Live now
Live now
Masquer
poils-pisicne-louannemanshow
Body positive

LouanneManShow te parle de ses poils à la piscine

LouanneManShow te parle du moment déterminant où elle a pris conscience de ses poils à cause d’une remarque qu’on lui a faite à la piscine, et a soudainement eu envie de s’en débarrasser.

La première épilation est parfois un moment un peu nul. C’est celui où tu peux avoir l’impression qu’il faut que tu enlèves quelque chose sur toi qui n’est pas censé être là.

Comme si c’était sale, et que l’on allait se moquer de toi si tu t’affiches avec. (Ce qui en soi est parfois malheureusement vrai.)

Louanne se souvient du jour où elle a réalisé que ses poils pouvaient poser problème, et le raconte avec humour et ukulélé.

La première épilation de Louannemanshow

Le Jour Où J'ai Déclaré La Guerre À Mon Corps

Un jour, alors que Louanne était à la piscine avec l’école, une go insup de sa classe lui a dit :

Beurk Louanne t’as des poils sur les jambes !

Ça m’a rappelé le moment où j’ai moi-même pris conscience qu’il était temps de me raser. Ou en tout cas, je le croyais, car bien sûr, il n’est jamais « temps de se raser ».

J’étais aussi à la piscine, figure-toi, quand une amie m’a fait remarquer que j’avais des poils aux aisselles et qu’il fallait que je les enlève.

À l’inverse de Louanne, ça n’était pas dit méchamment, mais la prise de conscience fût rude.

Louanne continue en déclarant qu’aujourd’hui, elle aurait tout de suite remis cette personne à sa place. Mais à ce moment-là, elle a juste eu envie de se débarrasser de ses poils.

Elle a alors essayé différentes techniques qu’elle avait sous la main, n’étant pas sensibilisée à ses problématiques et ne connaissant donc pas les bonnes méthodes.

Normal puisque c’était une enfant, finalement !

Cette expérience ne fût que le début de pérégrinations pileuses pour notre chère Louanne…

Les contradictions et le double standard de l’épilation

Louanne finit avec une petite réflexion sur la douleur que procure l’épilation, aussi physique que financière.

Je ne mets pas en doute la parole de celles qui affirment s’épiler de plein gré, car chacun fait ce qu’il veut, évidemment.

Je ne peux cependant pas m’empêcher de penser que l’épilation est le triste résultat du dicton « il faut souffrir pour être belle. » Tu noteras que « il faut souffrir pour être beau » n’existe pas.

D’ailleurs, Louanne se rappelle que ce fameux jour où on lui a fait remarquer qu’elle avait des poils, un garçon se tenait à coté, évidemment bien plus poilu mais à qui bien sûr, personne n’a rien dit !

Des poils sur une meuf, c’est dégueu, mais sur un mec, c’est normal enfin !

Et toi, quel a été le moment qui t’a fait réaliser que tu avais des poils ? Est-ce que comme Louanne, tu as tenté des trucs improbables pour t’en débarrasser ?

À lire aussi : Découvre @lesensdupoil, des vrais poils féminins mis en lumière

Les Commentaires
2

Avatar de Rocksteady
9 septembre 2019 à 09h58
Rocksteady
Faux ! Je connais un mec qui y a eu droit. Il souffrait d'une acné assez sévère et c'était un calvaire pour lui de les enlever. Du coup, sa mère ainsi que des «potes» lui ressortaient cette phrase.

Je sais pas si c'est l'exception qui confirme la règle, mais toujours est-il que le pendant masculin existe bel et bien.
Contenu spoiler caché.
11
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Body positive

Sorties
Une femme en patins à roulette et robe à sequins assise au sol

Wheelz and Feet, la soirée en patins à roulette ou à pieds qui va vous faire tourner la tête

Anthony Vincent

20 mai 2022

Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Body positive
thought-catalog-fnztlIb52gU-unsplash

« Je créais des régimes mais tout ce que je pensais était faux » : une diététicienne fait son mea culpa

Marie Chéreau

22 avr 2022

15
Body positive
ok_2

À quoi ressemble un corps de 70, 90, 100 kg ? Des femmes le montrent sur TikTok et ça fait du bien

Barbara Olivieri

19 avr 2022

Grossesse
Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

Actualité mode
Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Anthony Vincent

12 avr 2022

Body positive
[Site web] Visuel vertical Édito

Cette nouvelle tendance TikTok refuse les filtres et célèbre la beauté « vraiment » naturelle

Marie Chéreau

05 avr 2022

Body positive
Camila Cabello s’épanche sur son mal être renforcé par les paparazzis et leurs photos volées

Camila Cabello s’épanche sur son mal-être renforcé par les paparazzis et leurs photos volées

Anthony Vincent

04 avr 2022

Société
Surprise (non) : chez Goop, le « bien-être » est toxique as fuck

Surprise (non) : chez Goop, le « bien-être » est toxique as fuck

Anthony Vincent

29 mar 2022

2
Parentalité
Capture d’écran 2022-03-25 à 10.19.31

« J’aime quand ton corps dit : pompe, pompe, pompe » : Ashley Graham dévoile l’allaitement sans filtre

Camille Abbey

25 mar 2022

Body positive
brownie_visuel_V

« Pour les hauts, on s’arrête au M » : la marque de mode Brownie est-elle sérieuse ?

Marine Normand

22 mar 2022

75

La vie s'écrit au féminin