Ces trucs qu’on voulait inventer quand on était petite (et est-ce qu’ils existent ?)

Aaah les enfants et leur imagination débordante ! Voilà 7 idées d'invention qui nous ont traversé l'esprit étant petite, et certaines existent aujourd'hui !

Ces trucs qu’on voulait inventer quand on était petite (et est-ce qu’ils existent ?)

Quand j’étais enfant, je pensais avoir inventé la masturbation.

Quelle ne fût pas ma déception en découvrant, au détour du dictionnaire, que tout le monde était au courant, et que personne ne m’avait rien dit.

D’autres de mes créations juvéniles sont restées secrètes, d’autres encore se sont bel et bien matérialisées dans le monde réel !

Et vous, à quelle invention indispensable pensiez-vous enfant ? Notre CM et auteure de notre chatoyante newsletter, Louise Pétrouchka vous a posé la question il y a quelque temps.

Voici donc un florilège de concepts ingénieux forgés jadis par les esprits juvéniles de l’équipe et des lectrices de madmoiZelle !

Euréka ! 

La brosse à dents musicale de Louise

Cela n’étonnera personne : notre Djette et cheffe des podcasts Louise avait pensé à une invention musicale pour encourager l’hygiène bucco-dentaire.

« Je me suis souvenue récemment de cette merveilleuse idée que j’aurais du faire breveter : la brosse à dents-mp3.

Il y a de nombreuses années — sûrement quand j’avais 8 ans et une notion toute relative de l’hygiène — je me disais que je perdais un temps fou à brosser des trucs qui ne voient jamais le jour.

Comme les recommandations bucco-dentaires étaient de se brosser les dents 3 fois par jour pendant 3 minutes, c’était beaucoup de temps perdus à « ne rien faire ».

Je me disais que franchement, ça serait cool d’avoir une brosse à dent MP3 qui diffuse une chanson de L5 ou de Yannick Noah (juge pas ma vieillesse, merci) durant le temps imparti. »

  • Est-ce que ça existe ?

Oui, la brosse à dent qui chante a bel et bien été inventée. L’objet se destine le plus souvent aux enfants, et parfois spécifiquement aux fans de Justin Bieber.

Mention spéciale pour cette brosse qui transmet la musique uniquement à son utilisateur, via des vibrations sur les dents. C’est foufou, non ?

La lit-voiture de Queen Camille

Combien de matins paresseux ai-je passé à imaginer le moyen de transport qui me permettrait de me rendre à l’école sans me lever, j’ai nommé : le lit-voiture.

Je ne vous parle pas d’un banal lit d’enfant en forme de voiture mais bien d’un pieu à moteur, autorisé à emprunter les voies publiques.

Je me voyais déjà pelotonnée sous ma couette au feu rouge, à rendre envieux tous les enfants du quartier.

J’aurais mis ma tenue sous mon oreiller la veille, histoire de ne pas débouler en cours en pyjama, et hop le tour aurait été joué…

Et qu’on ne me demande pas comment j’aurais passé les portes : j’ai le droit de rêver.

  • Est-ce que ça existe ?

Les plus mesquin·es d’entre vous argueront que mon invention existe déjà et que cela s’appelle un camping-car. Mais si j’avais du aller à l’école en camping-car, il m’aurait fallu un chauffeur.

Or l’aspect le plus séduisant de mon lit-voiture imaginaire était sa totale autonomie.

En fait, si je voulais, je pourrais aujourd’hui élire domicile dans une Tesla à conduite automatique, y mettre un matelas et zou.

Notez que dans la même veine de fainéantise, j’avais imaginé des trottoirs roulants pour ne pas avoir à marcher. Puis, un jour, j’ai fait un changement à la station Châtelet et j’ai compris qu’on m’avait devancé.

Le petit-dèj automatique de Vincent

Un lecteur de madmoiZelle nous a écrit pour nous partager son idée de flemmard matinal :

« Je rêvais d’une machine à petit-déjeuner, j’avais carrément pensé le système entier, tout automatisé, avec une machine à petit-dèj qui balance ensuite le tout dans un système de chauffe-plat.

Ces derniers utilisant les conduits de ventilation des murs avec un système de trappe au dessus du lit, qui se déplie de manière à servir de table au dessus du lit pour le petit-dèj.

Mais bon, on a détruit ma fiction en me disant qu’il n’y aurait jamais la place dans les murs, vu l’étroitesse des conduits. Je ne connaissais pas encore Wallace et Gromit à l’époque, mais je les envie aujourd’hui. »

  • Est-ce que ça existe ?

Non. À part être en couple ou en coloc avec quelqu’un de dévoué, le petit-dèj au lit sans fournir aucun effort reste un rêve.

Le réviseur nocturne de Claire

Remarquons que la plupart des inventions de cet article sont destinées à faire tout ce qu’on avait pas envie de faire quand on était gosse.

« Enfant, je disais que quand je serais plus vieille, j’inventerai la machine à apprendre les cours pendant la nuit ! »

C’est vrai que ça ferait quand même gagner du temps.

  • Est-ce que ça existe ?

Pas que je sache, mais ma mère m’a toujours dit que mettre ses cours sous son oreiller améliore grandement la mémorisation. Après, ma mère est pas neuroscientifique non plus…

La cup avant l’heure de Cha

Il y a parmi vous de sacrées pionnières, dont Cha, qui n’avait qu’une dizaine d’années quand elle a failli inventer la cup menstruelle :

« Bon, en fait mon invention aurait été plutôt bancale (dans le sens propre du terme), parce qu’à cet âge-là, j’étais pas vraiment au courant de l’anatomie exacte d’une vulve.

Quand on a commencé à m’éduquer aux règles et à me présenter les serviettes et les tampons je me suis dit : « C’est bien beau tout ça, mais si les règles c’est à peu près le contenu d’un tasse à café pourquoi est-ce qu’on se mettrait pas directement une tasse à café dans le slip, comme ça on se fait pas chier avec des mini-couches qui font pleins de déchets ». Oui j’avais visiblement une conscience écologique dés cet âge, merci papa, merci maman.

L’idée me semblait tellement évidente et simple que je me demandais pourquoi personne n’y avait jamais pensé avant moi.

Mais je voyais bien un inconvénient : comment faire tenir en place la tasse à café entre la culotte et le « trou des règles » ? Ça risquait en plus de se voir, mais ça c’était secondaire : on pouvait mettre des jupes et ça réglait le problème.

Étonnement, la question du confort de cette invention ne m’as jamais traversé l’esprit, peut-être qu’entre ça et du coton dans moi, je me disais qu’on était pas à ça près… Parce que c’est bien connu, marcher avec une tasse coincée par l’action du Saint Esprit dans l’entrecuisse, c’est très pratique ! »

  • Est-ce que ça existe ?

« Heureusement pour l’humanité, la cup a été mise sur le marché avant que je sois en âge de concevoir un produit ou de déposer un brevet. »

Effectivement, mais c’est quand même drôle d’avoir pensé à une tasse pour un truc qui allait s’appeler « cup » !

La douche écolo de Gaëlle

Vos consciences écologiques étaient décidemment précoces, comme en atteste l’invention de Gaëlle :

« De mon côté, j’avais imaginé une douche avec une sorte d’écran à travers lequel on aurait vu des bouteilles se remplir au fur et à mesure qu’on consomme des litres d’eau, ce qui nous aurait poussé à nous doucher de manière plus économique.

J’avais eue cette idée après avoir vue le nombre de litres d’eau utilisés par douche, que je trouvais énorme…»

La télécommande-visioconférence d’une autre Gaëlle

Je pense qu’on a toutes rêvé à celle-ci au moins une fois :

« Moi quand j’étais petite, je m’imaginais que plus tard j’aurais une télécommande qui ferait visio, et qui dirigerait tout dans la maison, juste en appuyant sur un bouton. On parle des années 90 hein : je pensais que ça existerait genre en l’an 3000, dans le Futur ! »

  • Est-ce que ça existe ?

Oui : il s’agit du smartphone.

Et toi, qu’as-tu inventé de formidable quand tu étais petite ? 

À lire aussi : Ces trucs cons mais mignons qu’on croyait quand on était petites

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • JAK-STAT
    JAK-STAT, Le 12 janvier 2019 à 21h00

    En sixième j'avais "inventé" les objets connectés avant que ce soit connu du grand public (ce que je veux dire c'est que peut être que ça existait déjà, mais pas dans le commerce)
    J'aurais pu faire fortune :lunette:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!