L’équipe de Buzzfeed France se mobilise contre la fermeture annoncée du magazine

Par  |  | 22 Commentaires

Buzzfeed France ferme ses portes, après 4 ans d'activité. Une nouvelle qui tombe comme un coup de massue sur le petit monde fragile des médias Web.

L’équipe de Buzzfeed France se mobilise contre la fermeture annoncée du magazine

Mise à jour du 15 juin 2018

L’équipe de Buzzfeed France ne baissera pas les bras sans combattre.

Le JDD m’apprend que les employé·es du magazine, qui ont appris sa fermeture imminente de manière brutale le 7 juin 2018 (lire ci-dessous), ont saisi la justice.

Leur avocat, Thomas Hollande, ne mâche pas ses mots :

« Leur volonté est claire : empêcher la mise en oeuvre de cette fermeture. »

Est-ce que la façon dont a agi le siège américain de Buzzfeed avec son équipe en Hexagone est conforme au droit français ? C’est ce que la justice devra décider.

Buzzfeed France ferme le 20 juillet

Mise à jour du 12 juin 2018

5 jours après la révélation par Le Monde de la fermeture imminente du site Buzzfeed France (lire ci-dessous), la date officielle de clôture vient d’être révélée.

Il reste un gros mois pour lire Buzzfeed France, ensuite… ce sera terminé.

Je renouvelle mes vœux de soutien à l’équipe et je souhaite à tous ses membres de trouver un poste épanouissant !

Buzzfeed France ferme

Le 7 juin 2018

Buzzfeed France a ouvert en novembre 2013, important en Hexagone un géant américain.

Régulièrement moqué par des gens estimant qu’il s’appuie sur des listes, des tweets à succès et des quiz absurdes, Buzzfeed est pourtant une vraie puissance dans son domaine.

La ligne édito mêle avec intelligence des contenus légers pour la partie « pop », et de vraies enquêtes de fond publiées côté « news ». Autrement dit, il y en a pour se vider la tête, et pour se la remplir.

Après 4 années de bons et loyaux services, l’équipe de Buzzfeed France, composée d’une quinzaine de personnes, va être dissoute.

Ça pique.

Le Monde révèle l’info : Scott Lamb, dirigeant de Buzzfeed, est venu annoncer la cessation d’activité à son équipe française, basée à Paris, non loin des bureaux de madmoiZelle.

100% de licenciements prévus : les 14 employé·es du site vont perdre leur emploi, et la division française de Buzzfeed va fermer.

Pourtant, le site, mené par la talentueuse rédactrice en chef Cécile Dehesdin, n’est pas vraiment à l’agonie… Elle réagit dans les colonnes du Monde :

« On est très déçus et surpris, on embauchait encore il y a dix mois, on a continué d’augmenter notre trafic et de sortir des gros scoops en 2018. »

Buzzfeed France a part exemple une section fact-checking bien alimentée, et loin des quiz rigolos auxquels s’arrête une partie du public.

Buzzfeed France ferme, car les médias Web sont fragiles

Le Monde pointe du doigt le changement d’algorithme Facebook, qui a décidé de ne plus autant relayer les publications de médias ou pages professionnelles.

Sur madmoiZelle, on vous en a parlé en détails :

Facebook peut-il couler un média Web ? Eh bien oui, car bien des gens ont perdu l’habitude de consulter leurs sites favoris et se contentent de « tomber dessus » via les réseaux sociaux, principalement Facebook.

De plus, comme madmoiZelle, Buzzfeed fonctionne sur un modèle de gratuité pour le lectorat, l’argent vient donc de la publicité. Un secteur qui est, lui aussi, en pleine mutation. Le Monde déduit :

« Plus globalement, le retrait de Buzzfeed en France est l’illustration des fragilités de son modèle gratuit : très dépendant de la publicité, le média a souffert du recul de ce marché. »

De notre côté, contrairement à Buzzfeed France, nous avons depuis quelques années une régie commerciale en interne. Fab vous expliquait tout dans une série de vidéos qui commence ici :

Ce qui ne veut pas dire que madmoiZelle est 100% à l’abri, bien sûr — un magazine Web indépendant, avec une ligne édito et des valeurs claires, n’est jamais à l’abri.

Comme de nombreux et nombreuses journalistes qui s’émeuvent sur mes réseaux, j’envoie donc tout mon soutien aux membres de Buzzfeed France qui perdent leur emploi.

Cette annonce me rappelle que le mien aussi, d’emploi, est fragile, et dépend… de vous. De toi.

Plutôt que de compter sur les réseaux sociaux, pour ne rien rater de madmoiZelle, tu peux t’abonner à notre newsletter quotidienne et bien sûr, aller directement sur le site !

Instagram, Facebook, Twitter te tendent bien sûr les bras, mais c’est plutôt pour le fun : ne compte pas dessus pour suivre nos articles, car tu en manquerais plein.

À lire aussi : Buzzfeed compile les images qui ont marqué la France en 2015

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • 123pourquoi
    123pourquoi, Le 13 juin 2018 à 20h40

    Etp
    123pourquoi est un compte troll, ne daignez pas lui répondre, vous allez perdre votre temps. On est plein à la (le ?) signaler tout le temps, allez savoir pourquoi ce compte n'a toujours pas été bloqué.
    Plait-il ?

    Si tu passes beaucoup de temps a me signaler, avec le concours d'autres personnes (un cartel ? :rire:), et que visiblement la modération n'a toujours rien retrouvé à y redire, il faudrait peut-être envisager de se remettre en question, non ?

    J'en profite pour t'indiquer qu'il existe une fonction "bloquer" afin de ne plus voir les messages d'un utilisateur, si certains propos ne te plaisent pas :fleur:

    @Khyra J'avais raté les messages visiblement, comme j'ai eu une notif en haut de page je ne suis pas allée voir les messages précédents. Du coup le message de @semaphore résume assez bien mon opinion + ma haine des titres putaclic.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!