5 idées pour (dé)teindre tes fringues sans ressembler à une hippie

Si tu pensais que le tie and dye était devenu ringard, voilà quelques suggestions qui pourraient te titiller la mirette.

5 idées pour (dé)teindre tes fringues sans ressembler à une hippie

Si je te dis décoloration, tu penses problème, alerte rouge, j’ai lavé mes slips roses kangourou avec mon fut’ d’héroïne de l’obscurité ? Pire encore, quand on te parle de « coloration maison » ou de « tie and dye«  (alerte mot barbare), tu vois défiler des cohortes de magazines des années 90 ou de hippies avec des peace and love sur les joues (notez que je n’ai rien contre les hippies, si ce n’est qu’ils ont presque l’âge de mes vieux). Un peu dans ce genre-là :

Coucou papi !

Pourtant, l’effet teinture n’est plus ringard : il revient sur les podiums, il a changé, il a grandit, il est devenu beau gosse. Et la bonne nouvelle dans tout ça, c’est que tout est faisable avec tes petites mimines délicates et adroites (mais si, mais si). À condition évidemment de n’avoir pas peur de te salir un peu : on va pas se mentir, la teinture, ça en fout PARTOUT. Mais puisque c’est l’été, qu’il fait beau (parfois), chaud (souvent) (trop souvent), rien ne t’empêche de te mettre dehors avec une bassine d’eau telle Cendrillon. Allez, voilà quelques idées pour t’inspirer.

Les armes à se procurer :

  • De l’eau (beaucoup) et de quoi la faire chauffer
  • De l’eau de Javel (en supermarché, à forte concentration, TOUJOURS À DILUER DANS DE L’EAU).
  • Teinture (en supermarché ou au BHV, attention aux matières avec lesquelles ces teintures fonctionnent)
  • Fils, ficelle, élastiques, ciseaux

L’effet ciel d’été nuageux dans lequel les oiseaux s’ébattent, éclatants de santé (comment ça j’ai fumé ?)

Isabelle Marant printemps-été 2012 / pantalon Bershka à 15,99€

Le principe : Hop, commençons avec un grand classique du tie and dye, soit « nouer et teindre » dans la langue de Roméo et Juliette. L’idée, c’est qu’après décoloration, le tissu de tes fringues doit avoir l’aspect d’un vieux mur craquelé, avec des nuances plus ou moins claires ou foncées. Certains appellent aussi ça l’effet nuage. La nouveauté, c’est que le motif est appliqué sur des sapes ajustées plutôt que des grandes robes de baba cool, et porté avec des pièces unies pour éviter l’effet « pardon maman, j’ai grave déconné avec la température de la machine ».

Comment que je fais : L’idée est de nouer des parties de ton vêtement bien serrées avec de la ficelle ou un élastique, pour préserver certains bouts du tissu, avant de le plonger dans la Javel. Tu peux trouver ici un tuto qui explique comment s’y prendre. Il est anglais, mais les photos sont assez explicites, et puis fais pas genre, je sais bien que tu regardes Game of Thrones en VO sous-titrée.

L’effet « Oups-j’ai-mis-les-deux-pieds-dedans-sans-faire-gaffe »

Dries Van Noten printemps-été 2011/ Pantalon Zara à 39,99€

Le principe : Tu te rappelles quand tu étais gamine et que ton pantalon trempait dans les flaques les jours de pluie ? Là, c’est l’inverse. L’effet recherché est celui du trempé plus clair : un haut en jean foncé et un bas aussi immaculé  que les yaourts dans les publicités, comme si tu t’étais immergée jusqu’aux genoux dans un pot de peinture blanche. C’est le petit détail minimaliste qui va différencier ton fute d’un banal jean blanc (et si tu ne déteins que jusqu’aux genoux, ça t’éviteras aussi d’avoir les fesses sales).

Comment que je fais : Plus fastoche, tu meurs. Il suffit de laisser ton jean tremper dans de la Javel mélangée à de l’eau pendant quelques heures, jusqu’à la hauteur de blanc que tu souhaites obtenir. Fais juste attention à choisir un modèle avec un minimum d’élastanne (voire pas du tout) ou tu risques de te retrouver avec des petits fils craqués pas très sexy sur le tissu. Pour un tuto tout en images encore plus simple à lire qu’un album de Oui-Oui, c’est par .

L’effet « ombré hair » version vestiaire des années folles

Alexandre Vauthier printemps-été 2012 / robe Zara sold out

Le principe : Avant, il y avait l’ombré hair, cette technique qui consistait à te déteindre la partie inférieure des cheveux comme si tu avais pris le soleil. Maintenant, il y a la robe ombrée, un petit anachronisme qui mélange le Charleston et les années flower power. Le truc sympa c’est qu’on peut jouer sur les effets de couleur avec le mouvement des fils. (C’est cool aussi pour faire des tresses dans un moment d’ennui). Suivant la couleur que tu choisis, le résultat aura un côté plus ou moins western, mais promis, tu n’auras pas le look de Johnny.

Comment que je fais : un tuto est dispo sur le blog de Clonesnclows, qui utilise un rideau de fils qu’elle teint avant de le coudre sur sa robe. Attention, il faut que ton rideau soit dans une matière adaptée à la teinture que tu choisis. Cette technique est un poco complicada pour celles qui ont deux mains gauche (give me five), surtout pour la couture du rideau, à réserver donc si tu as de la patience.

L’effet sachet de thé délavé ou trempé dans l’encre

Chanel printemps-été 2012 / Haut Bershka 15,99€, short Sandro 72,5€

Le principe : Un peu comme pour l’effet « Oups-j’ai-mis-les-deux-pieds-dedans-sans-faire-gaffe », celui-là doit donner l’impression que tu as pris ton bain toute habillée dans la mer azurée ou rose Barbie (si la mer est rose c’est que tu es dans une usine toxique, ou dans un état d’ivresse avancé, consommez avec modération, merci). Bref, le bas a pris cher, mais c’est pas grave parce que maintenant c’est tendance. Pour réaliser cet effet, tu fais tremper le tissu dans la couleur : si tu fais plusieurs bains différents, tu obtiendras un effet dégradé plus fort que Photoshop.

Comment que je fais : Pas de tuto exact à te conseiller pour cette technique. Le plus simple est d’acheter de la teinture et de bien lire les instructions. Tu dois ensuite faire varier les temps de trempette de ton tissu, en vérifiant régulièrement l’aspect qu’il prend. Fais par exemple tremper la moitié de ton short pour qu’il prenne une couleur claire, attend qu’il sèche et refais-le tremper seulement à l’extrémité. Sinon, un tuto très abouti est dispo sur le blog d’Emilie V., qui reprend le principe mélangé à celui du tie and dye. (MAJ : et hop là, grâce à Oxymare, voilà le lien d’un autre tuto)

L’effet de fifou avec les mo-mo-motifs

Hussein Chalayan printemps-été 2012 / robe Asos

Le principe : Sans doute l’effet le plus original et le plus jouissif, puisqu’au lieu de te contenter de décolorer un tissu uni, on le refait pour obtenir des effets de flou ou de nouveaux motifs. Sur le modèle de Chalayan, c’est une encre blanche qui a été sérigraphiée (imprimée avec un cadre ajouré) sur le tissu floral, mais comme le commun des mortels n’a pas un cadre de sérigraphie sous la main, un peu de Javel fera très bien l’affaire. La technique rend particulièrement bien sur les tissus fleuris. Et si tu utilises des pochoirs, tu peux faire tes propres motifs : que du kiff, j’te dis.

Comment que je fais : La technique est relativement simple, un gros pinceau ou une grosse brosse bien essorée trempée dans la Javel, ou encore un pistolet à eau rempli de Javel diluée, que tu passes ou pulvérises sur ton tissu aux endroits que tu souhaites éclaircir. Avec un pochoir, tu auras des formes plus définies, à toi le psychédélique (fais gaffe aux vapeurs quand même).

Alors, convaincue par le retour de la teinture et décoloration ou pas ? T’as d’autres idées pour customiser tes fringues ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ahu'ura
    Ahu'ura, Le 15 juillet 2012 à 22h04

    Ce n'est pas mon style, mais ce sont de vraies bonnes idées pour imiter la tendance.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)