Les Bondi Hipsters parodient le shooting de Miranda Kerr pour GQ

Pour dénoncer l'hypersexualisation des mannequins, Dom et Adrian, les deux fondateurs de la marque Bondi Hipsers, ont parodié le shooting de Miranda Kerr pour GQ à l'angle près — et le résultat est génial !

Les Bondi Hipsters parodient le shooting de Miranda Kerr pour GQ

Pour le numéro du mois de mai du GQ britannique, la mannequin australienne Miranda Kerr, nouvellement égérie d’H&M, a fait tomber le maillot, le soutif et le slip pour illustrer une interview centrée sur sa vie, ses projets ou encore sa sexualité. On y voit la jeune femme dans le plus simple appareil se cacher le friri avec un mini-bout de maillot et trainer dans son salon les fesses à l’air.

Les photos sont sexy mais pas choquantes et la demoiselle est fort jolie. Poses lascives, regards suggestifs et fesses cambrées : tout ça ne nous choque même plus tellement les médias nous bombardent de mannequins hypersexualisées. Mais qu’est-ce qu’il se passerait si on faisait poser des hommes dans les mêmes conditions ?

Dom, l’un des fondateurs de la marque australienne Bondi Hipster, a relevé le défi en parodiant le shooting de Miranda à l’angle près : poses, regards, décor, vêtements, accessoires… tout y est !

Certaines photos sont très cool, d’autres plus surprenantes, mais le résultat est très beau : que ce n’est pas tous les jours qu’on voit un homme se cambrer sur un canapé ou poser à côté d’une peluche, vêtu uniquement de chaussettes montantes !

Pour aller encore plus loin dans la dénonciation et la parodie, Dom a tourné en dérision les propos de Miranda à propos de sa vie sexuelle et c’est très drôle :

  • Miranda pour GQ : « Plus j’ai de relations sexuelles, plus mes bras et mon estomac sont dessinés »
  • Dom :  « Plus j’ai de relations sexuelles, plus je suis poilu »
  • Miranda pour GQ : « J’ai eu un orgasme en vol en plein vol une fois. Seule, et avec quelqu’un »
  • Dom : « Mile High Club ? (les gens qui ont déjà fait l’amour dans un avion). Laisse tomber, moi une fois je me suis branlé dans un bus ».

Buzzfeed avait réalisé une parodie du même genre en mars dernier en remplaçant les femmes par des hommes dans les pubs sexistes : pourquoi un homme devient-il ridicule quand il imite une femme qui se cambre lascivement ? Parce que les hommes ne sont pas hyper-sexualisés dans les médias, contrairement aux femmes qui ont souvent le rôle « d’objet ».

On peut toujours attendre pour voir des hommes laver des voitures en slip ou vanter les mérites de céréales 0% en s’aspergeant de lait, mais Dom nous aura au moins prouvé qu’un homme peut  poser nu avec des chaussettes montantes tout en restant sexy… et carrément viril !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Prespow
    Prespow, Le 23 avril 2014 à 2h33

    undefined
    non, le truc c'est juste que encore et toujours, toujours des femmes sexy et du sexe et à force c'est trop trop trop, toujours, sans raison, pour rien, même pour un yaourt ou de la lessive, super...
    on voit bien le résultat, il y a tellement de corps de femme nus (et très bien mis en valeur, tout ça tout ça, on ne critique pas le travail du photographe) qu'on y fait même plus attention... c'est lassant, voir même un peu irritant ridicule et écœurant...

    (...)
    et pour en revenir à ces messieurs, il est rare de les voir sexualisés et dénudés. ce n'est pas pour rien que la moindre photo/gif/vidéo pleine d'hommes sexy (et encore plus si dénudés, mais même juste sexy) fait du bruit, ce n'est pas pour rien qu'on se lêche les babines en attendant la sortie des dieux du stade, c'est rare alors on apprécie d'autant plus.
    Surtout quand ils sont beaux et correspondent à d'autres standards que le mannequin armani type, parce que c'est encore plus rare, ça change et encore un foi la rareté d'une chose participe à sa valeur.


    donnez nous moins de femmes sexy pour des yaourts et plus de mecs sexys pour le plaisir !
    En fait je l'ai plus pris pour une critique du shooting au lieu d'une critique de l'utilisation répétitrice de l'image de la femme. En me relisant je me rend compte que j'étais assez fermée d'esprit :eh:

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)