« Ils nous violent, nous les tuons » : pourquoi tu ne peux pas manquer ce film féministe

Les filles du soleil est un film d'Eva Husson. Inspiré de faits réels, il conte l'histoire de femmes Yézidies devenues combattantes et irradiant de courage.

« Ils nous violent, nous les tuons » : pourquoi tu ne peux pas manquer ce film féministe

En partenariat avec Wild Bunch (notre Manifeste)

Les filles du soleil est un film de Eva Husson, que j’ai eu la chance de voir il y a quelques semaines.

Il ne m’a pas fallu longtemps une fois devant l’écran pour être happée par le récit et je suis très fière que madmoiZelle en soit partenaire !

D’ailleurs si tu es à Paris le 19 novembre, j’espère que tu nous feras l’honneur de ta présence à l’avant-première qu’on organise ?

Les filles du soleil, un combat « pour la femme, la vie, la liberté »

Si j’en suis si fière, c’est parce Les filles du soleil m’a profondément bouleversée.

Rien qu’à voir la bande-annonce, j’en ai encore des frissons…

Au long du film, on retrace le parcours de Bahar, la commandante du bataillon Les filles du soleil.

Avocate, elle a été kidnappée par des soldats de l’État Islamique lors d’un séjour pour voir sa famille dans le Kurdistan iraquien. Les forces armées se livraient à une offensive visant spécifiquement son peuple, les Yézidis.

Assassiner les hommes adultes, réduire les filles et les femmes à l’état d’esclaves sexuelles, enrôler les jeunes garçons pour qu’ils deviennent combattants à leurs côtés… Telles sont certaines des exactions auxquelles les djihadistes se sont livrés.

Retenue en otage avec d’autres, Bahar trouve cependant le moyen de s’évader.

Une fois dehors, toujours sans nouvelles de sa famille, elle décide de s’engager dans les forces combattantes pour libérer le territoire de son peuple.

Le film effectue un aller-retour constant entre présent et passé, entre l’offensive menée contre les djihadistes, et le parcours qui a mené ces femmes au combat.

Les filles du soleil, un film ancré dans l’actualité brûlante

Ce récit te semble peut-être à peine croyable. Pourtant il est inspiré de faits réels.

En effet, le 3 août 2014, le peuple Yézidi a bien été victime d’une telle offensive de l’État Islamique.

Les exactions décrites dans Les filles du soleil sont les mêmes que celles subies par environ 5000 femmes Yézidies capturées et leurs proches.

Nadia Murad est l’une d’elle. Tu connais peut-être son nom car elle a reçu le prix Nobel de la paix en octobre 2018, pour son combat contre les violences sexuelles utilisées comme armes de guerre.

Elle-même a subi le calvaire de l’esclavage sexuel, s’est échappée, et si elle a choisi de faire de son histoire son arme, plutôt que s’engager dans la bataille, son combat est le même : faire condamner ses bourreaux et ceux de son peuple.

Des combattantes exemplaires au cœur du film Les filles du soleil

Eva Husson délaisse les complexités géopolitiques certaines du terrain sur lequel elle met les pieds pour raconter une histoire qui, à défaut des faits exacts, permet de se faire une idée du calvaire subi par ces familles.

Son travail n’est pas journalistique mais a le mérite d’offrir une tribune à ces femmes Yézidies, dont le sort demeure mal connu du grand public.

La réussite est aussi dans la représentation des femmes au combat, une position dans laquelle on n’a pas l’habitude de les voir sur grand écran — alors même que les exemples de femmes soldats ne manquent pas !

Golshifteh Farahani est irradiante de courage, et tu peux l’écouter parler de son rôle en compagnie de la réalisatrice dans cette interview audio :

Ce film est à mon avis un véritable hommage au courage des femmes.

Pourquoi aller voir Les filles du soleil ?

Si tu te demandes encore pourquoi tu irais voir ce film, je peux t’assurer que cela vaut le coup.

Il ne s’agit pas uniquement de prendre conscience d’une réalité, mais aussi de puiser une dose d’espoir dans la résilience extraordinaire dont font preuve les combattantes qui tiennent le haut de l’affiche.

Elles sont l’exemple qui donne envie d’embrasser pleinement notre liberté, elles incarnent une idée du courage et de la force que recèlent les femmes.

Alors est-ce que tu viens les célébrer avec une partie de l’équipe madmoiZelle le 19 novembre prochain ? En tous cas, moi j’y serai !

Avant-première

Les Filles du soleil
en VOST

lundi 19 novembre 19h30
au MK2 Bibliothèque

Prends ta place à 4,90€

Sauce-toi avec nous sur l’événement Facebook

À lire aussi : [CINEMADZ] Ce soir ! Les Filles du soleil en avant-première à Paris

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Esther
    Esther, Le 22 novembre 2018 à 9h45

    @Arilya Je ne vais pas te dire que tout est facile, mais il n'y a pas de scènes de viol explicites. On ne le « voit » pas, si ça peut te rassurer, même si évidemment on sait ce qu'il se passe.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!