Le concept de cette nouvelle télé-réalité ? Coucher PUIS apprendre à se connaître

Une nouvelle émission de « dating » devrait bientôt débarquer en France avec un concept simple : des couples créés par la prod font l'amour dès leur première rencontre !

Le concept de cette nouvelle télé-réalité ? Coucher PUIS apprendre à se connaître

Pourquoi réunir des candidats de télé-réalité en espérant qu’ils couchent ensemble, quand on peut tout simplement les réunir POUR qu’ils couchent ensemble ?

C’est le concept de Making Love, un projet de dating show qui m’a fait globuler des yeux et vibrer de toute ma curiosité.

Making Love, une télé-réalité où l’on couche le premier soir

L’idée de Making Love est simple : les candidats et candidates à l’amour font du sexe dès la première rencontre, et décident ensuite de poursuivre ou non leur relation.

Du génie ! J’étais déjà fan de Mariés au premier regard, cette émission où des couples formés par la magie de la statistique se rencontraient le jour de leur mariage.  

Que pouvait-on inventer après ça ?

Le concept de Making Love a été révélé au Marché International des Programmes TV qui s’est tenu du 15 au 18 octobre dernier à Cannes.

On ne sait pas encore quand et où sera diffusée sur cette émission produite par WeMake, mais je sais que je serai au rendez-vous…

Car ce genre de programme me fascine, autant qu’il me repousse.

Trouver l’amour à la télé, est-ce bien raisonnable ?

À titre personnel, j’ai toujours été effarée de voir la misère sentimentale des gens exploitée sur petit écran.

Que se soit L’amour est dans le pré ou Adam recherche Ève, les dating shows m’ont toujours posé un problème moral : est-ce ok de se divertir des déboires amoureux d’autrui par écran interposé ?

Si les candidats et candidates ont consenti à participer, leurs espoirs et leurs sentiments sont tout de même utilisés pour vendre de la lessive à la coupure pub… et, si possible, extraire un peu de ridicule de tout ça, soyons honnêtes.

Mais le fait est que je regarde.

Je regarde parce que cette mise en scène de nos normes et des nos codes sociaux me fascine, et que l’argument de l’expérience sociologique achève de me déculpabiliser.

La question n’est pas de savoir si la télé est efficace pour se caser. Elle l’est autant que n’importe quel entremetteur, j’imagine,, de ta meilleure copine à Tinder.

L’ingrédient d’une rencontre qui fonctionne reste encore l’entente mutuelle, et coucher le premier soir est un moyen rapide de mesurer cette dernière.

Coucher dès la première rencontre, est-ce bien subversif ?

Finalement, le plus zinzin dans tout ça, c’est que le cul soit encore une promesse d’audience. 

On comprend bien que l’argument choc de Making Love est de montrer des gens qui baisent sans avoir pris le temps de se connaître vraiment.

Mais… c’est pas un samedi soir normal, ça ? Pour moi, si !

D’après une étude citée par le New York Times, 48% des millenials sont susceptibles de coucher avec quelqu’un rapidement pour vérifier que la compatibilité est bonne.

Opposer le coup d’un soir et le sexe romantique n’a plus beaucoup de sens dans ce contexte. Coucher sans se connaître n’est plus une folie de délurés du slip : ça peut être un moyen de tâter le terrain dans l’optique d’une relation stable.

Mais visiblement, pour plein de gens qui ne sont pas des millennials, qui ne sont pas « dans ma bulle », coucher sans se connaître, ça reste assez surprenant pour motiver à injecter de l’argent dans une émission comme Making Love.

Je ne vous ai pas caché ma curiosité, je vous donne donc rendez-vous ici-même après la première diffusion.

Mais je voudrais surtout savoir ce que ça vous évoque, comme concept ? Et si vous avez le même rapport ambivalent que moi à la télé-réalité de dating ?

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Freehug
    Freehug, Le 25 octobre 2018 à 18h21

    Hm. La télé-réalité qui s'enfonce encore un peu plus dans le voyeurisme de bas étage. Y avait eu une sorte de Star Academy mais avec des aspirants acteurs porno aussi, je crois. Bref, je suis blasée, mais absolument pas surprise.
    Désolée mais j'ai vraiment du mal avec ce type d'émission et j'ai aussi du mal à cautionner le fait de les regarder. Pour en revenir au porno, je fais un parallèle avec les gens qui en regarderaient en sachant ce qu'il y a derrière (actrices violées, maltraitées, humiliées, bref certaines vidéos qui circulent sont littéralement des snuff movies et tous les reportages/enquêtes sur l'industrie dont j'ai entendu parler vont dans ce sens).
    La télé-réalité, c'est peut-être pas aussi violent, mais on parle quand même de se faire du fric en exploitant des gens. Désolée si ça déplaît, d'habitude je suis plus diplomate mais bon. Sérieusement. Ne regardez pas de télé-réalité.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!