Damien Saez gêne tout le monde, voici ce que je lui conseille

Le mois dernier, Damien Saez partageait un texte étrange sur les réseaux sociaux, mettant tout le monde mal à l'aise. Juliette n'a rien compris.

Damien Saez gêne tout le monde, voici ce que je lui conseilleAndy Sabkhi

Si comme moi tu étais une ado torturée en quête de sens et d’un liner assez noir pour refléter la couleur de ton cœur, tu as sûrement écouté Damien Saez.

J’veux qu’on baise sur ma tombe, Montée là-haut, Jeune et con… Ses chansons aspirent à être déprimantes, se veulent révolutionnaires ou bien provocantes.

Aujourd’hui, je suis passée à autre chose et c’est pourquoi je suis surprise de constater que Damien Saez est toujours actif.

Âgé de 41 ans, l’artiste français prépare la sortie de son prochain album prévue en novembre 2018.

Alors, il fait ce qui lui chante mais c’est surtout la façon dont il l’a annoncé qui a fait réagir l’Internet francophone.

L’étrange message de Damien Saez sur les réseaux

Damien Saez a écrit une tribune partagée sur son Twitter, le 13 septembre 2018. Oui, ça date.

Je l’ai lue, et j’ai pas compris.

L’auteur-compositeur et interprète surfe-t-il sur la vague du second degré ? S’évertue-il à faire du chantage à ses fans ? Dénonce-t-il le système des réseaux sociaux ? A-t-il relu son texte avant de le publier ?

Depuis la publication de ce post en septembre, j’ai eu le temps de penser à ce que Damien Saez pourrait faire au lieu de mettre tout le monde mal à l’aise et lui le premier.

Voici quelques suggestions.

Oops, désoooooo.

Écouter de la bonne musique actuelle

Oui, je suis méchante mais écoute, je suis un petit peu agacée.

Damien Saez déplore la qualité de la musique actuelle et parle de « merde qu’on [nous] sert ».

Je crois que Damien ne sort pas beaucoup et n’ouvre pas souvent son esprit, parce que sérieusement, le monde ne manque pas de créativité en musique et je pourrais le prouver avec ces artistes programmées au Pitchfork Music Festival de Paris.

Je ne parle même pas du rap US qui ne cesse de se renouveler pour proposer des albums forts, engagés.

La musique actuelle est passionnante et n’a pas fini de faire rêver ceux et celles qui l’écoutent.

Personnellement, Damien Saez me fait autant rêver que ce cousin éloigné de 40 piges qui fait encore sa lessive chez ma mère.

À lire aussi : Ces moments gênants pendant les repas de famille

Réfléchir au snobisme musical

D’ailleurs, le savais-tu ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise musique, que des goûts et des couleurs.

Ce serait sympa d’arrêter de culpabiliser les gens pour leurs affinités musicales.

Tout le monde n’apprécie pas la poésie de Vincent Delerm, ni les beats de Cardi B, ou les solos électriques de Jack White.

La diversité en musique, c’est ce qu’il y a de plus important.

Se mobiliser vraiment pour des bonnes causes

Je le répète, je n’ai pas compris tout ce que dit Damien Saez dans son texte.

Néanmoins, j’ai cru comprendre que Damien Saez souhaite insuffler sur le Web et sur les réseaux sociaux un vent nouveau. Le mec est engagé, c’est lui qui le dit.

Mais plutôt que de pondre des textes au sens abstrait écrit blanc sur noir comme sur mon blog de 2006, ne serait-il pas plus fructueux d’agir plus concrètement ?

Damien Saez parle du manque de culture dans les établissements scolaires.

Qu’attend-il pour faire des ateliers dans les classes de lycée ? Proposer des sorties scolaires au théâtre et dans les salles de concert ?

Ce temps pourrait être précieux.

Se remettre en question une seconde

J’ignore si tu t’en souviens, mais en 2010, Damien Saez sortait son album J’accuse avec sur la pochette, une femme nue dans un caddie.

Des associations féministes ont tenu à faire retirer les affiches de promotion de ce disque pour objectification de la femme.

À lire aussi : Les médias, les femmes et leur estime d’elles-mêmes

Ce à quoi Damien Saez a répondu que c’était juste de la provocation et de la dénonciation.

En 2013, rebelote avec l’album Miami. 

Wouah, des fesses d’une femme qui tient une bible juste devant. Cette image critique tellement bien la société perverse et hypocrite dans laquelle nous vivons, c’est saisissant.

Bon. Le débat reste ouvert.

Ouvrir un skyblog

Cette prose partagée sur Twitter possède sa place sur un blog hébergé par Skyrock, sincèrement.

À lire bientôt sur x-Damien-S16-x.skyblog.com.

Lire cet article sur l’émoji fou rire

Je hais cet émoji qu’utilise Damien Saez dans un de ces tweets.

Comme le disait si bien le journaliste Vincent Manilève dans cet article de Slate, il est « le plus tragique d’entre tous. »

Que Damien Saez l’emploie pour illustrer son dernier commentaire sur Twitter n’est pas dénué de sens. C’est un appel à l’aide.

Ça va aller Damien.

Méditer et trouver la paix intérieure

Ou aller boire un verre d’eau.

Tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de cliquer sur le bouton « publier » ça marche aussi.

Je vais aller me faire un café en attendant que la rage d’Internet viennent me punir pour cet article.

J’ai un dernier message à faire passer. On est d’accord que les premières notes de Jeune et con, c’est une pâle copie de Supersonic d’Oasis ?

Verdict ?

À lire aussi : Ces chanteurs français qu’il est bien vu de détester (et pourquoi c’est un tort)

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Anandryne
    Anandryne, Le 5 novembre 2018 à 21h18

    Perso j'ai jamais pu piffrer Saez, et en le lisant là je vois juste Saez version vieux con, donc ça m'étonne pas de ouf. Je suis carrément d'accord avec l'article, du coup ! Ohlala trop rebelz à parler de musique de merde, venant d'un artiste c'est quand même un comble. C'est la crise de la quarantaine j'imagine.

    Et pour les pochettes d'album avec des femmes à poil : vous savez que, grace au fabuleux média qui est l'image, on peut dénoncer un truc, clairement, sans juste faire exactement la même chose ? Y'avait pleiiin de façons de dénoncer l'objectification des meufs sans en mettre une nouvelle à poil sur une pochette. C'est un peu facile de dire "ouais il l'a fait mais c'est parce qu'il dénonce, c'est pas pareil". Ah bon ? Une meuf objectifiée reste une meuf objectifiée, peu importe le salmigondi pseudo militant que l'auteur utilise comme justification derrière.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!