Oh Happy Dayrm

Je viens de voir trois pubs d’affilée pour des « euphorisants de peau ». Je ne sais pas à quel point ça peut motiver quelqu’un pour acheter une crème. Déjà c’est mauvais signe parce que ça veut dire que le fabricant part du principe que vous êtes tellement malheureux que même votre peau tire la […]

Oh Happy Dayrm

Je viens de voir trois pubs d’affilée pour des « euphorisants de peau ».

Je ne sais pas à quel point ça peut motiver quelqu’un pour acheter une crème.

Déjà c’est mauvais signe parce que ça veut dire que le fabricant part du principe que vous êtes tellement malheureux que même votre peau tire la gueule. Et on m’a filé un échantillon taille schtroumpf à la sortie du métro. Je ne sais pas comment je dois le prendre.

Et alors que je tape, je m’aperçois avec horreur que c’est un jeu de mot : happy-derm / épiderme. Désolée, j’ai mis du temps, mais il est tard.

C’est donc que cette crème est un processus euphorisant complet : d’abord un jeu de mot pourri, et ensuite seulement la crème. Peut-être que quand on ouvre le pot, il y a un clown sur ressort qui jaillit ?

Bon, ça ne démarre pas terrible, je ne suis pas encore euphorisée.
Je retourne le pot.

Je passe par pudeur sur « hydratation 24 heures », qui sous-entend que vous ne vous débarbouilliez pas une seule fois en 24 heures. « Une peau pétillante ». Hum… La première image qui me vient quand on me parle de pétillement, c’est un cachet effervescent dans un verre d’eau. Je ne suis pas absolument certaine de vouloir que ma peau « pétille ». Mais poursuivons, je suis sûre qu’il y a quelque part sur ce pot une indication qui justifie le prix du pot en question. À moins qu’il n’inclue le jeu de mots ?

Bon, donc pétillante « et lumineuse ».

Lumineuse : « qui émet ou réfléchit la lumière ». Ah. On m’a dit que j’étais phosphorescente, une fois, et j’avais trouvé ça moyennement flatteur. « Oh, ma chérie, tu es si belle aujourd’hui, tu lumines ! Mais quel est ton secret ? ».
À moins que cela ne veuille dire ; qui réfléchit la lumière ? Étaler sur mon visage quelque chose qui a pour fonction de réfléchir la lumière ne me paraît pas très raisonnable. Enfin pas si c’est aussi cher. L’huile d’olive fait ça très bien.

Et ensuite : « en pleine forme ». Mais en forme de quoi ? En forme de visage ? Putain, maintenant il faut un doctorat de lettres pour comprendre la notice des pots de crème. Je vais regarder la définition dans le dico.
« Euphorie : impression intense de bien-être général, pouvant aller jusqu’à un état de surexcitation (surtout chez les malades mentaux ou les drogués) ».

Ah, d’accord, sympa.

Moi je suis euphorique quand je picole. Mais l’étape suivante, c’est quand je gerbe. Je ne veux pas une peau qui est sur le point de gerber !

« Texture 100% bonheur ». N’importe quoi. Ça ne veut rien dire.
La peau douce d’un chéri, à la limite, c’est une « texture 100% bonheur ». On parle toujours d’une crème.

C’est horrible, je fais partie d’une génération qui cherche le pourcentage maximum de bonheur dans sa crème de jour.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pétronille
    Pétronille, Le 15 mai 2008 à 18h04

    Bonjour,

    Merci pour vos petits mots : c'est vrai que cette chronique date de... quand ils avaient sorti la crème ! Perso j'ai la peau super réactive donc c'est nivéa basique direct, je ne supporte grosso modo que ça, donc je suis assez peu l'actualité des crèmes de jour ;) et pour être honnête, j'ignore si cette fameuse happy truc se vend encore...

    Pour le reste je suis d'accord avec Kikie, autant s'euphoriser avec un verre de bon vin ! :P

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)