Diesel choisit une égérie en fauteuil roulant

Pour sa nouvelle campagne de pub, la marque Diesel a choisi une égérie peu conventionnelle : une blogueuse mode atteinte de dystrophie musculaire, ce qui l'oblige à se déplacer en fauteuil roulant.

Diesel choisit une égérie en fauteuil roulant

Dans la famille des marques de mode qui se bougent le popotin pour faire avancer les mentalités, je demande Diesel ! Pour sa nouvelle campagne de pub, la célèbre marque de denim a choisi une égérie peu commune : son petit nom, c’est Jillian Mercado et c’est une blogueuse mode new-yorkaise qui officie sur le site Manufactured 1987.

Depuis ses 12 ans, Jillian est atteinte d’une dystrophie musculaire qui l’oblige à se déplacer dans un fauteuil roulant électrique. Cela dit, son handicap ne l’a pas empêchée de devenir l’une des blogeuses les plus influentes de New York à seulement 23 ans.

Pourtant le monde de la mode n’est pas le secteur le plus tolérant du monde, surtout quand il s’agit de physique. Jillian avait d’ailleurs confié au DailyBeast : « je savais que je me jetais dans la gueule du loup en voulant bosser dans la mode. Je travaille aussi dur que les autres, mon fauteuil ne me donne pas la permission de me relâcher ». Pari réussi puisque la demoiselle tient maintenant un blog, travaille pour le magazine WeTheUrban, et assiste à tous les défilés et les soirées branchées de la Fashion Week.

Le parcours et la détermination de la blogueuse ont touché Diesel qui a voulu lui faire honneur dans sa nouvelle campagne publicitaire. Le directeur artistique Nicola Formichetti a justifié son choix en expliquant au Huffington Post « qu’il n’y a pas besoin d’être une mannequin conventionnelle pour représenter l’esprit d’une marque ».

Je trouve l’initiative de Diesel très cool : la marque bouscule les codes en jouant la carte de la diversité et prouve qu’un corps différent ou déformé n’est pas laid !

En décembre, un autre projet intitulé Pro Infirmis avait mis en valeur des mannequins  handicapés dans des vitrines de grands magasins : ce genre d’initiatives me fait retrouver la foi en la mode qui reste un secteur très élitiste concernant les canons de beauté.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Miawou
    Miawou, Le 25 janvier 2014 à 21h10

    autruche-la-autruche;4574798
    Je viens faire ma rabat joie aussi mais pour moi une égérie/mannequin c'est une personne censée me montrer que "wow, cette fringue est trop cool, je la veux".
    Or si une personne est assise il y a environ 99% de chances que je ne vois pas du tout le rendu de la fringue :lol:
    Je suis pas tout à fait d'accord, mais c'est parce que je distingue mannequin et égérie.
    Ok une mannequin c'est clairement fait pour voir le vêtement porté et le voir "bouger" donc pour le coup quelqu'un en fauteuil sur un podium de défilé je me dirai un peu WTF parce qu'on verrai pas le vêtement.

    Mais pour moi une égérie représente l'image de la marque, ou celle qu'elle veut se donner, son esprit, et donc cette image tient plus à une personne en particulier, une personnalité, que n'importe qu'elle mannequin qu'on va aller pêcher dans une agence. C'est d'ailleurs pour ça que de nombreuses égéries ne sont absolument pas mannequins de profession (actrices/chanteuses/sportives etc)

    Pour ce qui est de la "surenchère", honnêtement ça m'est un peu égal que ce soit que du marketing, c'est leur boulot aux marques c'est comme ça.
    Moi ce que je vois, c'est que les gens, et en particulier les femmes, voient de plus en plus de diversité ethniques, morphologiques etc... Donc si ça tend vers ne plus avoir qu'une représentation de la femme (taille 36,de la poitrine, la taille fine, des hanches mais pas trop etc..) mais DES représentations de femmeS, alors c'est bien. Alors ça permettra peut-être d'arrêter petit de complexer et d'avoir pour modèle une image qui n'existe que sur du papier glacé.

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)