REPLAY — L’Émifion sur la fidélité (avec Mymy)

Navie, Sophie-Marie Larrouy et Mymy vous parlent de fidélité ce 8 mars au soir dans l'Émifion !

La fidélité est une notion qui peut se révéler assez floue : où est la limite ? Qui la définit ? Est-elle physique, émotionnelle, les deux ? Change-t-elle au fil du temps ?

Navie et Sophie-Marie Larrouy, accompagnées de notre Mymy nationale, ont décidé de crever l’abcès et de parler librement de la fidélité et de tout ce que cela comprend. Ça fini par parler confiance en soi, relation libre, polyamourjalousie, et même BDSM !

À lire aussi : Celui qui m’a appris que l’infidélité pouvait être un électrochoc

Toutes les Émifions

banner-podcasts

Vous pouvez réécouter les Émifions en audio de plusieurs façons (les podcasts sont dispos quelques jours après le live) :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 57 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • La-rose-noire
    La-rose-noire, Le 4 octobre 2016 à 16h36

    Pêche de vigne
    Bon là j'en ai gros sur la patate, je cherche désespérément des réponses, moins moralisatrices que celles de mes amies qui en ont sans doute assez de me voir souffrir (désolée je vous aime très fort quand même). Et du coup je me suis dit, je cherche de la bienveillance, du self-love et de la tolérance ? C'est là que je dois venir raconter ma life :)
    ALORS : Je suis aujourd’hui en relation monogame depuis presque un an avec un homme avec qui j’ai eu une relation très houleuse par le passé (j’ai trompé mon ex avec lui, il m’a trompé pour se mettre en relation avec une autre fille puis l’a trompé avec moi pour finir par la quitter et revenir vers moi … le bordel lié à la jeunesse ? En tout cas, beaucoup plus d’erreurs, de maladresses et de souffrance psychologique qu’il n’est souhaitable de supporter dans sa vie amoureuse)

    Et il se trouve que, par un jeu de circonstances lié à nos études, nous n’avons jamais habité dans le même pays depuis le début de notre relation. On se voit tous les 2 mois, on est très amoureux et très attirés l’un par l’autre. Sauf que lui a voulu me quitter par peur de me tromper car il a eu peur que les sollicitations qu’il recevait + le manque lié à la distance n’ait raison de sa fidélité. Et j’ai dit que je préférais que l’on pose des conditions claires au cas où ça arriverait ( pas avec quelqu’un de notre cercle commun, pas plus d’une fois la même fille, tout s’avouer à notre retour ensemble en décembre de cette année..) plutôt que de devoir traverser le deuil de notre relation « pour rien ». Il n’en revenait pas que je prenne cette décision et selon lui cela ne faisait qu’accroitre l’amour qu’il avait pour moi. Et moi je me disais que tant que son cœur était avec moi, qu’importe qu’il couche avec une autre fille ? C’était comme regarder du porno, fantasmer sur un autre, cela n’avait pas d’impact direct sur l’intensité de notre relation. Et donc il l’a fait, il a couché avec une autre fille, en rentrant de soirée. Je l’ai malheureusement appris par d’autres car il n’a pas respecté toutes les conditions que nous avions fixé. Et finalement c’est cela qui m’a fait le plus mal. Parce que tout cela avait été mis en place pour éviter la souffrance et pour « annuler » le sentiment de trahison. Et au lieu de ca je me suis retrouvée à devoir gérer non seulement mes sentiments extrêmement confus face à cette situation nouvelle mais aussi à devoir répondre aux cris d’indignation et de dégoût de mes ami(e)s loyaux/ales, révolté(e)s que je ne l’aie pas encore quitté. Je réussis je ne sais comment à mettre à distance la jalousie improductive qui me pousse à imaginer l’acte sous toutes ses coutures. Je me sens refroidie, triste, et toujours amoureuse. J’en ai parlé à mon copain, qui m’assure que je suis la seule de son cœur, que je suis au-dessus de tout pour lui et que cette parenthèse insignifiante ´pour lui doit rester là où elle est : dans le passé. Et il vient me rejoindre ce week-end après deux mois et demi sans se voir. Je suis perdue et ne sais pas comment repousser le sentiment d’intrusion dans notre intimité de couple, alors que j’ai moi-même amorcé tout cela. Je me sentais fière de moi d’arriver à accepter que la non-exclusivité ne signe pas la fin du couple et maintenant je me retrouve à en souffrir trop pour que ça devienne un fonctionnement normal.
    Je ne ne sais comment réduire l’écart béant entre les aspirations de mon esprit à passer au-dessus du fait parce qu'on est "tellement plus forts que ca" et la douleur émotionnelle que cela me provoque de me sentir trompée malgré tout.

    PS : La distance géographique dans une relation ca pue, c'est méga nul, c'est triste. Mais ce n'est pas la pire qui puisse exister.

    Bisous à toutes les madz et à SML et Navie, j'adooooore les Emifions :jv:
    Pas facile la pression sociale, c'est parfois assez insoutenable. Tu dois loin de tes amies et autre influence choisir ce qui est le mieux pour toi.
    Je ne comprend pas ce qui fait que tu sente un intrusion dans ton couple, essaye peut être le déterminé et si cela a vraiment sa place comme intrusion ou plutôt comme parti de votre histoire.
    Es ce que sa t'enlève quelque chose? Pense tu être faite pour être en couple libre?

    Pas facile comme situation, je ne sais pas trop quoi te dire voici deux article qui peuvent peut être t'aider : https://lesfessesdelacremiere.wordp...e-couple-libre-mais-juste-des-plans-dun-soir/
    https://lesfessesdelacremiere.wordp...uple-libre-pourquoi-tu-continues-a-me-mentir/
    Il y en a peut être d'autre qui t’aiderons.

    Votre histoire n'est qu'a vous, personne ne le vivra, ça ne concerne que vous, c'est votre histoire .

Lire l'intégralité des 57 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)