Comment expliquer le nombre d’« inactifs » sur Parcoursup ?

Par  |  | 4 Commentaires

Inactif·ves, en attente, 66 000 sans réponse... Cette semaine le débat autour de Parcoursup et du nombre de candidats sans affectation fait des remous. Juliette t'aide à y voir plus clair.

Comment expliquer le nombre d’« inactifs » sur Parcoursup ?

À trois semaines de la rentrée tu fais peut-être partie des candidat·es sur Parcoursup sans réponse pour la rentée prochaine.

Peut-être as-tu suivi récemment le débat qui entoure le nombre de personnes dans ta situation.

À lire aussi : Parcoursup : encore 102 000 candidats sans proposition à la rentrée

Pour mieux comprendre, voici un petit récapitulatif de ce qu’il s’est passé cette semaine.

La ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, a été invitée sur RTL le 13 août dernier. Interrogée sur la plateforme d’accès aux formations du supérieur, elle a déclaré qu’il y avait 66 000 inscrit·es sur Parcoursup encore sans affectation.

Parmi eux et elles, elle dénombre 16 000 candidats toujours en « recherche active » et 50 000 autres qu’elle considère comme « inactifs ».

Elle affirme au micro de RTL que ces dernier·es ne répondent pas aux « sollicitations » du Ministère, « pour le moment ».

Depuis, un vaste débat divise au cœur de l’opinion et à la fin, personne ne comprend rien.

« Qu’est-ce qu’un·e inscrit·e inactif·ve ? Quel chiffre importe vraiment ? Qu’est-ce qu’il faut en déduire sur le bilan de Parcoursup ? »

Voici toutes les question que je me pose. Et il y en a beaucoup.

Des sources pour mieux comprendre Parcoursup

La journal Libération a publié un article, le 14 août, qui éclaire un peu la discussion autour des chiffres partagés par Frédérique Vidal.

Si le sujet t’intéresse, je te conseille l’analyse de Guillaume Outtarra, étudiant en informatique, blogger invité du Monde et expert de la plateforme.

Cet étudiant a étudié le code source de Parcoursup

Cet étudiant en informatique de 22 ans a étudié le code source de Parcoursup pour savoir ce qui se cache derrière la nouvelle plateforme d'inscription dans le supérieur. Voici ce qu’il a trouvé…

Publiée par Brut sur Mardi 14 août 2018

Dans cet article sur France 3 Régions, il décrypte la façon dont communique le Ministère de l’Enseignement Supérieur sur Parcoursup.

Concernant la catégorie des « inactif·ves » qualifiée par la ministre de l’Enseignement Supérieur, Guillaume Outtara a rédigé un thread pour essayer de trouver une véritable définition de ce terme.

Le site de L’Express tente également d’expliquer comment le nombre de candidats sur la plateforme encore sans affectation est passé de près de 90 000 le 22 juillet à environ 18 000 le 30 juillet.

66 000 candidats sans réponse sur 812 000 inscrits

En se basant sur les chiffres communiqués par le Ministère, je rappelle que Parcoursup compte 812 000 candidat·es inscrit·es pour cette première année d’essai.

Ce sont donc environ 746 000 étudiant·es en réorientation et bachelier·es qui débuteront les cours dans une formation à la rentrée 2018, soit une grande majorité des candidat·es.

Quant à savoir si chacun et chacune est parvenu·e à trouver une formation qui lui plaît réellement, c’est une autre question.

À lire aussi : Tu ne sais pas quoi faire de ta vie ? Par ici !

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Adhell
    Adhell, Le 17 août 2018 à 17h29

    @Dame Verveine Merci beaucoup ça m'aide à y voir un peu plus clair ! :cretin:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!