La lessive pour hommes, parfum cèdre, musc et masculinité fragile

Frey, c'est le nom d'une lessive pour hommes au flacon noir comme le pelage des taureaux sauvages que le mâle moderne affronte régulièrement afin d'assoir son énorme virilité. Et c'est pas une parodie.

La lessive pour hommes, parfum cèdre, musc et masculinité fragile

Que le marketing genré soit un concept à la con, bon : on le savait. Qu’il génère une « Woman tax » rendant les produits estampillés « pour femmes » plus coûteux, c’est pas une nouvelle. On avait même dédié tout un article aux 10 inventions qu’on pouvait s’attendre à voir débarquer, histoire de rire un peu.

Mais là, on atteint des sommets. Laissez-moi vous présenter Frey, alias The Man Detergent, car on ne va pas non plus forcer les mecs à utiliser des lessives CLASSIQUES ! Est-ce que vous avez seulement déjà vu une bouteille de Soupline ? Lilas, c’est presque rose, et rose, c’est incompatible avec la testostérone.

Et promis, c’est pas une vanne.

Here's hoping everyone had a remarkable 4th (and survived all weekend festivities…) #4thofjuly

A photo posted by FREY (@themandetergent) on

AMÉRIQUE COUCOUGNETTES ET ADOUCISSANT FUCK YEAH

La lessive pour hommes : analyse d’une nouveauté bien WTF

Passons sur l’ironie de donner à de la lessive pour hommes le nom de la famille la moins respectée et la plus pétée de Game of Thrones — même si ça me fait beaucoup rire. Et analysons ce qui fait que Frey, c’est POUR LES HOMMES, LES VRAIS.

T’es prêt•e ? On part en immersion sur l’Instagram des mâles.

An essential to every man's arsenal, time to upgrade your laundry game. #livefrey

A photo posted by FREY (@themandetergent) on

« Un incontournable de tout arsenal masculin : il est temps d’emmener votre lessive-jeu au niveau supérieur »

Alors, déjà, visiblement, les hommes, ça ne porte pas de couleurs vives. Non madame. Les hommes, ça porte du gris, du blanc, encore du gris, du blanc rayé, et du gris anthracite. Ça a un portefeuille en cuir noir (probablement issu d’une vache tuée à mains nues dans un combat rituel), et une montre de bonhomme.

Tu me diras, c’est cool ça leur évite d’apprendre à trier les couleurs, mais va quand même falloir faire gaffe parce que si tu colles ces petites chemises et ces cardigans à 40° avec une bonne dose de FREY LA LESSIVE POUR LES COUCOUGNETTES, ça va pas ressortir à la bonne taille.

Weekend getaway materials #livefrey

A photo posted by FREY (@themandetergent) on

« Matos pour une escapade d’un week-end »

Alors attendez, attendez.

Qui emmène sa lessive en week-end ? Je veux dire, est-ce que ça suffit pas d’empiler deux des ennuyeuses chemises présentées plus haut, d’ajouter un slip et des chaussettes, et roulez jeunesse ? Qui emporte, pour deux jours, un foutu flacon de lessive remplissant la moitié de ce charmant sac ?

Et c’est quoi l’obsession avec le cuir ? Pourquoi ces chaussures me donnent-elles l’impression d’avoir pris un bain de vaseline ?

Tant de questions dans ce bas monde.

« La lessive qui se dépense autant que vous. Pas juste pour vos fringues classes, mais aussi pour vos vêtements de gym. Un enzyme spécial combat les taches et odeurs tenaces, tout en préservant votre tenue de sport. »

J’adore cette photo. C’est ma préférée. Rien ne dit mieux « je prends soin de mon linge tout en restant viril » qu’un mec musclé avec un tatouage tribal qui se prépare à soulever de la fonte.

Que dire de ce champ lexical du combat, avec l’enzyme qui tabasse la gueule des taches ? Je suis quasi-sûre que le film préféré des créateurs de Frey est Fight Club.

« Quelques-uns de nos trucs préférés… » blablabla pub pour des décapsuleurs de vrais bonhommes

Est-ce une bonne idée de mettre une bouteille de whisky si près du flacon de lessive ? Une erreur est vite arrivée.

Bon vous me direz : c’est la sélection naturelle hein.

Masculinité, fragilité et bois de santal

La masculinité, c’est un concept chelou. Tout comme la féminité, hein, je dis pas. Ce qui fait qu’un homme est un homme semble être simple comme un flacon de lessive noir parfum cèdre, musc et bois de santal.

Selon Mic, si les frères Frey ont créé leur lessive de bonhomme, c’est pour offrir « une alternative aux hommes face à un produit déjà genré ». Sauf que c’est pas vraiment genré, l’allée linge propre des supermarchés. Y a du violet, du vert, du orange et beaucoup de blanc, avec des nounours et des bébés sur les flacons, éventuellement.

Du coup, c’est plutôt Frey qui impose un genre à une activité aussi banale que laver son linge pour pas puer sous les bras.

#GoT, #boxing, and FREY. It's the little things in life. #livefrey #menstagram #laundryday

A photo posted by FREY (@themandetergent) on

C’est vrai qu’on a jamais vu des gonzesses aimer Game of Thrones et la boxe, hein

Mon conseil pour être à l’aise avec votre masculinité, ça reste de ne pas la rendre si fragile qu’un simple flacon d’Ariel peut l’ébranler. Être bien dans ses baskets, ses Birkenstock ou ses chaussures en cuir graissées avec soin, c’est aussi pouvoir jouer des codes genrés sans se faire avoir par un marketing vous prenant pour un zozo. Pour aller plus loin dans la réflexion, je conseille grandement The Mask You Live In, un excellent documentaire sur la masculinité dispo sur Netflix !

Enfin moi je dis ça, qu’en sais-je, après tout, je ne suis qu’une faible femme.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 56 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Margay
    Margay, Le 26 août 2016 à 2h22

    Mais, mais , mais :oo: :yawn:

    Et du coup, j'imagine que si on continue comme ça, il n'y aura plus de "taxe rose" (que j'imagine lié à un travail supplémentaire des marketeux pour toucher les femmes) :hesite: Dommage d'aller dans ce sens, mais si ça marche :rolleyes:

Lire l'intégralité des 56 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)