Ces trucs que j’aimerais faire comme les autres (mais j’ai la flemme)

Par  |  | 44 Commentaires

Parfois, en regardant les autres, on se rend compte qu'ils semblent combiner plein d'activités admirables ou passionnantes, et on se dit que ce serait bien de s'y mettre. Mais... LA FLEMME.

Ces trucs que j’aimerais faire comme les autres (mais j’ai la flemme)
Ce dimanche, c’est décidé, c’est le #NoShameSunday ! L’idée ? Partager nos moments de lose, de honte, nos activités pas super glorieuses et toutes ces fois où on s’est dit « J’espère que personne ne m’a vu•e »… Retrouve tous nos articles sur le sujet dans notre focus #NoShameSunday !

— Article initialement publié le 6 juin 2013

Sur Instagram ou Facebook, dans les séries, ou en écoutant les conversations des gens, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que les autres semblent arriver à s’occuper de manière bien plus fun et originale que moi.

Même si je ne passe pas tous mes week-end à traîner en slip chez moi, j’aimerais comprendre pourquoi certaines filles font des trucs super cool ou pratiques pour passer le temps, et moi non. Exemples.

Celles qui n’ont jamais de retard dans leurs cours parce qu’elles font leurs fiches de révisions à temps

Je suis étudiante en IUT de communication, et j’ai pu vite me rendre compte que ce serait bien différent de mon année à la fac (placée sous le signe du farniente). Les cours s’entassaient avec leurs quinzaines de pages à apprendre, et pleine de bonne volonté et de motivation, je me suis dis « Cosmos ma grande, cette année tu feras des… FICHES DE RÉVISIONS ».

Alors oui, je les ai faites, quelques temps avant mes examens.

T’inquiète Ryan ça va le faire, et t’es pas mal non plus.

Donc pendant que moi, je squattais la BU au point d’avoir le pass VIP et d’y être avant l’ouverture, je voyais mes camarades sereines. Leur calme était une énigme : comment pouvaient-elles ne pas stresser ?

Là, j’ai eu la réponse, d’une évidence magnifique : elles avaient fait leurs fiches au cours de l’année, dès qu’un chapitre se finissait.

Je me suis rendue compte que depuis le début de mes études, je n’avais jamais été capable de prévoir ce genre de trucs. Et au final, je faisais toujours des crises d’angoisses à cause des dates limites. Tel est le cycle de ma vie étudiante.

L’année prochaine, c’est sûr, je les fais en avance !

Celles qui passent leur lendemain de soirée à faire des trucs bons pour la santé

Même si je ne suis pas Régine-la-reine-de-la-night, il m’arrive de ne pas me sentir très fraîche après une soirée boogie. En général, ces « jours d’après » sont un méli-mélo de sieste, de bouteilles d’eau, de méditation sur les évènements de la veille basée sur le modèle QQQOPAqPj (Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Pourquoi ? Avec qui ? Plus jamais !).

Donc avachie sur mon canapé, la fameuse bouteille d’eau à portée de main, je passe mon temps sur les réseaux sociaux pour ne pas trop me fatiguer les neurones. Et là, ça ne loupe jamais !

À chaque fois je tombe sur des posts, des photos de filles qui étaient à la même soirée que moi hier, parfois dans un état pire que le mien, et qui ramassent… à leur manière.

Voilà : tout pareil mais sur un canapé.

« À leur manière », ça peut signifier différentes choses : y a celles qui font un footing pour se remettre de leurs émotions, celles qui postent sur Instagram leur petit plat ultra-sain mais qui a l’air ultra-bon quand même, celles qui font le marché pour pouvoir justement préparer ledit plat en rentrant…

Et moi je suis dans mon canapé, vêtue de mon uniforme sweat & slip, et je vois ça. Il m’est alors impossible de ne pas me remettre en question ! Pourquoi je ne ferais pas un truc cool, moi aussi, hein ? Alors je me lève, pleine d’ardeur, et invariablement, je finis sous ma couette. À CHAQUE FOIS.

Bon, au prochain lendemain de soirée, je me fais au moins un smoothie !

À lire aussi : Comment bien glander un samedi soir

Celles qui font des expérimentations beauté ou déco pour passer le temps

Je sais pas si vous avez remarqué, mais à la fin de chaque semaine arrive le dimanche. Pour moi c’est le jour où je m’octroie une grasse mat raisonnable, et généralement la grosse session ménage que je n’ai pas le temps de faire en semaine, puis les devoirs pour l’école (c’est-à-dire les études de marchés et dossiers de stratégies de communication à finir).

Si je me débrouille bien, et que je n’ai pas pris de retard dans mes cours, il va forcément me rester du temps libre.

Aujourd’hui c’est aprem Fight Club & Nail Art, ouiiiiii ! (Vous aurez reconnu ce cher Camille)

Et automatiquement je vais regarder une série ou un film, ou prendre un bain, ou faire une sieste (de trois heures minimum). Comme à chaque fois, je verrai sur Internet des filles dans le même cas que moi, parce que les dimanche pompéleup c’est assez rare.

Mais elles, elles auront tué le temps en mettant en pratique un super tuto nail art, donc en ce dimanche de farniente, elles seront dans leur pyjama, mais avec des ongles fabuleux. Ou alors, vu que c’est la journée bricolage, elles ont ré-agencé leur appart, pour le transformer en un adorable cocon.

Moi aussi j’ai des cadres photos et une guirlande lumineuse (cassée), et j’aimerais que le tout s’agence de façon harmonieuse. Mais à chaque fois que l’occasion se présente, je pense à cette chemise si confortable que je pourrais enfiler avant de me lover sous la couette. Et mon appartement est dépourvu de jolie décoration.

Mais bon, là c’est l’été donc je vais m’y mettre… pas vrai ?

Et toi, quels sont ces trucs pas si compliqués mais que tu ne peux JAMAIS te forcer à mettre en pratique ?

À lire aussi : Comment bien kiffer le dimanche

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum Facebook
  • MelPop21
    MelPop21, Le 1 mai 2017 à 10h25

    "Les cours s’entassaient avec leurs quinzaines de pages à apprendre"
    Euh .. Il y a vraiment des filières avec seulement quinze pages par cours à apprendre ?! J'me suis vraiment faite avoir.

    Edit : Sinon je manque d'organisation sur mes cours, du coup j'y passe la journée pour pas apprendre grand chose au final... Et je me dis que si j'avais passée autant de temps que je passe sur internet a faire un truc utile comme apprendre des langues, je parlerai probablement 4 voire 5 langues couramment.
    Le seul truc auquel j'ai réussi à me motiver cette année c'est de faire 4 heures environ de vélo par semaine.J'en fais pas tous les jours, tous les deux jours environ, comme ca je me dis pas "oh la flemme" mais "oh tiens ca fait deux jours, ca me manque, allez go!". C'est un plaisir par une corvée.
    Ranger c'est un gros problème aussi chez moi, je sais pas comment font les gens pour avoir un appart rangé. Si je range le matin, c'est le bordel l'aprem.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!