4 attitudes IMBUVABLES des Français à l’étranger

Par  |  | 89 Commentaires

Kalindi, elle même française, déteste fréquenter ses semblables à l'étranger, moins par haine du chauvinisme que parce qu'ils sont insupportables. En voilà 4 preuves journalistiques qui sont vraies. Car tout ce qui est sur Internet est vrai.

4 attitudes IMBUVABLES des Français à l’étranger

Il y a quelques jours, j’ai piqué une colère noire.

J’étais tranquillement en train de finir mon roman policier sur une plage PARADISIAQUE du centre du Vietnam. Jusqu’alors, ma journée s’était déroulée à merveille.

À 5h du matin, j’étais allée pêcher dans une toute petite barque en forme de noix avec un marin rencontré l’avant-veille sur la plage, suite à quoi j’avais bu deux belles noix de coco et entamé une lecture sereine, en perfectionnant mon bronzage.

Un kiff ultime que rien ne semblait pouvoir altérer. C’était sans compter sur les gens de type GROS CONNARDS, qui dans la vie ne savent rien faire d’autre que d’être des GROS CONNARDS.

Ces Français (et Françaises) insupportables à l’étranger

Je te raconte, chère lectrice ?

Eh bien j’étais en train de m’assoupir sur mon bouquin, quand des bruits tonitruants m’ont sortie de ma torpeur.

Cinq personnes avaient décidé de faire du jet ski en même temps, sur cette terre de paix qu’était MA plage.

Et v’la t’il pas qu’ils passaient à 5 centimètres de la tête des nageurs, tranquillement occupés à bosser leur dos crawlé. Et v’la t’il pas qu’ils gueulaient comme de parfaits kékés.

Ni une ni deux, je me suis redressée sur ma serviette trempée par la moiteur de mes fesses en train de cuire comme de gros jambons braisés, et j’ai hurlé sur mon mec.

Le pauvre n’y était pour rien bien sûr. Mais bon, dans un drame il y a toujours des dommages collatéraux.

Bien sûr, la première salve de trous de balles a laissé place à une seconde, et les connards se sont succédés pendant une bonne heure et demi.

N’y tenant plus, j’ai fini par me lever et courir vers le resort qui proposait cette activité. J’ai bien sûr incendié le propriétaire desdits scooters de l’enfer :

  • Primo : c’est dangereux de passer si près des baigneurs
  • Secundo : le boucan fait chier toute la plage réputée pour être tranquille
  • Tertio : ça nique les fonds marins bons sang

Bon, autant te dire chère lectrice, que j’ai fait chou blanc et que le type m’a… tiré la langue !

Je ne savais même pas que les gens faisaient ça pour de vrai.

Tout ça pour dire que les cavaliers de la mer se trouvaient être français. Sitôt que je les ai entendus parler en descendant de leur destrier d’acier, j’ai lâché un soupir d’exaspération et levé mes yeux au ciel.

Je DÉTESTE les Français en vacances. Surtout ces Français-là :

Les Français qui se plaignent tout le temps pour rien

Le Français à l’étranger est le roi de la râlerie.

Tu veux une nouvelle anecdote ?

Il y a quelques années, j’explorais le Brésil, toujours avec mon mec sous le bras (il adore les aisselles). Nous voulions rejoindre Ilha Grande, une île paradisiaque mangée par les cocotiers et léchée par une mer azur.

Le bateau qui devait nous conduire jusqu’à l’île mettait un peu de temps à arriver.

Après 13 minutes d’une attente franchement soutenable, un Français d’une quarantaine d’années s’est penché sur son enfant pour lui confier TROP FORT :

« Tu vois comme les Brésiliens sont feignants ? Ils sont même infoutus d’arriver à l’heure. Tu te rends compte ? Papa dépense tout son fric pour partir en voyages et les gens font même pas leur travail sur place ».

Comment vous dire, monsieur, que vous êtes UN CON ?

Ah lala, des exemples comme ça, j’en ai 10 milliards. Il faut dire que tous les ans depuis des années j’explore un pays que je ne connais pas pendant un mois.

Alors j’ai eu le temps de faire une analyse poussée de tous les abrutis en voyage, qui s’avèrent malheureusement souvent faire partie de notre belle patrie.

En voilà un autre type.

Les Français qui critiquent très fort en pensant que personne ne comprend

Bon j’avoue, moi aussi je le fais.

Quand tu restes un bout de temps dans un pays où très peu de gens parlent ta langue, il est facile de penser que tu peux raconter n’importe quoi n’importe où, sans risquer quoi que ce soit.

Moi, je reste toujours sympa, donc je crie des : « putain je hais les clous de girofle », ou encore des « nique sa race le piment ». Mais ça s’arrête là.

Certains Français en revanche hurlent des inepties franchement grossières et/ou racistes comme :

« Qu’est ce qu’ils sont lents dans ce pays quand même. C’est pas mes employés qui mettraient trois heures à apporter les plats. Et puis que leurs fromages sont mauvais ! »

Tu mériterais qu’on te brosse les dents avec un camembert Jean-Claude !

Mon kiff ultime ? Quand ils se font reprendre par des gens dont ils ne savaient pas qu’ils étaient Français.

Je ne vis que pour assister à ces jolis moments d’humiliation.

Les Français qui refusent de manger local

Ce sont les piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiires.

Y-a-t’il plus énervant que les gens qui veulent s’alimenter comme chez eux dans un pays où la bouffe est pourtant succulente ?

L’autre soir, toujours au Vietnam, j’étudiais avec attention la carte d’un restaurant recommandé par le Lonely Planet. J’hésitais entre un bon vieux Phô, la soupe traditionnelle, ou un curry de crabes à carapace molle.

Autant dire, les meilleures choses qui existent sur Terre.

À la table d’à côté, 6 Français commandaient tous… des steaks/frites !

Non mais des steaks/frites !

Est-ce que ça ressemble à Saint-Germain des Prés autour de vous ? NON, alors mangez un curry comme tout le monde, parce que c’est délicieux et que c’est la spécialité. Et puis c’est tout.

Les Français font des commentaires absurdes

Je suis une grosse consommatrice de Airbnb ainsi que de Tripadvisor. Alors bien sûr en parcourant les commentaires, je tombe souvent sur des pépites. 

Entre autres perles, j’ai trouvé la semaine dernière ce commentaire d’un Toulousain :

« Euh, je ne recommande pas cet établissement dans lequel, un soir, j’ai retrouvé un cafard vivant. En plus, nous nous sommes faits piquer par les moustiques, surtout la nuit ».

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip

Qui peut expliquer à cet individu que c’est ce qui arrive quand on est dans un pays tropical ?

Mais mon préféré reste de loin celui d’une Parisienne :

« Bonjour, je suis allée sur cette plage, j’ai réservé une chaise longue qui m’a couté 20 000 DNG (soit moins d’un euro) et j’ai quand même été importunée par une vieille dame qui essayait de me vendre des bracelets ! N’allez pas sur cette plage. »

Cette dame de Clermont-Ferrand est un bel exemple de monstruosité touristique.

Bon évidemment, les Français·es ne sont pas seul·es à se comporter de manière immonde à l’étranger, mais ils tiennent une bonne place, je trouve, dans le classement des gens malpolis.

Il ne tient plus qu’à nous de redorer le blason de notre belle France. Allez hop, on fait un effort et on est sympas.

Commentaires
  • Samsayonara
    Samsayonara, Le 7 septembre 2018 à 9h54

    Oh, mais les Français sont parfois imbuvable rien qu'en France...
    :stare:

    Spoiler: Les gros relous

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!