mieux pourquoi la BBF tient son téléphone à deux mains et enroule son chargeur autour d’un élastique après chaque charge, pour « ne pas l’abîmer » ?

Il semblerait également que le fait de posséder un annuaire téléphonique papier ait été signe de richesse à un moment donné, puisque le BBF tient au sien comme elle tient à son bridge « qui à l’époque lui avait coûté 2000 francs ». (Genre c’est la référence quoi.)

Relation à la consommation

La personne née avant 1950 n’a cessé d’accumuler les appareils et accessoires, « au cas où »

La BBF a trop manqué dans son enfance. Les fratries étaient nombreuses, et même si les cookies avaient existé ç’aurait été perav puisqu’il eût fallu partager. Mais quand il a quitté la maison, le BBF s’est rattrapé.

La liberté dansait, l’argent affluait, les joints tournaient. C’est à ce même moment qu’est né le petit électro-ménager, qui allait permettre aux gens d’imaginer qu’une yaourtière et un grill électrique étaient indispensables à une vie réussie.
big-selection-shopping-robots-cuisine

Dès lors et jusqu’à aujourdhui, la personne née avant 1950 n’a cessé d’accumuler les appareils et accessoires, « au cas où ». Déguisements « au cas où on serait invités à une fête déguisée », machine à pain « au cas où les Allemands reviendraient », un Kärcher® « parce qu’ils en vendaient pas chers chez Aldi® », 25m² de carrelage gris « au cas où on voudrait refaire la véranda », etc.

Si on mettait bout à bout tous les trucs entassés par les BBF, ils pourraient s’acheter un camping car. (Je dis ça exprès pour les titiller en sachant qu’ils en sont souvent friands.)


Ci-contre une personne née avant 1950, précédée de Jean Rochefort
dont la date de naissance s’est effacée.

Faculté d’adaptation aux langues étrangères

Ils s’abonnent à Free qu’ils appellent Freuh et envoient des chaînes avec des bébés qui disent je t’aime

En 1970, les seuls anglophones présents sur le sol français étaient les soldats qui n’étaient pas repartis après le débarquement, et Jane Birkin. Pas étonnant que nos BBF, qui n’ont pas baigné dans les nuggets comme nous depuis le sevrage, aient quelques difficultés à s’atteler à la langue anglaise.

Pour eux, le moteur de recherche internet s’appelle Gougoule, c’est chez Flanch que les légumes sont à volonté et pour nous faire plaisir ils font des Mufin (à prononcer mufin, pas meufine). Et comme ils ont leur petite fierté, ils s’abonnent à Free qu’ils appellent Freuh et envoient des chaînes avec des bébés qui disent je t’aime par mey (mail) à leurs copines Joss et Evelyne.

À lire aussi : Comment serrer un vieux beau (mais pas trop vieux quand même)

(J’aurais voulu te parler de ma mère qui dit « Nein, ich habe rien à déclarer », depuis 15 ans qu’elle passe la frontière avec la Suisse, mais je sais pas comment le placer.)


Par exemple Louis la Brocante et Maryvonne sont nés avant 1950

La tradition perpétuée

Perpétuer la tradition c’est bien mais il faut savoir aussi raccrocher au wagon de la modernité. Et justement, à propos de wagon, j’aimerais suggérer aux anciens qui me demandent « comment c’est le TEE », et « est ce que les abonnement mensuels illimités coûtent encore 1000 francs » qu’ils arrêtent.

Le prochain qui me raconte qu’il avait des bons de transport, je lui cache son Polydent. Ils captent pas qu’à nous le train coûte un bras par kilomètre et qu’on ne dit plus TEE mais TGV depuis 1995.

À lire aussi : « Comment ne pas devenir un vieux con ? » avec Navie et Sophie-Marie Larrouy

Et puis autre chose, je voulais appeler à tous les anciens que les tables en Formica ne se vendent plus, pas la peine d’insister. Pareil pour la terre de sommières et le Kéfir, aujourd’hui on a de vrais médicaments, plus efficaces que les ventouses (au secours, les ventouses) ou deux Efferalgan dans un bain aux premiers signes de grippe.


Des « ventouses » : tu mets un petit morceau de coton enflammé dans un petit récipient en verre, que tu colles sur le dos du malade.

(Je veux remercier ma mère qui a arrêté de m’acheter des mouchoirs en tissu. Thanks for the support.)

Et toi, tu as aussi un•e BBF dans ton entourage, qui te parler d’antésite, trouve que le TGV ça va trop vite et ne peut pas faire un repas sans Viandox ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kimlechevelu
    Kimlechevelu, Le 11 mars 2016 à 23h54

    Le viandox c'est la vie ! Des pates, du gruyère, du viandox et vous avez le parfait repas de fin de frigo/mois/flemme des courses :d

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)