Faut-il brûler ses fringues American Apparel ?

En annulant purement et simplement la victoire de Nancy Upton, American Apparel est bien parti pour déclencher un énième bad buzz. Serait-ce la goutte de trop ?

Faut-il brûler ses fringues American Apparel ?

American Apparel n’en est pas à son premier coup. La marque est connue pour choquer l’opinion publique sans trop se casser la nouille, en diffusant des campagnes de pub pornographiques. Pour rappel, voici une petite liste chronologique de ce qui cloche chez AA.

> 2008 : Sasha Grey, une actrice X, pose nue dans une campagne de pub

Pas de doute, le produit est bien mis en valeur.

> Janvier 2010 : American Apparel recherche « Les plus belles fesses du monde »

Ou comment lancer un vaste répertoire de culs sans en avoir l’air. Il n’y a pas que des nanas qui ont dû comparer leurs fesses…

> Mai 2010 : « It’s not our demographic »

April Flores, une performeuse burlesque de Los Angeles et mannequin ronde demande à une représentante d’AA comment la marque se positionne sur sa clientèle plus-size. La réponse est très claire.

> Juillet 2010 : American Apparel a une charte de beauté pour ses salariés

Aussi délirant que ça puisse paraître, American Apparel donne une ligne de conduite digne des mormons concernant l’aspect esthétique de ses salariés. Le scandale éclate lorsque des employés révèlent les mails incriminés au site Gawker.

> Janvier 2011 : Le voyeurisme facile continue

En déficit financier, au bord de la faillite, American Apparel ne dévie pourtant pas d’un poil de sa politique porn-soft dans ses campagnes publicitaires. Une nouvelle série révèle une série de croquis aux moues enfantines. Glauque.

> Août 2011 : American Apparel recherche sa « Next Big Thing »

AA tente de faire oublier le fameux épisode « It’s not our demographic » et tente de se racheter en lançant une taille XL et un concours pour trouver son nouveau mannequin plus-size. Nancy Upton s’inscrit au concours pour dénoncer l’hypocrisie du projet en publiant des photos porn-trash.

> Septembre 2011 : AA refuse la victoire de Nancy Upton

Dernier rebondissement en date : American Apparel désavoue tous ses votants en refusant d’octroyer la victoire à Nancy Upton, pourtant largement plébiscitée par les internautes.

Sans oublier évidemment que son PDG, Dov Charney, a été accusé de harcèlements sexuels, de remarques déplacées et de discriminations envers certains de ses employés étant donné qu’il les choisissait en fonction de leur bonnassitude.

Bref, American Apparel entasse les casseroles sans jamais en retenir les leçons. Et ça commence à faire beaucoup dès lors que la marque envoie chier ouvertement l’avis de ses clients. Alors question : pour vous dorénavant est-ce que cette histoire va changer quelque chose ? Continuerez-vous à acheter chez AA ou allez-vous décider de boycotter purement et simplement la marque ?

[polldaddy poll=5505891]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Béré
    Béré, Le 30 septembre 2011 à 18h52

    Je n'ai jamais acheté chez AA; comme la plupart d'entre vous, les prix m'ont souvent fait tourner la page.
    Cependant, il m'arrive quelquefois d'aller jeter un coup d'oeil sur leur site, et, sans dire que je suis choquée (j'ai vu pire), montrer des femmes (des jeunes femmes) nues pour vendre un vêtement, c'est un procédé commercial que je n'ai jamais vraiment compris. Je ne vois pas l'intêret, et la plupart du temps, ça ne me donne pas envie d'acheter le vêtement. Je trouve qu'AA va beaucoup trop loin dans le trip folichonne en combi rose fluo. Sans comparer cette marque avec une autre, ils devraient revoir leur politique de vente, surtout quand on voit les mesures un peu glauques qu'ils prennent à l'encontre de leurs employées.
    Enfin, je ne jugerai pas les dirigeants de la marque, je serai plus encline à juger ces filles qui acceptent de se montrer nues juste pour gagner leur croûte (je ne vais pas m'étendre sur le fait de se montrer nues pour gagner de l'argent, je sais bien que ça rapporte, et que dés fois on à pas le choix, mais dans ce contexte la, je pense qu'elles l'ont). Je serai incapable de faire ça, même sous la contrainte, il me faudrait mettre de côté une bonne part de mon estime de moi.

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)