Comment bien choisir ses sous-vêtements ?

Parce que c'est toujours galère de trouver les bons sous-vêtements, ou simplement de connaitre sa taille, Juliette vous a concocté ce guide spécial lingerie, avec plein de synonymes de « seins » dedans !

Comment bien choisir ses sous-vêtements ?
Note de service : le guide suivant a été écrit pour vous aider au mieux dans le choix de vos sous-vêtements. Mais ce n’est pas une science exacte. Les méthodes de mesures ont été établies selon une mini-enquête menée par la rédactrice autour de son propre cas et de celui de ses collègues et amies, et n’est pas adaptable à tous les physiques. Il est là pour essayer de vous donner une vision globale de votre taille. N’oubliez pas que le meilleur moyen de la connaître, c’est d’essayer !

S’il y a bien une galère du quotidien dans la vie d’une femme, c’est bien l’achat des sous-vêtements. Entre les interminables calculs pour essayer de déterminer sa taille de soutien-gorge, les innombrables sites dédiés qui se contredisent sur la méthode… Sans parler des bas qui ne sont pas en reste ! Culottes trop petites, qui serrent et laissent des marques, ou a contrario celles qui sont trop lâches, on peut dire qu’il y a de quoi péter un câble.

Mais pas de panique, je vais essayer, dans la mesure du possible et après une enquête fastidieuse, de t’aider à trouver les sous-vêtements qui te correspondent le mieux, et dans lesquels tu pourras te sentir à la fois maintenue, sexy, et confortable !

Attention : dans cet article je ne parle de sous-vêtement qu’en tailles françaises. Les tailles européennes diffèrent et ne sont pas exactement équivalentes !

Calculer sa taille de soutien-gorge, ou l’enfer sur terre

Alors là, attention, je sais que je m’attaque à un morceau plutôt difficile.

En parcourant l’Internet à la recherche du site qui me semble le plus juste pour calculer sa taille de soutif, et savoir quelle est donc la mieux adaptée à nos seins ET à ce que l’on trouve sur le marché (pas facile d’avoir les deux, croyez moi), je suis tombée sur bon nombres de pages, blogs et autres registres web (oui j’ai 70 ans) me donnant des résultats tout à fait contradictoires.

J’ai donc commencé à me gratter la tête, et à me dire « merdouille je savais que c’était pas simple comme histoire, mais là je suis carrément perdue ».

bernard-black

« Mais dans quoi j’me suis embarquée, moi ? »

Du coup, j’ai commencé à interroger mes propres nichons (ou « teuteutes », comme dirait une certaine Sophie Riche) et ceux de mes chères collègues, et je leur ai mesuré les seins et bustes (héhé, oui j’ai de la chance), pour savoir si leur taille présumée et celles de leur soutien-gorge concordaient. Sur certains sites on arrivait à des résultats complètement en dehors de la réalité. Bien trop grands, ou bien trop petit.

Pour prendre mon propre exemple, je fais un 85D en général (tout dépend des marques, mais ça, on y arrivera plus tard). Sur certains sites, j’arrivais à des résultats comme un 70E et sur d’autres à un 85B. Pour avoir essayé plusieurs tailles de soutif, je peux vous dire que je rentre ni dans l’une, ni dans l’autre.

Je me suis donc fiée au seul site qui m’a donné des mesures correspondantes à ma taille, et à celle de mes collègues, en fonction de notre tour de buste et de notre tour de poitrine. Mais, encore une fois, tout cela n’est pas une science exacte. Il se peut que certaines sites qui m’ont donné des mesures qui ne m’allaient pas conviennent parfaitement à votre cas, et que le site que je trouve personnellement le plus juste vous dise un ramassis de connerie sur vos nichons. Je m’en tiens à mon expérience personnelle !

Comment calculer sa taille de soutien-gorge ?

Nous voilà au coeur du truc. S’il y a un bien un point sur lequel tous les sites « spécialistes » du soutien-teuteutes se rejoignent, c’est sur la méthode à aborder pour calculer sa taille de soutif. 

Pour ça, il faut te munir d’un mètre ruban. Si tu n’en n’as pas, tu peux prendre une ficelle que tu coupera en fonction de la taille mesurée, que tu reporteras sur un mètre.

Une fois ton mètre ruban ou ta pelote de ficelle bien dans les mimines, tu vas prendre deux mesures :

  • Une juste en dessous de ta poitrine, en passant (environ) là où la bretelle de ton soutien-gorge passe dans ton dos.
  • Une au niveau de tes roploplos au point où ils sont le plus volumineux.

Tu obtiens deux sommes différentes, que tu vas ensuite reporter sur cette page, où tu trouveras calculateur et tableau, qui va effectuer la conversion, et te donner ta taille de soutif. Je ne donne pas ici de méthode de calcul, car, encore une fois, il en existe plein de différentes, ce qui rend le résultat encore plus incertain qu’il ne l’est déjà.

Tu peux retrouver, par exemple, deux autres façons de calculer ta taille ici et ici !

Cela va te donner une idée globale de la taille qui te correspond, qui n’est pas immuable, car les marques ne partent pas toutes du même modèle de mesure, et tu peux donc te retrouver à faire des mesures différentes chez certaines griffes. 

Pour reprendre mon exemple, je fais en général un 85D, comme dis plus haut. Mais, si je vais faire cette taille chez Undiz ou chez Etam, je vais faire un 75D chez certains modèles de chez H&M, et du 85E chez Darjeeling. C’est un peu le bordel, vous en conviendrez. Le meilleur moyen, donc, de savoir quelle est sa taille, c’est d’en essayer plusieurs, afin de voir laquelle nous correspond le mieux dans une marque donnée.

De la différenciation entre buste et poitrine

Il m’est nécessaire de profiter de l’occasion pour rappeler ici que le chiffre et la lettre définissent deux choses bien différentes. Les chiffres, allant souvent de 70 à 115, désignent le tour de buste, les lettres, allant souvent de AA à K, désignent la profondeur de bonnet. J’insiste là dessus, car trop de gens confondent les tailles entre elles.

Un 80D définira une poitrine plus importante qu’un 95C, mais cette dernière taille aura tendance à paraître plus grande, car le buste est plus important. 80D = dos menu, gros seins, 95B = dos plus important, poitrine moins généreuse.

Scoop : tous les seins sont différents

Et là, beaucoup vont pouffer de rire en se disant que je n’apprends rien à personne mais il est toujours bon de rappeler que tous les seins sont différents. Il existe une muuuuultitude de forme de seins, et certains peuvent rentrer dans le même soutien-gorge sans pour autant avoir le même aspect !

Eh oui, les unes vont avoir les nénés plus « étalés » sur leur buste, et qui vont donc paraître moins gros que ceux de la même taille qui auront plus tendance à ressortir. Certains vont être ronds, d’autres plus en forme de poire, il y a aussi ceux qui font leur vie totalement séparément, et ceux qui sont parfaitement inséparables. Bref, il y a plus de formes de seins que de saisons de Dallas.

homer simpson lady man

Il ne faut donc pas se fier à l’aspect ou à ce que les autres pensent : si tu fais un bonnet E, tu fais un bonnet E. Tu ne vas pas prendre des soutien-gorges plus petits dans lesquels tu ne te sentiras pas à l’aise juste parce que deux-trois couillons t’auront dit « tes seins ont pas l’air si gros que ça, arrête ton char, Ben-Hur » (et en plus ils font des jeux de mot pourris).

À lire aussi : J’ai testé pour vous… avoir de petits seins

À propos du maintien

Tu dois sûrement le savoir, il existe beaucoup de formes différentes de soutien-gorges. Il y a celles qui sont plus pensées pour l’esthétisme que pour le maintien, d’autres seront faites pour être confortables, et d’autres encore favoriseront le maintien de tes seins. Certains modèles, fort heureusement, seront un mix des trois à la fois. D’ailleurs, les marques essaient de plus en plus de proposer des articles qui correspondent à tous ces aspects que l’on recherche chez un cache-nichons.

En tous les cas, il faut encore lutter contre les idées reçues : ce n’est pas parce que l’on a les nichboobs proéminents que l’on a absolument besoin d’un soutien constant. Certaines vont avoir une grosse poitrine qui tient bien sans soutif, et d’autres vont avoir des seins plus petits, mais qui ont plus tendance à tomber.

Bien évidemment, plus les roberts sont importants, plus ils vont avoir tendance à s’affaisser avec le temps… Mais ce n’est pas le cas pour tous !

grab-two-things-you-love

Celles qui recherchent plus le maintien des doudounes vont privilégier des soutiens-gorge avec armatures, qui les soutiendront par en-dessous. Mais contrairement à ce que l’on peut penser, les modèles à coques ne sont pas les mieux placés pour bien les garder. (Pour plus d’infos sur les différentes formes, je te laisse aller voir ce guide pratique de Darjeeling, plutôt bien fait)

Pour des tétés bien soutenus, il n’y a pas de secret, encore une fois, il faut essayer ! La petite astuce est de sauter et se baisser dans la cabine d’essayage, se tortiller dans tous les sens, pour voir, si, à la fin de toutes ces péripéties, le soutif est toujours à sa place et ne laisse sortir personne. Si du monde est parti faire un tour dehors (je parle encore des seins, pas de vrais gens), ou si tu as eu mal pendant ton exercice du jour, pas de secret, il faut prendre une taille en-dessous.

Au niveau des bretelles, elle doivent soutenir, oui, mais pas tout ! Ce n’est pas la peine de les serrer comme une folle (que ce soit celles des épaules ou celle du dos), il faut pouvoir être à l’aise tout en étant maintenue.

Enfin, je tiens à dire à mes amies aux bonnets A : ne complexez pas sur vos seins, et n’ayez jamais peur de demander votre taille en magasin, en craignant que l’on vous dise que vous n’avez pas besoin de mettre de soutien-nénés ! Si vous avez envie d’en mettre, alors ne vous gênez pas ! 

Et si vous n’avez pas envie d’en porter non plus, d’ailleurs. Ta poitrine, ton choix.

À lire aussi : Libérons les tétons ! — Le dessin de Cy.

Comment reconnaître qu’un soutif ne nous va pas

Je répète depuis le début de l’article que le tout, c’est d’essayer, mais il faut savoir, une fois le potentiel soutien-gorge passé, s’il nous va bien ou pas. En plus des quelques astuces que je t’ai filé un tout petit peu plus haut, voici d’autres moyens de repérer qu’il faut sans doute changer de taille :

  • Pour savoir si ton soutien-gorge est trop serré, essaye de passer deux ou trois doigts (je vous vois ricaner, les pervers du fond) entre ton dos et la bretelle dorsale. Si c’est difficile, impossible ou que tu sens trop de pression sur ta main, il faut que tu prenne une taille de buste au-dessus.
  • Si la bande dorsale remonte carrément et n’est pas parallèle à ta ligne de sein, c’est que tu as choisi une taille de buste trop grande, et ce sont les bretelles d’épaules qui maintiennent tout le monde. C’est aussi leur rôle, mais tout ne doit pas reposer sur les leurs, d’épaules.
  • Les bretelles doivent être serrées à peu près à moitié. Sachant que ton soutif va se détendre à force de le porter, il vaut mieux avoir à les resserrer au fur et à mesure, plutôt que de le prendre trop petit, et devoir en racheter un à sa taille après coup. Si tu dois serrer tes bretelles à fond ou au contraire les laisser lâches au maximum, il faut changer de taille.
  • La petite bande reliant tes deux bonnets doit être bien à plat contre ton sternum, si ça n’est pas le cas, il faut prendre un bonnet plus grand.
  • Le bonnet ne doit pas scier en deux tes seins, ni même faire un petit bourrelet au dessus des seins, sinon cela veut dire qu’il est trop petit.
  • Au contraire, si tu vois que ton sein ne touche même pas le bonnet de ton soutien-gorge, tu as choisi une taille trop grande.
  • Il ne faut pas que ton soutif ne laisse trop de marques sur ta peau (que ce soit sous les seins, sur les épaules ou dans le dos). C’est normal qu’au bout de toute une journée de port il y en ait des petites, mais si, dès l’essayage, tu vois qu’il t’en laisse, il te faut choisir un modèle plus grand, ou alors une forme qui te convient mieux.

passionata

Par exemple, ce soutien-gorge Passionata est un petit peu petit pour cette gentille dame, rapport au petit bourrelet au dessus de son sein droit.

Les maillots de bain en S, M, L, XL : quelle taille prendre ?

Ça c’est encore un autre problème auquel on doit faire face pendant les beaux jours : quelle taille de maillot prendre, quand il ne sont pas reportés dans les mêmes mesures que la lingerie, surtout quand on a un buste fin, mais des totoches importantes ?

D’expérience, je te dirais qu’il faut surtout se référer à ta taille de bonnet, et non à celle de tes vêtements. Si tu fais du 36 mais un bonnet E, n’hésites pas à prendre ton bikini en 42 voire 44, sinon tes boobs risquent de se faire la malle assez facilement.

En règle générale, je t’invite à choisir ton haut de maillot de bain une taille plus grande par rapport à celle de tes hauts, sauf en cas de loches importantes et de petit buste, comme dit plus haut.

Et les culottes, alors ?

C’est vrai qu’il y a beaucoup de chose à dire sur le soutien-lolo, mais qu’en est-il du cache-frifri ? Comment bien choisir son nouveau slipouze ?

Cela va être assez rapide mais important de le préciser : c’est mieux de toujours choisir sa culotte une taille plus grande que de celle de nos pantalons, pour être le plus à l’aise possible, et pour qu’elle ne laisse pas de marque sur ta peau. Si tu fais du 40 en bas, il sera mieux pour toi de prendre du 42 pour ton nouveau tanga. Les bas de sous-vêtements sont beaucoup plus serrés que nos shorts ! Rapport au fait que mettre une ceinture à un slip, on a trouvé plus pratique.

slip

Il faut être assez à l’aise dans son slip pour pouvoir faire du stretching avec, c’est prouvé.

Cela vaut aussi pour ne pas se choper de mycose ni de cystite, vu qu’il est connu que des vêtements et de la lingerie qui serrent trop le frifri auront tendance à favoriser le développement de ces sympathiques maladies. 

Au niveau des matières, si tu es sujette à ces deux saloperies, il vaudra mieux que tu choisisses des tissus naturels, comme le coton. Les matières synthétiques ne sont pas tes amies. Ou du moins, pas tous les jours !

À propos des marques

Les marques qui proposent de la lingerie sont nombreuses. Très nombreuses.

Voici une petite liste de griffe dans lesquelles tu peux t’acheter tes sous-vêtements, et des différentes tailles qu’elles proposent.

  • Asos, du 80A au 110H pour les soutiens-gorge, et du 32 au 46 pour les bas
  • Undiz, du 80A au 100D pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas
  • Lemon Curve, du 80A au 105HH pour les soutiens-gorge (en passant par des tailles plus spécifiques, comme le 75J), et du 34 au 60 pour les bas.
  • Etam, du 80A au 115F pour les soutiens-gorge, et du 34 au 44 pour les bas
  • Passionata, du 85A au 100F pour les soutiens-gorge, et du 38 au 48 pour les bas
  • Darjeeling, du 80A au 105G pour les soutiens-gorge, et du 32 au 50 pour les bas
  • Princesse Tam Tam, du 80A au 100E pour les soutiens-gorge, et du 34 au 44 pour les bas
  • Lou, du 85A au 110E (en passant par le 80F) pour les soutiens-gorge, et du 36 au 50 pour les bas
  • Aubade, du 80A au 105F pour les soutiens-gorge, et du S au XXL pour les bas
  • H&M, du 70A au 105D pour les soutiens-gorge, et du 32 au 44 pour les bas. Attention, H&M taille grand !
  • Soleil Sucré, du 80A au 105F pour les soutiens-gorge, et du XS au XXL pour les bas
  • Freya — marque grandes tailles, du 75E au 110G ou 105J pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas
  • Pomm’Poire, du 80A au 115G pour les soutiens-gorge, et du 34/36 au 50/52 pour les bas
  • Lejaby, du 85A au 100E pour les soutiens-gorge, et du 36 au 46 pour les bas
  • Orcanta, du 80A au 110H pour les soutiens-gorge, et du 36 au 50 pour les bas
  • La Lingerie des Rondes, du 75B au 145E pour les soutiens-gorge, et du 36 au 58 pour les bas
  • Ysé — marques petites tailles, du 80A au 95 B pour les soutiens-gorge, et du 34 au 42 pour les bas
  • Dim, du 85A au 105D pour les soutiens-gorge, et du 36 au 42 pour les bas
  • Rouge Gorge, du 80A au 110G pour les soutiens-gorge, et du 34/36 au 50/52 pour les bas
  • Charlott’Lingerie, du 85A au 120G pour les soutiens-gorge, et de la taille 1 à 7 pour les bas
  • Victoria’s Secret, du 30A au 40DDD (soit du 80A au 105F) pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas
  • Calvin Klein — une bonne marque pour la lingerie « invisible », du 80A au 100D pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas.
  • Oysho, du 85B au 100C pour les soutiens-gorge, et du S au L pour les bas
  • Rosy, du 85A au 100F pour les soutiens-gorge, et du 36 au 50/52 pour les bas
  • Agent Provocateur, du 30B au 36F (soit du 80B au 95F) pour les soutiens-gorge, et de la taille 1 à 5 pour les bas. Attention, les prix sont très élevés !
  • Billet Doux, du 85A au 110D pour les soutiens-gorge, et du 35 au 42/44 pour les bas
  • Glamuse, du 80A au 115H pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas
  • Girls Paris, du 75A au 115E pour les soutiens-gorge, et du 34 au 52 pour les bas
  • Beauté Secrète, du 80A au 135F pour les soutiens-gorge, et du XS au XL pour les bas
  • Toutes Les Poitrines, du 75 au 145, et du bonnet A au N pour les soutiens-gorge, et du 36 au 48 pour les bas
  • Dessus-Dessous, du 75B au 130K pour les soutiens-gorge, et du 36 au 50 pour les bas
  • Triumph, du 85AA au 120J pour les soutiens-gorge, et du 38 au 52 pour les bas

Pour aller plus loin

Il y a des tas de pages sur le web parlant des nichons et de la méthode pour les mesurer, et même si leur façon de mesurer ne me convient pas, les blogs de 20 Ans Passés et Expert Moelleux ont des articles très intéressant autour des nénés et des soutiens-gorge. En plus, c’est toujours cool d’essayer plusieurs méthodes, afin d’être sûre !

Il existe aussi ce topic très complet sur le forum de madmoiZelle, qui t’aidera sûrement à trouver les réponses à tes questions, si cet article ne t’a pas suffi, ou qu’il ne t’a pas convaincue. Bonne lecture !

À lire aussi : Conseil morpho : Quelle lingerie pour votre silhouette ? (1/2)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 98 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MorganeGirly
    MorganeGirly, Le 10 septembre 2015 à 15h59

    kawick56
    C'est marrant tout les calculateurs différent sur ma taille de soutif!
    Je m'explique : je fais 73 cm de dessous seins et 83cm de tour de seins.
    Tout calculateur confondu semblait indiqué un petit 85B. Donc je portais des soutifs en 85B. Mon copain me bassinait que mes soutifs étaient trop petits car ils me laissaient des marques sous et dessus mes seins.Moi je disait juste qu'ils étaient bien maintenus.

    Puis le week-end dernier, on est allé dans une boutique de lingerie pour voir réellement qu'elle était ma taille de soutif.Moi pour lui prouver que je portais la bonne taille et lui pour me prouver le contraire. Et bien figurez vous qu il a eu raison le bougre ! C'est un 95C que je fais! (je vous raconte pas le choc pour moi)

    Je crois qu il n'y a pas de secret faut essayer. Et les tailles diffèrent suivant les boutiques, si , si!
    Je ne vois pas comment tu peux faire du 95 avec 73cm de tour de poitrine! C'est normal d'avoir des marques sous les seins, tous les vêtements en font et si tu cherches un soutien-gorge zéro marque alors que ta peau marque naturellement, il va juste arrêter de te maintenir car il ne te touchera plus du tout! Si tu ne te sentais pas trop serrée dans un 85, je ne vois pas comment le 95 peut être à ta taille :dunno:
    Tu as pris quelle marque?

Lire l'intégralité des 98 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)