Fashion Week de Londres 2012 : la bataille des styles

Aujourd'hui sur vos écrans, madmoiZelle fait le point sur la Fashion Week de Londres 2012. À vous d'élire votre équipe préférée.

Fashion Week de Londres 2012 : la bataille des styles

Goodbye my lover, la Fashion Week de Londres est terminée. C’est le moment de faire le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant et en mangeant du carrot cake sous un plaid en patchwork. Mais attention, l’heure n’est pas au ramollissement cérébral version jelly périmée.

Les trouvailles prêt-à-porter des anglophones pour l’automne-hiver 2012 sont arrivées. Tout est fou-fou-fou, voyez-vous. Histoire d’y voir plus clair, voilà une sélection des créateurs qui shakent du cake. Les équipes sont formées, et la course à la tendance fait rage. Et si tu es un peu jet-lag, n’hésite pas à relire cet article de Nyv pour plus d’explications sur le principe de la Fashion Week.

Équipe 1 : Les clowns new generation

Ouverture de la compétition avec le club des loufoques, j’ai nommé Meadham Kirchhoff, Louise Gray et Moschino Cheap and Chic. Ici le Manège enchanté rencontre le cirque Pinder dans l’arrière-boutique d’une friperie, et paf, ça fait des Dragibus. Mettez des fourrures multicolores, des motifs naïfs, des couleurs lollipops, des pantalons pattes d’éf et secouez le tout. Picasso disait qu’il avait mis toute sa vie à savoir dessiner comme un enfant. Ces couturiers ont passé 6 mois à recréer les tenues que je portais à quatorze ans. Je pense que j’étais un génie incompris.

Équipe 2 : Les super-modernes

Autre ambiance avec le groupe « Retour vers le futur ». Bienvenue à Gattaca, sans Jude Law mais avec Acne, David Koma et Christopher Kane. Alpha Z 340 a conçu pour vous la garde-robe de la parfaite business-girl, Leeloo Dallas Moultipass représente. Les coupes sont précises, aérodynamiques, avec des effets métallisés et vinyliques. Le plastique c’est fantastique, toi-même tu sais.

Équipe 3 : Les drogués de l’imprimé

La drogue, c’est mal, et les stupéfiants, c’est méchant. Manifestement, personne n’a prévenu Erdem, Marie Katrantzou, Basso & Brooke et House of Holland. J’ignore quel produit ces quatre-là ont consommé mais la digestion a dû être chaotique. Au programme de l’overdose : des arabesques baroques, des dessins géométriques et des tissages surdimensionnés. Sur les deux dernières tenues, ce motif qui ressemble à une empreinte de poulet (si, si) s’appelle le pied-de-coq. Le chant du coq m’évoque directement celui d’un autre volatile, le Patrick Bruel : alors regarde, regarde un peu, je vais pas me taire parce que t’as mal aux yeux.

Équipe 4 : Les rigides mais pas coincés

Voici la team dont on pourrait croire qu’elle a un aspirateur dans le derrière, mais en fait non. Burberry Prosum, Jonathan Saunders, J.W.Anderson et Marios Schwab vous présentent le chic à l’anglaise. Et appliquent la technique infaillible du pince-sans-rire : garder l’air austère en toutes circonstances, y compris lorsque tu as un Carambar coincé dans les dents, et que tu viens de lire à tous tes potes la blague pourrie du bonbon en question. Bref, il faut rester digne même quand ta capeline t’offre le champ de vision de Gilbert Montagné.

Équipe 5 : Celle de toutes les matières (c’est la ouate qu’elle préfère)

Terminons cette compétition avec un trio éclectique, composé de Giles, Simone Rocha et Matthew Williamson. À première vue, ils n’ont rien en commun. FAUX ! Ce qui réunit ces trois-là, c’est le sens du détail : les sequins qui font bien, la dentelle subtile et les brûlures au chalumeau. Finalement, être hype, c’est facile. Je propose qu’on sorte toutes nos briquets pour faire un petit autodafé avec des robes. Pour allumer en soirée, rien ne vaut l’effet barbecue.

Alors, quelle équipe t’a fait frissonner l’épiderme, palpiter les artères pulmonaires ou frôler l’arrêt cardiaque ? Donne-nous tes impressions !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tititelili
    Tititelili, Le 24 février 2012 à 15h52

    auroreblogmode;2944080
    Bof...comment dire? je n'ai pas vraiment de tendance préférée, à part peut être celle des matières.Il faut voir ce que ça va donner après, dans les magasins, parce que là, c'est trop excentrique pour moi !

    Aurore
    La minute mode et beauté d'Aurore: le blog mode d'Aurore!
    Je suis d'accord, rien qui ne me fasse rêver...Je reste sur la mode sirènes :jv:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)