3 bonnes raisons de voir Glass, la suite tant attendue de Split (sans spoilers !)

Glass est un des films que Mymy avait le plus hâte de voir en 2019. Son verdict sur la suite de Split et d'Incassable ? Le voici !

3 bonnes raisons de voir Glass, la suite tant attendue de Split (sans spoilers !)

En partenariat avec Disney (notre Manifeste)

Je me souviens encore de la fin de Split, de cette révélation que personne n’avait vue venir, de mes poings serrant les accoudoirs quand Bruce Willis apparaît à l’image.

Deux ans plus tard, Glass vient le 16 janvier clore la trilogie commencée avec Incassable en 2000. M. Night Shyamalan a-t-il réussi son pari ?

Glass, point d’orgue d’une incroyable trilogie

Oui, oui, oui ! J’ai eu la chance de voir Glass et je peux te le dire : je n’ai pas été déçue.

Refaisons un peu le point pour te rafraîchir la mémoire, avant que je ne t’explique pourquoi Glass est réussi…

Dans Incassable, David Dunn (Bruce Willis) survit inexplicablement à un terrible accident de train. Il développe à la suite de ça un caractère invulnérable et un don qui lui indique qu’il touche une personne dangereuse.

Elijah Price (Samuel L. Jackson) fait figure de mentor pour ce héros atypique, en le guidant dans la découverte de ses pouvoirs. Il est atteint de la maladie des os de verre et s’est réfugié dans son amour des comics.

Mais à la fin, CHOOOC ! David Dunn, en serrant la main de son ami, se rend compte que c’est lui qui a provoqué l’accident de train dans lequel tant de personnes ont perdu la vie…

Et ce, dans le simple but de confirmer sa théorie : de telles catastrophes peuvent faire émerger des super-pouvoirs.

Le criminel, dénoncé par David Dunn, finit interné dans un hôpital psychiatrique.

À la fin de Split, Kevin Wendell Crumb (James McAvoy) est en cavale, sa terrifiante dernière personnalité enfin révélée. David Dunn entend parler de son cas à la télé et décide de l’affronter.

Glass réunit le gentil (David Dunn), le méchant (Elijah Price), et… le joker, l’imprévisible Kevin Wendell Crumb, tour à tour dangereux, tendre ou strict.

Et sur l’intrigue, je ne te dirai rien de plus. Car comme SplitGlass mérite d’être vu l’esprit vierge, afin de tout absorber de la meilleure des façons !

Laisse-moi te donner 3 bonnes raisons de foncer voir Glass au cinéma ce 16 janvier.

1. Le casting incroyable de Glass

Bien sûr, tu ne seras pas surprise d’apprendre que James McAvoy est impeccable dans Glass : son tour de force dans Split était déjà dingue (lol) (pardon).

Eh bien sache que le reste du casting n’a pas à rougir une seule seconde !

Samuel L. Jackson est absolument parfait. Loin des mecs « grande gueule » qu’il joue souvent, de façon si savoureuse, le rôle d’Elijah Price le force à plus de subtilité.

Un haussement de sourcils, un tressaillement de paupière, et c’est tout le génie malfaisant du personnage qui transparaît sans qu’il n’ait à prononcer un mot…

Bruce Willis est également excellent. Ça fait longtemps que je ne l’avais pas vu au cinéma ; j’ai failli oublier la présence, la prestance qui l’habite.

Quand David Dunn est dans une scène, il est magnétique. Et sa grande vulnérabilité, en contraste avec sa force physique, le rend touchant.

Anya Taylor-Joy aussi reprend du service dans Glass. La Casey qu’elle incarne se remet de son traumatisme, elle est combative et émotive.

Comme dans Split, l’actrice est impeccable !

Et si chou ♥

Sarah Paulson (American Horror Story) clôt cet incroyable casting. Elle interprète dans Glass une psy spécialisée dans les personnes pensant avoir des super-pouvoirs.

L’actrice n’a plus à prouver son talent, et son jeu tout en nuances et en empathie devrait te toucher comme il m’a touchée !

2. Glass, une ode aux comics

M. Night Shyamalan n’a jamais eu peur de s’attaquer à ce qu’on appelle les « films de genre » : les extraterrestres de Signes, le thriller horrifique Sixième Sens, le mystérieux Le Village

Horreur, fantastique et science-fiction continuent à être snobés pour une partie des gens qui y voient d’éternels sous-genres manquant de maturité. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent !

Elijah Price, dans Glass, est passionné de comics ; le film entier est un hommage à ce genre qui a façonné l’imaginaire américain, puis mondial.

La façon dont les œuvres qui nous font vibrer influent sur notre vision du monde est au cœur du long-métrage. Et jamais les comics ne sont dans Glass considérés comme une sous-culture.

Ces histoires de super-héros, de super-vilains, de super-pouvoirs et de super-responsabilités font rêver, ce n’est pas pour rien. Glass te donnera envie de foncer en boutique de comics !

3. Glass, un pari réussi

Personne ne peut dire « Ah mais c’était sûr que Split serait la suite d’Incassable ». Personne. La fin a surpris TOUT LE MONDE.

À présent, des centaines de milliers de gens attendent Glass au tournant.

Glass est un pari risqué ; réunir deux films qui fonctionnent très bien chacun de leur côté, les mêler dans une intrigue et réinventer des personnages ayant presque 20 ans…

Il aurait été facile de se planter. Mais M. Night Shyamalan ne s’est pas planté.

Glass est réussi. Jamais il ne dénature les deux films qui le précèdent, jamais il « n’annule » des vérités établies.

La silhouette de David Dunn dans son poncho imperméable est aussi impactante que le premier jour. Celle d’Elijah Price dans son fauteuil aussi.

Kevin Wendell Crumb trouve sa place naturellement, formant un trio qui semble évident, alors qu’avant Split, personne ne l’imaginait !

Deux décennies plus tard, la continuité se fait, de façon fluide.

Je m’arrête là et je ne t’en dis pas plus sur Glass : je te laisse le découvrir au cinéma dès ce 16 janvier, et venir me dire ce que tu en as pensé dans les commentaires !

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Annaïck
    Annaïck, Le 15 janvier 2019 à 14h26

    Mymy
    C'est mieux mais avec le résumé qui est fait dans cet article ça devrait aller !
    Merci @Mymy pour ta réponse ! Justement, je n'ai pas lu l'article pour ne pas me faire spoiler. Je vais plutôt opter pour un visionnage d'Incassable avant d'aller voir Glass ^^

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!