Comment avoir un orgasme… sans se déshabiller !

Quitter un slim bien trop serré, dégrafer un soutif dans le noir, enlever (ou non) ses chaussettes… Autant de corvées inutiles dont il est possible de s’affranchir en maîtrisant l’art délicat de se frotter. Voilà comment s'astiquer l'abricot en gardant ses sapes.

Se lustrer la vulve contre la jambe, le genou ou l’érection de quelqu’un est un art sous-estimé.

Il faut dire que les Yorkshires et autres chiens baiseurs de meubles et profanateurs de mollets ne lui font pas bonne presse…

Pourtant se frotter, jusqu’à la jouissance ou pas, sans même retirer ses vêtements, est une activité saine, plaisante et ludique.

C‘est ainsi qu’au détour d’un coussin ou d’une peluche aguicheuse, de nombreuses jeunes femmes découvrent la masturbation et les joies de posséder un clitoris doté de 8000 terminaisons nerveuses (un record à l’échelle du corps humain).

Youpi, la partie externe de cet organe 100% dédié au kif est si réceptive qu’elle peut être stimulée même à travers les vêtements ! Cela peut carrément se révéler plus plaisant qu’un toucher direct de cette zone parfois trop sensible.

On frotte, on frotte, on frotte et paf… Ça fait un orgasme tout habillé ! Hyper pratique.

Se frotter, un art à pratiquer en toute occasion

Le frottage a cela d’arrangeant qu’il peut être mis en oeuvre quasiment en toute circonstances — dans les limites de la légalité. Il a souvent une place de choix aux débuts de la vie sexuelle, dans ce spectre flou des premières fois.

Il présente en effet l’avantage de :

  • Prolonger avec naturel un baiser enflammé et/ou des caresses appuyées
  • Ne pas nécessiter de se mettre à poil (parfait pour les endroits exigus tels que les voitures)
  • Rester relativement discret en cas d’interruption parentale ou autre

Mais se frotter n’est pas réservé à celles et ceux qui attendent d’être prêt·es pour la pénétration ou pour oser se dépoiler.

Cette activité ravira sans mal les personnes possédant un clitoris, et ce à toute heure de la journée. C’est un genre de « préliminaire » tout à fait efficace puisque souvent, la stimulation clitoridienne reste la boss du game.

Les gens qui disent le contraire sont des menteurs, et ceux qui l’ignorent sont dans la merde.


Clit = joie, c’est pourtant simple

Si je me permets de tenir ce genre de propos alarmistes, avec une mauvaise foi à peine masquée, c’est que notre culture patriarcale bite-centrée néglige bien trop souvent le clitoris…

Bien sûr, il existe bien d’autres moyens de kiffer, et ce ne sont pas les amatrices de boobgasm qui me contrediront.

Mais une friction régulière et une pression constante appliquées au clitoris par des mouvements répétitifs demeure un moyen plutôt sûr de prendre du plaisir.

Voici comment jouir habillé·e, avec succès.

Comment s’habiller pour se frotter sur quelqu’un ?

Le choix de la tenue conditionne grandement la réussite de ton frottage. Il est recommandé d’éviter les jeans rêches trop serrés, ainsi que les combinaisons de plongée.

Plus le tissu sera fin, plus la barrière jusqu’au clito sera mince, tout l’intérêt étant de lui appliquer une pression plus ou moins ciblée.

Si cette session de frottage te prend toutefois au dépourvu, et qu’il se trouve que tu portes justement un pantalon de ski, pas d’inquiétude. Il est toujours de possible de tomber le bas pour se frotter en sous-vêtements !

Ce n’est pas considéré comme de la triche. Parole d’arbitre.

Il est préférable que ton ou ta partenaire zappe également le jean dans ce cas, car les fermetures éclair et les boucles de ceinture ne sont pas les amies des vulves.

D’un point de vue aérodynamique, les dessous en soie ou assimilés présenteront un plus fort potentiel de glissade que les culottes en coton. À méditer.

Quelle position pour se frotter contre quelqu’un ?

Pour tirer un maximum de joie de cet instant de massage intime, une position dans laquelle tu as le contrôle est à privilégier. Tu pourras ainsi maîtriser le rythme, le mouvement et l’intensité de la pression.

Quelques essais et erreurs seront  certainement nécessaires pour trouver l’angle parfait.

En chevauchant ton/ta partenaire ou en s’emboîtant, allongés sur le côté… le but du jeu est de presser ta vulve en bougeant le bassin jusqu’à trouver ce point qui te procure du kif.

Il peut être nécessaire d’utiliser tes doigts pour dégager les lèvres, libérer le clitoris et faciliter le contact. Mais encore une fois, tout le monde n’est pas à l’aise avec une pression trop directe sur le clitoris. Je te laisse juge.

Il est possible de se frotter contre un pénis en érection, un sextoy type strap-on, le mont de Vénus de ton/ta partenaire (la partie bombée à l’avant du pubis)… mais le frottage n’implique pas nécessairement les parties intimes des deux participant•es.

Il est également possible de se poncer la chatte contre une cuisse, un genou, une main, un nez voire un menton. Tout ce qui présente une certaine rigidité fera l’affaire.

Quelques conseils pour frotteuses confirmées

Le niveau 2 de l’astiquage invite à ajouter des sextoys à la configuration de base.

Citons les mini-vibros internes, souvent télécommandés, les godes qui créeront facilement un spot contre lequel se frictionner, ou encore les anneaux vibrants à placer sur le pénis pour rendre le tout encore plus foufou.

Ultime conseil si tu souhaites absolument tirer un orgasme de cette sensuelle interaction : prépare-toi. Tout comme pour la pénétration, jouir en se frottant peut demander un peu de préparation.

Il n’y a pas de mal à s’aider en s’éclipsant vite fait dans la salle de bain, entre le roulage de pelles et le frottage, pour stimuler ton clitoris et te rapprocher de l’orgasme, ni vu ni connu.

Peut-on tomber enceinte en se frottant ?

Sur le papier, le frottage tout habillé paraît un moyen idéal de sexer sans risquer grossesse ni IST. Attention toutefois aux fluides corporels si tu décides de la jouer en sous-vêtements ou carrément nue.

Les chances sont minces mais il est POSSIBLE de tomber enceinte ou de choper chlamydia et gonorrhée si de la semence ou de la cyprine venait à entrer en contact avec ta vulve.

Voilà mes petits chats à chattes, vous allez pouvoir vous briquer le clito sans même déboucler votre ceinture. Un gain de temps considérable !

Et vous, vous avez des techniques pour kiffer sans se désaper ?

À lire aussi : Jouir par les seins, c’est possible ? Comment y arriver ?

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Zoyta
    Zoyta, Le 19 juillet 2018 à 15h41

    Génial cet article, le frottage a tellement de place dans ma vie sexuelle ! J'ai souffert de vaginisme pendant longtemps, c'est moins présent maintenant, mais avec un de mes partenaires sexuels on se frottait souvent, habillés, en sous-vêtements, nus... en début de rapport sexuel comme en fin pour atteindre l'orgasme.
    Bref à présent la pénétration est devenu possible pour moi presque à chaque fois, mais je prends toujours énormément de plaisir à me frotter ou que l'on se frotte contre moi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!