Quand Louboutin rechausse Cendrillon, ça fait des papillons

Bibbidi-Bobbidi-Boo : tel Marraine la bonne fée, le créateur vient de dévoiler une nouvelle paire de chaussures inspirée par le dessin animé de Disney.

Dans ce monde où les contes de fée ne sont plus ce qu’ils étaient (et où Blanche-Neige est devenue une Lara Croft en jupette), certains ne perdent pas l’étoile polaire. Christian Louboutin, le français qui fabrique les chaussures à semelles rouges qui coûtent un bras et un rein et font baver les stars, fait partie de ceux-là. À l’occasion de la réédition du dessin animé Cendrillon de tonton Walt Disney en blu-ray, Louboutin a réinterprété les fameuses pantoufles de l’héroïne, qui ont été exposées au Palais Brogniart à Paris.

Mon précieuuuuuux

Le modèle s’inspire directement du dessin animé, de Cendrillon, son « caractère et son histoire » dixit le créateur. La grande affaire était de savoir si les chaussures seraient en vair (fourrure d’écureuil) comme dans l’histoire de base, ou en verre comme chez Disney. Finalement, ce n’est ni l’un ni l’autre : Christian a pensé que des godasses en verre risquaient de se briser sur les pavés. Bien vu Lulu. Pas question d’utiliser du plastique, Christian trouvait ça trop cheap. Pardon Christian mais le plastique c’est fantastique, le silicone c’est mon icône. Je pense surtout qu’il avait peur de se répéter : en 2009, Christian avait dessiné des escarpins en verre pour le créateur belge Martin Margiela.

Zut, tout le monde va voir mon ongle incarné.

Cette fois, pour éviter le côté plastique, Christian a donc joué avec la transparence et la dentelle, et pour l’aspect précieux, il a utilisé des cristaux multicolores Swarovski, et apposé sa célèbre semelle rouge. Pour le côté pratique, il a choisi des talons de 120 mm (comment ça, c’est pas marchable ?). Et les godasses sont ornées de papillons. Attention, explication métaphorique de haut niveau : ils sont censés symboliser « la liberté de Cendrillon et son côté chrysalide, car Cendrillon n’est plus jeune fille, ni complètement femme, c’est ensuite qu’elle deviendra papillon ».

Christian aime bien dessiner sur ses cahiers.

Bien entendu, comme on est chez Louboutin, les chaussures sont en édition limitée et leur prix sera probablement aussi indécent que le dernier clip d’Allan Théo. Petit point linguistique : c’est sans doute pour ce genre de situation qu’on a inventé l’expression « vendre du rêve ».

Et pour boucler la boucle de soulier, un petit film signé Disney et mettant en scène notre Christian national dans une course contre la montre pour imaginer la fameuse godasse devrait sortir en même temps que le DVD vers le 26 septembre. Le synopsis est bien dans l’esprit conte de fée : Christian cherche l’inspiration et va être aidé par des petits animaux. C’est-y-pas-mignon. C’est-y-pas-possible-du-tout surtout (que celle qui n’a jamais vu son chat vautré sur ses cahiers lève la main), mais on est chez Disney, discute pas.

Alors, les chaussures de princesse de Louboutin te font-elles rêver ou Cendrillon est-elle tombée aux mains de la sorcière du kitsch et de la course à l’argent ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pitch-belette
    Pitch-belette, Le 11 juillet 2012 à 9h33

    Ahh moi je le trouve géniales ! Bien dans l'esprit féérie de Cendrillon avec les papillons et en même temps très princesse avec les diamants... En fait je trouve que c'est le côté kitsh de la chaussure qui correspond parfaitement à ce dessin animé :)
    Par contre, talons de 120mm ou pas, elles sont importables, sauf pour son propre mariage ^^

    EDIT : Je parle du dessin animé parce que je n'ai pas lu le livre, mais ne vous inquiétez pas il fait partie des livres-à-lire-pendant-l'été (avec Blanche-Neige ! )

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)