CYBERDOG, le magasin le plus crazy de Londres

Il existe dans Londres un magasin nommé Cyberdog, un endroit venu d'ailleurs où, plongés dans la pénombre, on croise des personnages dignes de Robocop et de Matrix.

CYBERDOG, le magasin le plus crazy de Londres

Camden est LE centre névralgique des programmes des guides touristiques. Camden Locks ou les puces de Camden, c’est aussi cet endroit où se rencontrent gothiques, punks, emos, cyberpunks, steampunks, fétichistes… et touristes armés de leur appareil photo. Ce sont d’immenses anciennes écuries dans lesquelles s’est installé un marché où on peut trouver de tout : à boire et à manger, des fringues, de la Doc Martens, de la Creepers, DES BUFFALOS, du vintage etc…

A Camden il y a surtout Cyberdog, cette énorme boutique gardée par deux statues de robots géants, dont sort une musique de dingos, des flashs de lumière fluo et devant laquelle des cyber punk coiffés de piques verts fluo parlent de leurs derniers implants sous-cutanés.

J’y suis passée plus d’une dizaine de fois ans jamais vraiment oser y rentrer. Ça fait peut-être lavette mais pour moi, ce shop avait vraiment un truc effrayant, une aura hyper élitiste qui me décourageait de rentrer. J’y voyais presque un petit quelque chose d’Eyes Wide Shut et je m’attendais à ce qu’on me demande d’une voix grave et ténébreuse « Le mot de passe » si je tentais d’y pénétrer. J’ai donc passé mon chemin plusieurs fois jusqu’à ce week-end….

Première impression quand on rentre c’est le sentiment d’être tombé au beau milieu d’un trip sous LSD. La boutique est plongée dans le noir et les seules lumières sont des néons et les cheveux fluorescents des vendeurs. Pas la peine d’essayer de parler à tes potes : à l’intérieur t’as plus qu’à oublier que tu as des oreilles, des grosses basses assènent un beat assourdissant et une musique techno martèle le tout par-dessus.

Je n’ose pas regarder le vendeur tellement il a de piercings, d’implants et de trucs bizarroïdes qui lui décorent le visage et le corps. J’aurais pourtant bien aimé passer des heures à détailler tout mais j’ai bien trop peur d’avoir l’air de le dévisager bêtement. Dans la première salle au rez-de-chaussée on trouve des gadgets de toutes sortes : clefs USB en forme de robot, bracelets à piques en mousse fluo, capotes fluorescentes, briquets smileys. Pour continuer la visite on descend et on s’enfonce dans les profondeurs de la terre par un escalator.


Au premier sous sol il fait encore plus sombre et la musique est encore plus forte. Je repère direct le coin cosmétiques où se côtoient fards à paupière à paillettes, perruques, vernis fluo et colorations pour les cheveux déclinées dans à peu près toutes les couleurs qui existent.

Au centre de la salle un DJ est au bord de la crise d’épilepsie sur ses platines. A droite se trouve une vitrine dans laquelle sont exposés des lunettes/viseurs de droïdes qui font froid dans le dos. Puis je rentre dans une petite salle suivie de 2 autres en enfilade.

Ce sont les salles de fringues : homme, femme, enfant. Je virevolte avec émerveillement entre les robes cosmiques à cerceaux roses fluo, les sacs à dos en vinyle vert fluo et les leggings argentés renforcés de molletonnage. Je viens de comprendre d’où viennent tous les costumes du Cinquième Élément !

A ma gauche une salopette violette à multi-sangles et passe poil réfléchissant, à ma droite des mitaines en fausse fourrure bleu et violette, je les enfile et cavale dans le magasin en criant « Bob Razowskiiii ». Au coin enfantsn pas d’exception, mêmes robes cosmiques à cerceaux , mêmes leggings argentés renforcés… en plus petit !


Au bout de la dernière salle se trouve un escalator direction deuxième sous sol. C’est la qu’on passe aux choses sérieuses : tops et shorts en latex avec formes des seins moulés, multiples harnais de cuir, serre-tailles en vinyle et cravaches, le ton est donné !

Au fond se trouve une arrière salle séparée, dans laquelle sont exposés dans des vitrines les sex toys les plus fous que l’on puisse imaginer ! Des masques fétichistes, des cordes de bondage et des uniformes d’extraterrestre sexy leur tiennent compagnie. Je crois que j’en ai eu assez pour la journée, je remonte des abysses et sors du magasin avec une teinture pour cheveux rose fluo.

Depuis, j’ai les pointes de cheveux roses fluo, et je me sens un peu cyber moi aussi…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ziggie
    Ziggie, Le 10 avril 2011 à 1h43

    Ce que je préfère dans ce magasin, ce sont les gants à trois doigts, ça me fait penser au père noel est une ordure :yawn:

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)