15 bonnes raisons d’honorer Skyblog

On a tendance à l'oublier, mais Skyblog a été une véritable source d'apprentissage pour une partie de notre génération. L'heure est à l'hommage : Skyblog est mort, vive Skyblog !

15 bonnes raisons d’honorer Skyblog

Publié initialement le 30 mars 2012

Amie née entre 1985 et 1995, te souviens-tu du temps jadis, où, dans ta chambre, s’étalaient des posters de Che Guevara et Bob Marley ? Tu étais jeune et idéaliste, tu clamais à tout vent que « la tektonik c’est pas qu’une danse c’est un mode de vie que je respecterai toujours quoi ». Tu portais des Converses avec des petits coeurs dessus. Tu écoutais Kyo et Tryo, et les draps de ton lit étaient ornés d’un poney géant. Ah, doux temps que ceux-là ! Souviens-toi, tu avais également un Skyblog, lâchement abandonné dès ton entrée au lycée. Retour sur un site merveilleux qui a bercé notre adolescence, en quinze raisons de se remettre au Skyblog.

1/ Parce que c’est toute ton adolescence. Tu pouvais passer jusqu’à douze heures par jour à faire croître la courbe de tes stats au moyen de stratégies diverses. Dans les skyblogueurs, il y avait :

  • le flagorneur impénitent (« kikoo ! il é vrémen tro kool tn blog é té foto el son tro ouf é tes tofs cé tro2labal lol ^^ »),
  • l’éternel rageur (« T’es qu’un bout laid avec tes photos de chatons qui clignotent),
  • le marketeur précoce (« Super promotion, valable uniquement jusqu’à ce soir 18h59 : pour tout com’ écrit, trois com’s rendus ! « ),
  • le romancier en herbe, qui t’écrivait mille mots pour ne rien dire,
  • ta bestah, qui commentait tes propos juste pour ne pas créer d’incident diplomatique (« kikoo ma bestaAah’ c’était trop bon ce macFleury qu’on a mangé ensemble j’m’en souviendrai toute ma vie <3<3<3 »),

… entre autres archétypes tous plus mignons les uns que les autres.

2/ Parce qu’il t’apprenait la politique. C’est sur Skyblog que tu as compris que « le communisme c’est trop de la merde et en plus sa a fé autant de mort que le sida ». Ou que tu as composé de délicates rimes à l’égard de tel ou tel politique (« Ségolène Royal, poil aux amygdales, Philippe de Villiers, poil au pieds »). Bref, la glorieuse plateforme de blogging a éveillé ta conscience citoyenne.

3/ Parce qu’il a développé ton goût pour l’art photographique. Grâce à l’appareil photo 7.4 mégapixels que tu as reçu pour ton anniversaire, tu es devenue une Norman Rockwell du 21ème siècle. Enfin presque. Tu as passé des heures à tenter de trouver le bon cadrage, celui qui voilerait tes poussées d’acné et ton appareil dentaire. Tu as réussi. Et tu as passé l’équivalent du volume horaire des cours de français en quatrième sur Photoshop, occupée que tu étais à donner à tes clichés une aura de mystère et de sexytude.

4/ Parce qu’il t’a appris le marchandage et le capitalisme. 1 coum’s écrit, 3 coum’s rendus. Tremble, loi du talion. Cette logique imparable t’a poussée à commettre une moyenne de 1495,98 commentaires du style « kikootrokooltonblog ». Encore aujourd’hui, tu en rougis.

5/ Parce qu’il élevait tes goûts musicaux. Mais oui, COMMENT aurais-tu découvert Cindy Sander, Amandine du 38 et Mickael Vendetta sans Skyblog ? À ce titre, je suis persuadée que ledit site a dû fortement contribuer à l’essor des usines de boules Quiès. Il y a du complot dans l’air.

6/ Parce qu’il t’a appris à danser la tektonikEt que cela se passe de commentaires.

7/ Parce qu’il t’a appris à cerner les gens en moins d’une oeillade. Plus fort que les portraits de Boileau, les profils Skyrock. En moins d’une microseconde, tu pouvais cerner la personnalité du tenancier du blog. S’il était boutonneux, qu’il portait une casquette « NYC », des fausses lunettes Ray-Ban et qu’il faisait un « V » de sa main droite, c’était, à n’en pas douter, un Kévinus communus (l’espèce est classée dans les nuisibles). Si elle était recouverte d’une couche de fond de teint orange du meilleur goût, qu’elle arborait une moue de canard constipé doublé de grands yeux torves et bovins, c’était une Kévina Communa (variante femelle de l’espèce citée ci-dessus).

8/ Parce qu’il t’a donné une vocation. Les pertinents articles que tu rédigeais à propos de l’idole de ta jeunesse, Matt Pokora, ont décidé de ton avenir professionnel : tu serai journaliste à « Fan 2 », ou tu ne serai pas.

9/ Parce qu’il t’a appris les figures de style.

  • « J’m’impose j’t’explose » : rime riche.
  • « J’t’explose sur le bitume comme une grenouille écrasée » : métaphore filée.
  • « Steuplé Henriette-Bénédicte, je sais que j’tai trompé avec ta bestah, mais donne moi une chance » : paraclausithyron.
  • « Mon nivo en francé é pa si téribl ke sa » : euphémisme.
  • « T’es ma bestah et je t’aime plus que moi-même » : hyperbole.
  • « Jean-Kévin il est pas laid » : litote.
  • « J’veux pas dire que ton blog est nul, mais bon… » : prétérition. Entre autres.

10/ Parce qu’il était le terrain de tes vagues à l’âme ordinaires. Avant Skyblog, il y avait ton journal intime à petits carreaux, ce muet psychanalyste. Après Skyblog, les errements de ton âme torturée furent rendus publics. C’est ainsi que tout le collège fut informé que tu étais amoureuse du prof de maths. Ce qui, soit dit en passant, n’a rien changé à ta moyenne dans cette matière.

11/ Parce qu’il était un Kévinodrôme sans précédent. Et que le Bourdieu qui était en toi trépignait de joie à l’idée de faire une observation sociologique universitaire des phénomènes humains qui s’épanchaient via Skyblog. Si un jour tu dois faire une thèse, tu sauras t’en souvenir.

12/ Parce qu’il t’a appris à te servir des zinternettes. Comment faire un GIF aussi performant que celui de Samantha-Georgette ? Comment incruster des paillettes qui clignotent dans une photo de dauphins ? Comment mettre en hyperlien la dernière vidéo trop sexyyyy des Tokio Hotel ? Sans doute ta curiosité informatique n’aurait-elle jamais été assouvie sans la pratique intensive du blogging. Pour cela, merci, Skyblog.

13/ Parce qu’il t’a permis de faire connaître au monde des éléments très importants de ta vie. Adoption d’un nouveau poisson rouge. Enlèvement de ton appareil dentaire. Premier baiser avec Jean-Kévin. Décès par gloutonnerie du nouveau poisson rouge, avec photo à l’appui.

14/ Parce qu’il t’a confrontée avec le monde des zadultes. Le jour où tu as été convoquée chez le proviseur à cause de ton défunt blog, sur lequel tu te vantais de faire de faux-mots pour sécher des cours et aller au cinoche, et où tu te gaussais des stupides blagues de ton professeur de biologie. (C’est un mec qui va chez le médecin : ni lui ni sa femme ne sont roux, et tous ses enfants le sont. « Avec votre femme, lui demande-t’il, vous faites l’amour tous les jours ? -Non. Toutes les semaines ? -Non. Tous les mois ? -Non. Tous les ans ? -Non. Ben, cherchez plus, c’est la rouille. »)

15 / Parce qu’il t’a appris la maîtrise de la langue. (Ou pas).

Bref, Skyblog, c’est tout une histoire, et un monde en déliquescence que nous nous devons (peut-être) de sauver. Quoi qu’il en soit, chères lectrices, lâchez vos coum’s : croix d’bois croix d’fer, si j’mens j’vais en enfer, je vous les rendrai.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 69 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AmiBlue
    AmiBlue, Le 21 février 2015 à 21h34

    J'a bien évolué sur skyblog, et... j'y suis toujours ! Bon, maintenant j'écris une fiction et je gère un blog jeu vidéo :taquin: et les autres blogs sont morts, il faut avouer que j'étais pas douée pour le racontage de vie (mais pour parler de mangas, oui !)
    :free::free: Skyblog, c'est le bien
    Oh et quelqu'un a connu les baka-sadiques ? Je les adorais ! J'avais créé un blog sadique et j'étais prête à les rejoindre et tout et tout...

Lire l'intégralité des 69 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)