De Paris à Nancy en passant par Disneyland, les aventures en stop d’Élise et Charlie

Rejoins-nous sur notre chaîne

Par  |  | 3 Commentaires

Élise et Charlie ont commencé leur course Barcelona Express en partenariat avec Apaisyl® Répulsif Moustiques ! Comment s’est déroulée cette première journée en stop ? Réponse dans cette vidéo !

En partenariat avec Apaisyl® Répulsif Moustiques (notre Manifeste)

Coucou toi ! C’est Élise au microphone mais clairement je parle pour Charlie et moi-même.

On est parties ce matin, juste à côté de la tour Eiffel, aux côtés de près de 300 équipes survoltées !

Parmi elles, des lectrices de madmoiZelle défenseuses de la raclette, des mecs déguisés en Totally Spies et des sacs à dos décorés par centaines.

Première destination : Nancy !

Notre toute première destination a été Nancy.

Ha bah tu me dis Barcelona, je pense à la région Grand Est DIRECT, pas toi ?

Après avoir surpassée la surprise de la destination, on a décidé de sortir de Paris pour rejoindre l’A4.

Au début, personne ne s’arrêtait malgré les voitures vides. On a vu notre erreur : Nancy, c’est pas vraiment la destination des Parisien·ness un mercredi matin.

Alors on a ciblé Bercy et hop, Ramon nous emmène direction Maisons Alfort, puis on a galéré 45 minutes qui nous ont valu un bronzage de camionneuses. Après deux voyages de quelques kilomètres, on a même fini à… Disneyland.

Je vous le dis, tous les chemins mènent chez Mickey. Même Nancy.

Se retrouver sur l’autoroute, une expérience à chier

Panique à bord, on est à Disney, WTF ?! Là c’est sûr, nous n’avions retrouvé aucune autre équipes. Nous étions seules. Clairement perdues.

On a beaucoup marché, et c’est finalement un couple qui nous a laissées — un peu à l’arrache, il faut le dire — direction le péage de Reims.

Sur… L’autoroute. Oh bordel, nous voilà piégées, à pas pouvoir avancer, à cause de l’absence de glissière de sécurité.

C’était a) illégal et b) hyper dangereux. Promets-moi de jamais le faire, s’il te plaît.

Je crois à mon étoile

Heureusement, on avait une bonne étoile. Je lui ai promis de ne rien dire parce que lui non plus, il n’avait pas trop le droit de faire ce qu’il a fait… Mais grâce à lui et son équipe, on a pu rejoindre une aire de péage.

Merci Monsieur, sans vous on y serait encore !

Et là, on a enchaîné les coups de chatte. 10 minutes après notre arrivée, Charlie a trouvé la voiture de Thierry, qui nous a conduites jusqu’à Reims, sur une aire d’autoroute.

Je vais te le dire, j’ai vu le panneau Grand Est et je me suis sentie chez moi, rassurée. C’est fou comme, lorsque tu es dans une situation où tu es loin de tes repères, tu te raccroches à tout.

Elise et Charlie sont de retour dans la course

Arrivée à Reims, on a retrouvé d’autres personnes de la course, on se sentait enfin back in the game, après ce malencontreux détour à Marne-la-Vallée.

Je suis allée voir tous les camionneurs, j’ai gesticulé pour me faire comprendre d’un Russe, d’un Italien, pendant que Charlie montait la vidéo qui accompagne cet article.

Nos coéquipiers sont partis avec une famille déjà chargée pendant que je laissais passer les énormes caisses vides et leurs chauffeurs qui nous évitaient comme la peste.

Et soudain, une voiture immatriculée 67 est arrivée devant moi. J’ai bondi dessus en criant « des Alsaciens » ! Bien sûr, parce que le soutien entre Alsacos, c’est beau, on nous a pris en stop, direction Nancy.

Ni une, ni deux, j’ai appelé ma sœur qui habite près de là-bas pour savoir si elle pouvait nous récupérer.

En effet, le point de chute c’est le Fort Aventure, pas loin de Nancy.

Au passage, demander à quelqu’un de venir nous récupérer, c’est interdit par la course. Mais on la fait vraiment pour madmoiZelle, pour vous croiser, vous divertir, alors ça nous est un peu égal qu’on nous rajoute 12h en plus à notre timing total pour nous punir.

L’arrivée de ma super grande sœur et son chéri nous a permis de compléter la dernière étape.

Quelle bouffée d’air frais de les voir ! J’ai pleuré j’avoue. Ça relâche la pression.

Enfin arrivées à destination !

Ils nous ont déposé à bon port. Enfin.

On est arrivées sous quelques encouragements d’autres équipes. Nous n’avions qu’une obsession : opération montage de tente dans le noir. Et ALLEZ HOP, DODO.

Alors on va s’arrêter là pour aujourd’hui.

Aide Elise et Charlie pour leur deuxième étape !

On a vraiment besoin de toi alors si ça te tente de nous prendre en stop, suis-bien le compte Instagram de madmoiZelle ! À demain pour de nouvelles aventures !

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Zoyta
    Zoyta, Le 10 juillet 2018 à 12h28

    Oh Lucie et David !!! Les meilleurs personnes :loveeyes:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!