La meilleure façon de cocooner

La version du cocooning de Kim B Décor : un canapé accueillant. Dehors, de préférence, un bon gros orage. Accessoires : un sweat en polaire (violet, de chez Princesse tam.tam, que je traîne depuis 10 ans et qui ne ressemble plus à grand chose, mais qu’est-ce qu’il est confortableuh !), un verre de vin à […]

La meilleure façon de cocooner

La version du cocooning de Kim B

Décor : un canapé accueillant. Dehors, de préférence, un bon gros orage.

Accessoires : un sweat en polaire (violet, de chez Princesse tam.tam, que je traîne depuis 10 ans et qui ne ressemble plus à grand chose, mais qu’est-ce qu’il est confortableuh !), un verre de vin à portée de main,accompagné d’une petite assiette de Comté et de pain grillé ou de pain d’épice maison, une bonne pile de BD (même celles que je connais déjà par coeur… surtout celles que je connais déjà par coeur, d’ailleurs !).

Autres protagonistes tolérés : un chat collant et patounant, un chéri alangui.

Fond sonore : la BO du Dracula de Coppola (et le tonerre, dehors).

Activité : *bouquine bouquine*, mais pas trop vite, en rêvassant, en grignotant, tout doucement.

Un bain chaud avec des bougies tout autour, un galet effervescent kneipp dans le dos (et donc un millier de petites bulles effervescentes ou je ne sais quoi qui me donnent l’impression que des mains miniatures me massent le dos et les épaules), une tasse de thé Eros (le meilleur thé du monde).

A portée de main et d’oreille : Radio Classique ou France Musique en fond sonore et un magazine quelconque (Glamour, Inrocks, Courrier International – mais seulement les articles Culture et Insolite, pas les trucs déprimants). A partir de là, j’ai envie d’hiberner dans ma baignoire jusqu’au printemps.

Venant du four, et pour faciliter le réveil, des baguettes complètes précuites, soit la meilleure invention qui soit. Quand en sortant de la douche je sens l’odeur de pain chaud envahir l’appartement je ne suis plus ni fatiguée, ni déprimée, ni énervée contre mes voisins qui dorment encore. Après il faut juste arriver à ne pas manger toute la baguette. 

De l’aube… Je mets toujours mon réveil à sonner plus tôt que ce que je dois me lever, comme ça j’ai l’impression de dormir plus longtemps.

Au crépuscule… Le soir en rentrant, je fonds vers un bain plein de mousse, des magazines glamour, et je m’endors souvent. Quand à force de trop macérer dans l’eau je commence à frissonner, je m’enroule dans une grosse serviette éponge, me cale devant le « soufflant » pendant quelques minutes, j’enfile mon pyjama de la Fée Clochette en éponge, je mets chaussettes – chaussons + une paire de pantoufles, direction la cuisine ou je me fais un thé avant d’aller rôtir devant le feu de cheminée.

Jusqu’au week end… Quand il fait gris, j’aime passer du temps dans la salle de bain à faire des trucs de fille, bouquiner de la chick lit, ou mieux, regarder un film romantique qui fait pleurer de préférence.

Le cocooning, c’est aussi dans la tête. Et c’est plutôt heureux, parce que je bosse dans un milieu où je ne m’imagine pas enfiler mes Birkie et des grosses chaussettes pour chasser les tensions… Du coup, mon truc pour cocooner dans ma tête en toute distinction, c’est mon parfum. J’ai toujours un flacon de mon parfum (L’Heure bleue, en l’occurrence, mais si tu en as un autre, je présume que ça marche aussi) discrètement glissé dans un tiroir de mon bureau.

Au moindre « coup de »… flippe, blues, nerf, fatigue ou stress, hop, je dégaine le flacon : ça fait « pschiiiiiiit » dans mon cou et « waouh » dans ma tête. Je ferme les yeux 3 secondes, je respire à fond, je me renifle, et je suis regonflée à bloc pour lutter contre les éléments extérieurs.

Pour moi cocooning rime assez souvent avec cinéma. Rien de tel qu’une bonne pile de DVD pour passer de bonnes soirées. Généralement accompagnée, comme Mademoiselle Coco, de grosse chaussettes en laine pas glamour pour un sou. Des litres et des litres de thé aux fruits des bois à portée de main, une méga couverture bien épaisse et un chien épileptique collé contre moi. Et le must pendant l’hiver : le bon feu de cheminée qui ronronne dans l’âtre. Avec la neige qui tombe dehors, y’a pas mieux.
Sinon on peu remplacer le DVD par un méga pavé de roman, avachie sur un bon canap’ bien moelleux, toujours du thé, un peu d’encens, et une petite lumière d’ambiance pas trop forte. Rien que d’y penser, j’ai plus envie d’être au bureau.

Un bon bain n’est pas négligeable, après une rude journée de travail ou de squatt sur madmoiZelle… Une baignoire pleine d’huiles d’essentielles bleue, violette, orange ou verte. Toujours un bon gros pavé dans les mains et des trucs à grignoter à portée de patte. Un p’tit coup d’eau chaude de temps en temps pour pas partir en hypothermie (même si c’est maaaal pour la planète de prendre des bains et de rajouter plein d’eau). Mais ne pas y rester trop longtemps sous peine de ressembler à Tatie Danielle. Parce que non, moi j’aime pas avoir la peau toute ridée par le bain.

Rituel. Et puis en sortant, ne pas oublier de se tartiner de crème (ma préférée à la mangue pour me faire croire que je suis dans un pays exotique plutôt qu’au fin fond de la patrie de Rodgeur Federer). Crème pour le corps, visage, les mains et les pieds (sauf que ça c’est le truc foireux si tu l’allie avec du carrelage, j’sais pas combien fois j’ai failli valser le coccis par terre).

Les copines. Toutes en pyjama, à se raconter nos vies, nos souvenirs, revoir les photos et critiquer plein de gens. Le cocooning à plusieurs c’est chouette aussi ! Peut être accompagné d’un bon verre de vin ou d’une citerne de chocolat chaud, au choix. Avec plein de truc méga pas bons pour les poignées d’amour mais qui réchauffent bien le coeur.

Rituel : Quand je suis seule chez moi, je prends une longue douche en laissant la porte de la salle de bain ouverte et en écoutant de la musique assez fort (principalement de la pop niaise sur laquelle je peux chanter), ensuite je m’enduis de beurre corporel BodyShop à l’amande douce, je me maquille hyper bien, je mets de jolis vêtements et je danse dans mon salon en écoutant Les Demoiselles de Rochefort. Y a rien de tel pour me remonter le moral.

Mots et Volutes : Lire un livre que je suis sûre d’aimer, ou encore mieux, que j’ai déjà lu et aimé, en buvant une tasse de café géante qui sort tout juste de la cafetière, accompagnée d’une délicieuse cigarette. Parfois pour être sûre d’apprécier ce moment j’évite de fumer pendant les quatre heures qui précèdent pour vraiment savourer l’instant. Je fais ça le soir, dès qu’il fait nuit, en allumant juste deux petites lampes et en écoutant de la musique douce, et puis après j’adore m’approcher de la fenêtre avec ma tasse de café, regarder dehors et me dire : « ahah, je suis le maître du monde, je suis au chaud chez moi et vous rentrez du bureau dans le froid mais pour moi tout va bien » (c’est mon côté sadique).

Petits plaisirs : Je cuisine, parce que ça me détend et quand c’est bon, ça booste ma confiance en moi. Je cuisine un plat gras et lourd, genre … une raclette, quelque chose comme ça. Que j’accompagne d’une bonne bouteille de vin. Je commence à boire en cuisinant et en écoutant de la musique, et je me dis que la nourriture et l’alcool sauveront ma vie.
Dans le même genre j’ai un petit rituel avec mon copain, le samedi on fait les courses, on achète plein de biscuits apéro, de trucs cool à manger pour le soir, et on ouvre une bouteille devant une série marrante (en ce moment c’est Heros Corp sur Comédie à 19h30 tous les samedis) et on regarde ça sous la couette en se marrant et en buvant.
Et toujours dans la même veine, j’adore passer la soirée à veiller pour regarder les rediff’ de H (ou autre séries débiles, parfois c’est des rediff’ des sitcoms d’AB prod) à 1 ou 2h du matin. Je sais que ce que je fais est totalement inutile et va décaler mon rythme de sommeil mais l’idée de n’avoir rien d’autre à faire que de regarder une série à 2h du matin me fait plaisir, c’est toujours la même impression d’être debout alors que tout le monde dort déjà, j’ai l’impression de profiter d’un moment qui n’existe que pour moi.

Regarder Plus Belle la vie : tous les jours à 20h20 quoi qu’il m’en coûte. Le mieux c’est d’être dehors autour de 20h10 et de se dire « Merde, plus que 10mn pour rentrer chez moi », et marcher très vite pour être à l’heure, me vautrer sur le canapé et appuyer frénétiquement sur la télécommande pour ne pas rater une seule seconde du générique, puis chanter les paroles (alors que je regarde tous les jours depuis 2 ans mais que je ne comprends rien aux paroles du générique) et dire à mon copain « Chuuuut ça commence », parce que PBLV, c’est sacré.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • So-what
    So-what, Le 30 novembre 2008 à 18h35

    Ah moi je suis en train de finir ma journée cocooning en buvant un chocolat chaud :biggrin:
    Ce matin je suis restée au lit jusqu'a 10heures, après un bain aux huiles essentielles, petit ( gros ) déjeuner , matage de DVD, sieste, manucure, lectures de magasines ( blogs ) ...

    Bref, je me suis bien reposée :d

    A refaire :rotate:

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)