8 trucs à faire sur ton ordi au lieu de suivre le cours

Rien de mieux pour rater son année que de ne pas suivre les cours et s'occuper autrement sur son ordi. Tu es en rade d'idées ? Mathilde en a tout plein pour te permettre d'échouer avec brio.

8 trucs à faire sur ton ordi au lieu de suivre le cours

Il paraît que l’utilisation des ordinateurs portables à l’université est controversée. D’un côté elle facilite la prise de notes, de l’autre elle incite à la distraction.

Moi-même lorsque j’étudiais, il m’arrivait PEUT-ÊTRE PARFOIS de ne pas me contenter de prendre des notes (si tu as été un·e de mes profs, je suis désolée).

Et en même temps, les ordinateurs ont justement ceci de pratique qu’ils permettent de gérer plusieurs tâches à la fois ; si j’avais voulu rester focus, j’aurais pris des feuilles et un stylo.

Alors pour l’amour de l’échec aux examens, voici 8 activités à pratiquer sur ton ordi au lieu de te concentrer sur ce que dit ton enseignant·e.

Lire un article sur madmoiZelle

AI-JE BESOIN D’EN DIRE PLUS ?

Lire madmoiZelle, c’est la base de la base des choses à faire à peu près partout et tout le temps. Et je ne dis pas ça parce que j’y travaille.

Aux toilettes, dans le bus, en te réveillant ou avant de te coucher, chaque instant est propice à la lecture d’un article. Pourquoi pas les cours ?

N’hésite pas au passage à choisir un article absolument pas « safe for work », histoire de bien mettre mal à l’aise tout·es les étudiant·es installé·es derrière toi, et éventuellement de te créer une réputation de personne aux questionnements impromptus, comme comment bien faire caca dans la nature. Journalisme d’investigation, ma gueule.

Regarder une vidéo YouTube (pourquoi pas un p’tit porno, tiens)

À l’heure actuelle, j’ai environ 3 semaines de retard sur mon fil d’actualité YouTube. Et devine pourquoi est-ce que j’ai accumulé tant de retard ? Probablement parce que je ne suis plus étudiante et que j’ai arrêté de chiller devant mon P.C. Ne fais pas la même erreur que moi.

Mets tes écouteurs, ou mieux, un casque, afin que l’enseignant·e voie bien que tu n’es pas du tout à ce que tu es censé·e faire, et laisse l’algorithme de YouTube prendre le relai de ton cerveau ramolli par les 4 heures de C.M. précédentes.

Avec un peu de chance, tu finiras sur une vidéo qui explique comment parler aux girafes en langue des signes, et ça, ça ne s’apprend pas à l’école.

Si tu es dans la provoc’, n’hésite pas à plutôt te faire un petit porno. Dans ce cas-là, le mieux est de directement venir avec tes enceintes, puis de les régler suffisamment fort pour couvrir la voix de ton ou ta prof.

Évite la main dans le slip, toutefois : c’est illégal.

Envoyer des messages groupés sur n’importe quel service de messagerie

Le cours te saoule ? Pas de problèmes, ton ordinateur te permet à la fois d’échanger avec tes potes d’autres promos ET de commenter ledit cours discrètement avec tes camarades.

Le mieux, c’est encore de créer une conversation de groupe, de faire en sorte que TOUS les ordinateurs sonnent à chaque réception de message, et, si vous commentez tes potes et toi le dernier schéma au tableau, de rire aussi grassement que possible.

Je te jure, le ou la prof va A-DO-RER.

Si tu aimes les challenges, tu peux faire en sorte de mener plusieurs conversations avec plusieurs potes en même temps, sur différents réseaux sociaux. Avec ça, tu devrais parvenir à décrocher complètement du sujet de ton cours.

Préparer tes devoirs à la bourre

Ça fait déjà 2h30 que tu joues au jeu du dinosaure (tu sais, quand Internet ne marche pas), et tu viens de te rappeler que tu es censé·e passer à l’oral dans 30 minutes.

Cesse tout ce que tu fais — sauf si ton score te permet d’exploser ton record, auquel cas je suis certaine que tu auras droit à une dispense — et commence à faire les toutes premières recherches pour ton exposé d’une heure et demi en langue étrangère.

Ainsi, tu te taperas un carton à l’oral, mais aussi au prochain partiel du cours que tu n’es pas en train de suivre. Et d’une pierre deux coups.

Faire ton dossier de sécurité sociale ou ta demande de bourse

Les démarches administratives sont une tannée, que tu n’as pas envie de te frapper le soir alors que tu as déjà passé la journée à lire des articles de madmoiZelle et regardé des vidéos sur YouTube (cf. points précédents).

Comme en plus tu es en retard et que c’est le troisième mail de rappel et le deuxième sms paniqué de tes darons que tu reçois, pourquoi ne pas le faire dès à présent ?

Par exemple, prépare ton dossier à envoyer pour faire ta demande de bourse au C.R.O.U.S. Essayer de faire deux choses à la fois sera l’opportunité idéale pour inverser ton numéro de sécu et ton numéro INE, ce qui est top pour ne pas percevoir d’argent du tout.

Comme de toutes manières tu ne suis pas le cours, tu risques probablement d’être épinglé·e pour manque d’assiduité et de devoir rembourser intégralement ta bourse depuis le début de l’année universitaire. Tant qu’à faire, autant s’arranger pour ne pas la recevoir du tout, dans ce cas.

Apprendre des trucs qui servent à rien

Puisque tu es là pour apprendre, apprends. Une fois que tu auras maîtrisé la langue des signes-girafe (tous mes conseils sont liés, je me fous pas de toi, t’as vu ?), je te propose de continuer à te renseigner et à engranger des informations les plus inutiles possible.

Savais-tu que « virgule » vient du latin « petite verge » ? Connais-tu la véritable utilité des guêpes ? Sais-tu jouer du Bach en air-piano ? Peu importe, du temps que ça ne te servira à rien.

Une option est de te rendre directement sur WikiHow, où tu trouveras certainement une flopée de faux ou mauvais conseils, à suivre à la lettre absolument (au moins autant que les miens).

Jouer au démineur

Une de mes amies lorsque j’étais à l’université redoublait d’inventivité à chacun de ses cours pour faire d’autres trucs impromptus. Elle a déjà construit un circuit pour petites voitures sur sa table d’amphi, avec ses fournitures (et surtout celles de ses voisines).

Parmi ses occupations, l’une de ses favorites a été le Démineur. Tu savais à quel point ce vieux jeu peut être fascinant ?

En tous cas, elle explosait des records, et ne manquait jamais de les twitter, de manière à bien montrer à tou·tes et qu’elle ne suivait pas, et inciter à suivre son exemple.

N’hésite pas à liker son tweet pour qu’elle continue dans cette direction.

D’autres jeux sont évidemment envisageables, et plus ils te demanderont de concentration, moins tu suivras les explications en cours. Tu as probablement des jeux pré-installés sur ton ordi comme le Solitaire, et tu peux également te rendre sur des plateformes de divertissement formidables comme jeux.fr.

Si Internet ne marche pas, tu as toujours le jeu du dinosaure de Chrome.

Et puis, si tu es jusqu’au-boutiste, rien ne t’empêche d’emporter une manette et un bon Assassin’s Creed des familles sur ton PC de gamer.

Faire des paniers de shopping

Tu sais quoi ? Lire des articles de madmoiZelle peut t’amener à faire des paniers de shopping à n’en plus finir.

En plus, si tu les achètes, tu contribueras au financement de madmoiZelle en cliquant sur des liens affiliés.

Et puis de toutes manières, quitte à te ruiner puisque tu n’auras pas ta bourse (tu me suis ?), autant le faire en achetant des bougies parfumées.

Et en vrai, faut-il utiliser son ordi à la fac ou pas ?

Bon, est-ce vraiment nécessaire de préciser que cet article est truffé de second degré ?

Si oui, c’est certainement parce que tu l’as lu en cours et que, du coup, tu n’étais pas très concentré·e sur ce que je racontais.

En réalité, le débat entre les pro et anti-ordis ne semble pas trouver de solution idéale, de ce que j’en ai vu, du moins. Le plus important à mon avis est que tu optes pour la solution la plus adaptée à TA manière d’étudier et de prendre des notes.

Si tu as besoin d’un ordinateur mais que tu t’inquiètes de papillonner, essaie de mettre en place des stratagèmes pour t’empêcher de scroller Facebook frénétiquement, par exemple en te déconnectant d’Internet, ou en demandant à un·e pote sérieuse de te rappeler à l’ordre si elle constate que tu t’égares.

Et pour les discussions de groupe ou les parties de Démineur, tu pourras toujours attendre la fin du cours. Allez courage, plus que 3h de TD.

À lire aussi : L’ordinateur portable à la fac, est-ce vraiment une bonne idée ?

CHANSON DE NOEL - MBN & la rédac (clip)

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • Whiplash
    Whiplash, Le 22 septembre 2018 à 14h22

    Etant prof (de langue) à la fac, j'ai trouvé la solution : ne pas autoriser les ordis en TD :lalala: Sauf étudiant.e.s en situation de handicap en ayant besoin dans leurs apprentissages. J'estime que cela n'est pas nécessaire quand on travaille sur la compréhension orale par exemple, d'autant plus que cela crée une distraction supplémentaire (les téléphones portables remplissent déjà bien assez ce rôle).
    De plus, en TD, j'attends de la part des étudiant.e.s qu'ils interagissent avec moi, pas qu'ils se cachent derrière un écran.
    En plus, sachez que l'ON SAIT quand vous faites autre chose ! (La seule différence, c'est que certain.e.s profs s'en foutent, d'autres non)
    Ex : l'étudiant qui éclate de rire devant son écran alors qu'on parle d'un sujet pas drôle (comme la ségrégation et les droits civiques aux Etats-Unis.......).
    Ou encore le REFLET de la fenêtre Facebook dans les LUNETTES (oui oui).

    En CM/amphi, c'est une autre histoire... La prise de note avec ordi est bien plus rapide qu'à la main. Même si en terme de mémorisation du cours, écrire à la main est bien plus efficace, mais passons.
    En plus en CM, on attend généralement pas de participation de la part des étudiants, et s'ils estiment qu'ils ont mieux à faire que suivre, c'est leur problème (mais il ne s'agit que de mon avis).
    Après, donner cours devant des rangées d'écran ça n'est pas toujours très agréable. Etant parfois un peu parano, je n'aime pas l'idée de pouvoir être filmée ou prise en photo sans mon autorisation pendant mon cours.

    Mon copain et moi sommes tous les deux profs de fac et ça nous arrive ponctuellement de regarder sur Twitter si rien ne traîne sur nous. On a déjà trouvé des commentaires parlant de nous (pas d'insultes ou propos dégradants, heureusement) mais on a déjà trouvé des photos ou des commentaires vraiment pas flatteurs à propos de collègues...

    Bref, si tu es étudiant.e mais que tu es tenté.e de décrocher... Essaie quand même de t’intéresser à ce qu'il se passe (la plupart des cours ont quand même pour but de t'aider à progresser dans ta formation) ou alors... reste dans ton lit :) Ou fais autre chose qui ne donne pas trop l'impression au prof que tu n'en as rien à carrer de son cours (avance sur ton bujo par exemple !) ou que tu n'es venu.e que pour ne pas être noté.e ABI.

    (On pourrait avoir un débat sans fin sur l'assiduité/absentéisme à la fac et les obligations de présence dans certaines facs/filières etc... Renseigne-toi bien sur les règles en vigueur dans ta fac).

    Bonne rentrée à toute.s. ! :v:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!